Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CÉSAR

13/12/2017 > 26/03/2018

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 DEGAS

28/11/2017 > 25/02/2018

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_3 PHOTOGRAPHISME

08/11/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_5 FRANÇOIS 1ER ET L'ART DES PAYS-BAS

18/10/2017 > 15/01/2018

Musée du Louvre - PARIS

LA NEWSLETTER

La riche collection de manuscrits du Mont Saint Michel a été numérisée !

Agathe Lautréamont 2 janvier 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Cela faisait cinq longues années maintenant, que la marie de la petite commune d’Avranches s’était associée à l’Université de Caen pour un projet culturel de longue haleine, mais très prometteur. Ce projet, c’est celui de la numérisation des quelque 199 précieux manuscrits issus de l’abbaye du Mont Saint-Michel. Des ouvrages aussi riches que fragiles, et qui ont donc été minutieusement numérisés, pour une consultation en ligne par et pour tous. Les livres seront bientôt libres d’accès sur une plateforme internet qui leur sera dédiée.

man-2

Un manuscrit numérisé © Avranches – Université de Caen, 2016

Presque terminé ! Voilà cinq ans maintenant que les équipes de la mairie d’Avranches et de l’Université de Caen travaillent main dans la main pour un projet qui, une fois disponible sur internet, devrait faire le bonheur des chercheurs, des bibliophiles et plus largement de tous les curieux de belles choses. La belle bibliothèque de l’abbaye du Mont Saint-Michel, riche de 199 ouvrages, a été totalement numérisée et devrait bientôt être disponible à la consultation via une plateforme en ligne. Un magnifique projet, quand on sait que quelques-uns de ces livres sont âgés de presque mille ans !

De véritables trésors en somme, dont l’encre est toujours aussi profonde et les enluminures toujours aussi éclatantes ! Jusqu’alors, seule une poignée de privilégiés (conservateurs, universitaires, chercheurs…) avaient eu la chance de consulter ces ouvrages d’une grande fragilité, mais bientôt, grâce aux efforts conjoints de la commune d’Avranches et de l’Université de Caen, tout un chacun depuis son ordinateur pourra feuilleter (virtuellement) ces pages séculaires, autant pour en consulter le texte que pour en admirer les beautés insoupçonnées…

manuscritstmiche

Un manuscrit numérisé © Avranches – Université de Caen, 2016

Pour comprendre l’origine de ce projet, il convient de remonter le temps jusqu’en 2011. Cette année-là, la mairie de la commune d’Avranches décide de se rapprocher de l’Université de Caen, et plus particulièrement de trois de ses laboratoires : le CRAHAM, l’OUEN et le Pole Document Numérique de la MRSH de la ville de Caen. Objectif : la création d’une bibliothèque virtuelle dédiée aux manuscrits du Mont Saint-Michel.

Cette idée a d’emblée reçu le soutien enthousiaste de Biblissima, l’observatoire du patrimoine écrit du Moyen-âge et de la Renaissance, qui a souhaité suivre la numérisation de cent quatre-vingt-dix-neuf ouvrages qui appartenaient à l’abbaye et qui sont conservés à la bibliothèque Patrimoniale d’Avranches.

num

Un manuscrit numérisé © Avranches – Université de Caen, 2016

Mais numériser des manuscrits, dont certains affichent l’âge canonique de mille ans demande beaucoup de patience, de minutie, de finesse et aussi une certaine humilité… Les feuillets des manuscrits, ornés par les moines copistes du Mont Saint-Michel, sont d’une grande fragilité et son très sensibles à la lumière, à l’humidité et aux moisissures qui ont tôt fait de s’installer au cœur des pages séculaires.

Au Moyen-âge, un recueil de sept cents pages demandait un travail de plusieurs dizaines de jours à un moine copiste. Aujourd’hui, une longue journée suffit à numériser le même manuscrit. Un gain de temps précieux, et l’assurance pour les générations futures de pouvoir consulter le livre en question, même dématérialisé.

jbp

Un manuscrit numérisé © Avranches – Université de Caen, 2016

Mais la technologie du XXIe siècle offre d’autres avantages que celui de préserver les œuvres. La grande résolution des prises de vue a permis aux scientifiques de découvrir des détails jusqu’alors insoupçonnés. Les textes rédigés en tout petits caractères peuvent être déchiffrés avec plus de facilité, les enluminures peuvent être détaillées, les scientifiques en apprennent davantage sur la technique de peinture utilisée, en découvrent plus sur la qualité des encres… Une quête passionnante donc pour percer les secrets des moines copistes qui travaillaient dans le silence du scriptorium ! Nous vous tiendrons bien sûr au courant de l’ouverture de la bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel, afin d’en découvrir les trésors.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE