Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 PICASSO 1932

10/10/2017 > 11/02/2018

Musée Picasso

- PARIS

expo_cercle_2 ANDRÉ DERAIN, 1904 - 1914

04/10/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_3 GAUGUIN

11/10/2017 > 22/01/2018

Galeries nationales du Grand Palais - PARIS
expo_cercle_5 ALBERT RENGER-PATZSCH

17/10/2017 > 21/01/2018

Jeu de Paume - PARIS

LA NEWSLETTER

Le Musée des Antiquités de Rouen révèle les secrets de l’enluminure

Agathe Lautréamont 26 décembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Les affiches de l’exposition l’annoncent tout de go, le nouvel événement temporaire du Musée des Antiquités de Rouen a reçu le label « Exposition d’intérêt National 2016 ». Un rapide coup d’œil à l’exposition, et on comprend bien vite pourquoi. Attention, amis bibliophiles, amoureux de belles illustrations ou simplement férus d’histoire : cet événement va vous donner envie de passer le restant de vos jours enfermés dans une bibliothèque. Pour les autres, rassurez-vous, vous en ressortirez tout aussi éblouis… Visite de l’événement : « Trésors enluminés de Normandie ».

enlu-3

© Musée des Antiquités de Rouen, 2016

Une centaine d’œuvres, pour un parcours en deux parties disséminé à travers les salles du Musée des Antiquités. Un parcours magnifique, dont une étape se trouve présentée dans l’une des galeries de style gothique de l’institution rouennaise, qui permet de dévoiler au grand public l’art de l’enluminure.

Un art qui aujourd’hui n’est quasiment plus pratiqué, mais qui a contribué à faire des manuscrits médiévaux de véritables trésors d’une grande fragilité et d’une infinie préciosité. Bibles, missels, livre d’heures, mais parfois aussi simples feuillets qui ont été détachés de leur ouvrage d’origine afin d’être vendus comme œuvre d’art à part entière, au mépris de son contexte et de sa compréhension, mais aussi tableau ; l’ensemble du parcours du Musée des Antiquités est un régal pour les yeux.

On se surprend à pouvoir passer de longues minutes à admirer un feuillet grand comme le plat de notre main, à décrypter les caractères gothiques et remarquer tous les petits détails dont fourmille l’enluminure.

enlu-4

© Musée des Antiquités de Rouen, 2016

Pour l’Histoire

La première salle est donc une introduction à la pratique de l’enluminure, son importance dans l’ère médiévale et sa maîtrise qui était presque essentiellement réservée aux moines copistes et autres enlumineurs, dans le mystère des scriptorium (atelier au sein duquel les religieux copistes exécutaient des livres copiés manuellement, avant l’invention de l’imprimerie).

Nous l’avons souligné plus tôt, le développement et la diffusion de l’imprimerie ont fait disparaître cette technique destinée à orner subtilement les plus beaux ouvrages, tant et si bien que cet art de la miniature et de la finesse du trait a été complètement oublié… jusqu’au XIXe siècle. La bibliophilie connaît en effet un formidable développement entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, et nombre d’érudits de cette époque commencent à se mettre en quête de livres rares afin d’en admirer la qualité des écritures ainsi que la beauté des décorations.

enlu-1

© Musée des Antiquités de Rouen, 2016

Et avec les collectionneurs, vinrent également les érudits, les historiens, qui se penchèrent sur l’histoire de cette pratique séculaire et aujourd’hui quelque peu oubliée. Cette époque a donc grandement contribué à la diffusion de cet art subtile, où la taille réduite des folios et le manque de place poussait les artistes à  dévoiler des trésors d’inventivité, de délicatesse et de précision. Les repentirs sont en effet difficiles dans cet art, le dessin doit être certain et le pinceau affermi.

Le XXe siècle a enfin connu des historiens qui ont pris en compte, dans la somme de leur connaissance, l’apport non-négligeable de l’enluminure ; tandis que l’invention de techniques de diffusions modernes a aidé le grand public à découvrir, à son tour, les trésors enluminés des bibliothèques de France et de Navarre.

Pour les yeux

enlu-2

© Musée des Antiquités de Rouen, 2016

La seconde étape de l’exposition est ce que l’on pourrait qualifier d’un régal pour les yeux. Au sens littéral du terme. Après avoir digéré toutes les nombreuses et riches informations livrées par la première partie du parcours, quoi de mieux en effet qu’un moment de plaisir pur dans une salle entièrement consacrée aux plus belles pièces des bibliothèques, archives et musées de Normandie ?

Les premières vitrines exposent en premier lieu des Bibles bien sûr, le livre par excellence dans la culture médiévale occidentale et ouvrage le plus diffusé à cette période ; où l’on retrouve probablement les enluminures les plus détaillées. Visages délicats, lettrages dorés, motifs floraux, volutes rappelant l’univers végétal, représentations précises de passages complets de l’Ancien Testament…

Le monde de l’enluminure est un univers d’une richesse insoupçonnée. Mais cette richesse a parfois été dénaturée, lorsque certains collectionneurs de la toute fin du XIXe siècle n’ont pas hésité à découper directement dans de précieux manuscrits des illustrations afin ensuite de les exposer ou les vendre au plus offrant. Aujourd’hui, des historiens travaillent à essayer de savoir dans quel ouvrage telle pièce a été extraite. Un travail méticuleux, mais passionnant. Comme cette exposition.

TRÉSORS ENLUMINÉS DE NORMANDIE

09/12/2016 > 19/03/2017

Musée des Antiquités de Rouen - RMM

ROUEN

L’exposition Trésors enluminés de Normandie, présentée au Musée des Antiquités du 9 décembre 2016 au 19 mars 2017, fera découvrir ...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE