Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 GAUGUIN

11/10/2017 > 22/01/2018

Galeries nationales du Grand Palais - PARIS
expo_cercle_3 PICASSO 1932

10/10/2017 > 11/02/2018

Musée Picasso - PARIS
expo_cercle_4 ANDRÉ DERAIN, 1904 - 1914

04/10/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Jiang Dahai : souffle vital et abstraction pointilleuse au musée Guimet

Jéremy Billault 28 décembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Jusqu’au 6 février prochain, le musée Guimet accueille les peintures monumentales d’un artiste contemporain chinois : Jiang Dahai. Dans le cadre étonnant de la rotonde du musée, Jiang Dahai présente sa technique si particulière : sur les toiles posées à même le sol, il fait pleuvoir des milliers de gouttes de peinture pour obtenir un résultat unique et une couleur remarquable. 

25173822qzl0

© Jiang Dahai

Pointilliste pointilleux, précis et majestueux : dans le détail comme dans le monumental, Jiang Dahai est un artiste hors-norme. En ce moment au Musée National des Art Asiatiques Guimet, il est la touche délicate et contemporaine qui vient clôturer la visite enrichissante des expositions temporaires.

Descendez d’abord admirer le jade, merveille de pierre semi-précieuse et sujet intemporel de la grande exposition du musée, remontez ensuite pour surplomber la bibliothèque et faire littéralement un tour complet de la peinture indienne dans toute sa diversité et sous toutes ses coutures. La récompense vous attendra au sommet, là haut, tout là haut, plus qu’au dernier étage, directement sous la coupole.

93dbf11f5ef6082705676c96eb4da2ab602c6d95

© Jiang Dahai

C’est là que le sage vous attendra. Ou en tout cas, la sagesse. Invité à investir l’endroit par le musée qui lui a laissé carte blanche, Jiang Dahai expose une sélection restreinte (on comprendra pourquoi) de son oeuvre : six toiles plutôt récentes d’une grande profondeur et, comme à son habitude, d’une grande taille. Sous le dôme de la rotonde du quatrième étage du musée, dans cet espace intime, presque isolé et en dehors de tout, l’infini des toiles de Jiang Dahai est absolument saisissant. Cet infini, c’est avant tout celui d’une technique : ses toiles posées au sol, l’artiste chinois laisse pleuvoir la peinture avec délicatesse pour produire un ensemble éblouissant.

Les niveaux de lecture de l’oeuvre de Jiang Dahai sont multiples, voire infinie, la peinture bouge, ondule, le silence s’impose dans une expérience émouvante et puissante. Difficile de ne pas être ébloui devant le flegme extraordinaire de l’artiste, son calme et la finesse de l’exécution presque monomaniaque de sa technique. Le détail participe au caractère monumental de ses toiles : on s’accroche à un point pour finalement se perdre dans la constellation, dans cette vague de couleurs en dégradé qui vient ponctuer avec philosophie une série d’exposition riche en émotions.

Figure contemporaine au milieu du passé, dénouement spirituel d’un voyage passionnant, Jiang Dahai habite la coupole, point culminant d’un musée chargé d’histoire, avec élégance et justesse, vibration contemporaine du souffle, élan vital et originel dans la pensée chinoise. Une contemplation qui, à elle seule, vaut l’ascension des étages du musée Guimet !

CARTE BLANCHE À JIANG DAHAI

19/10/2016 > 06/02/2017

Musée Guimet

PARIS

Le peintre franco chinois Jiang Dahai (né en 1946 à Nankin), exposera six grandes peintures récentes. La présentation mettra en évidenc...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE