Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 GAUGUIN

11/10/2017 > 22/01/2018

Galeries nationales du Grand Palais

- PARIS

expo_cercle_3 PICASSO 1932

10/10/2017 > 11/02/2018

Musée Picasso - PARIS
expo_cercle_4 RUBENS

04/10/2017 > 14/01/2018

Musée du Luxembourg - PARIS
expo_cercle_5 IRVING PENN

21/09/2017 > 29/01/2018

Galeries nationales du Grand Palais - PARIS

LA NEWSLETTER

Le Musée de Cluny repense totalement son parcours de visite

Agathe Lautréamont 2 janvier 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le Musée National du Moyen-âge, en plein cœur de Paris, vient de lancer une nouvelle étape dans sa modernisation. Le projet, baptisé « Cluny 4 », comporte des rénovations, des restaurations, des constructions et surtout une refonte totale des parcours de visite. Un projet culturel ambitieux donc, qui tend à donner une seconde jeunesse à ce pôle muséal situé au cœur du Quartier Latin de la capitale et renforcer son rayonnement auprès du public parisien mais aussi des touristes de passage, soucieux d’en apprendre davantage sur la période médiévale. Voyons en détails les prochaines étapes de la modernisation du musée…

 

clu-1

Au cours de l’année 2015, le Musée de Cluny s’est lancé dans un grand projet de réflexion sur son actualité, ses atouts, mais surtout ses défauts qui pourraient poser plusieurs écueils à son avenir. Et le constat fut sans appel : si son rayonnement national comme international est assuré par la qualité de ses collections et ses programmations diversifiées, le musée souffre cependant de plusieurs problèmes.

Son espace d’accueil est trop petit pour accueillir les visiteurs, certains de ses bâtiments historiques nécessitent des rénovations d’urgence, le musée est difficilement visible dans l’espace très animé du Quartier Latin, il y a une claire difficulté d’accès pour les visiteurs handicapés… Il était plus que temps de donner un grand coup de jeune à tout cela.

clu-3

© Musée de Cluny, 2016

Une première étape de ce vaste plan de rénovation a été complétée dans le courant de l’année 2016. La chapelle de l’hôtel de Cluny, riche édifice gothique datant du XVe siècle, a été restaurée. Les façades ont été nettoyées, les tympans consolidés, la couverture révisée, des gouttières installées et les vitraux rafraîchis ! Les sculptures à l’intérieur de l’édifice religieux ont également eu droit à leur coup de propre, révélant de belles couleurs qui avaient disparu au fil du temps sous l’effet de la crasse et de la pollution.

La restauration a donc permis de belles surprises en ce qui concerne les sculptures, mais également la révélation de très belles fresques murales et d’ornementations colorées sur la porte en bois de la chapelle (datant du XIXe siècle). Porte qui a également révélé au grand jour sa jolie polychromie.

En ce qui concerne la restauration des parties historiques, les thermes gallo-romains du musée vont être eux aussi rénovés dans le courant de l’année 2016, pour une fin des travaux prévue à l’horizon du mois de décembre 2017.

clu-2

© Musée de Cluny, 2016

Puis, les opérations se poursuivront jusqu’en 2020, avec l’ouverture d’un nouvel accueil au niveau du boulevard Saint-Michel et le lancement de la rénovation muséographique. Cette dernière étape sera réalisée en deux temps : d’abord en 2018 puis en 2020. Le jardin médiéval devrait également être repensé au cours de cette même année 2020.

Le Musée de Cluny cherche donc à réaffirmer sa position immanquable dans le paysage culturel parisien. L’institution espère ainsi attirer davantage de visiteurs en ouvrant des espaces au public qui, jusqu’à présent, étaient cachés des regard;  comme les caves gothiques ou l’annexe romaine de l’institution. Ces deux lieux permettraient aux visiteurs de mesurer toute l’importance des anciens thermes de Cluny.

Quant aux collections permanentes, elles seront à l’avenir mises en avant par un cheminement chronologique et non plus thématique, pour plus de cohérence. Les espaces librairie, boutique, billetterie, vestiaire et pédagogique auront également droit à leur propre rénovation, de sorte à offrir au public tout ce qu’il est en droit d’attendre de la part d’un musée du XXIe siècle.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE