Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CHRISTIAN DIOR

05/07/2017 > 07/01/2018

Les Arts Décoratifs

- PARIS

expo_cercle_3 LE PAYSAGE JAPONAIS

21/06/2017 > 02/10/2017

Musée Guimet - PARIS
expo_cercle_4 COSTUMES ESPAGNOLS

21/06/2017 > 24/09/2017

Maison de Victor Hugo - PARIS
expo_cercle_5 PORTRAITS DE CÉZANNE

13/06/2017 > 24/09/2017

Musée d'Orsay - PARIS

LA NEWSLETTER

Bilan : les cinq expos que vous avez aimées en 2016 !

Laura Bourdon 23 décembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

On vous l’avait promis, c’est chose faite ! Après avoir recensé l’ensemble de vos réponses quant aux expos que vous avez particulièrement apprécié cette année, nous vous livrons le Top 5 de celles qui ont remporté le plus de suffrages ! 

Comme chaque fin d’année, l’heure est aux bilans. C’est pourquoi nous vous avons sollicité afin de nous faire part des moments artistiques qui vous ont le plus marqué cette année… Hergé, Magritte, la Collection Chtchoukine, le Grand Orchestre des animaux et La Peinture américaine des années 30 : retour sur quelques-unes des pépites qui auront rythmé cette année !

Hergé au Grand Palais

exposition-herge-au-grand-palais-hommage-au-pere-de-tintin-sizel-458596-3000-2000

© Grand Palais

« Et le gagnant est… » : l’expo Hergé au Grand Palais ! Vous avez été particulièrement nombreux à nous citer l’expo que dédie le Grand Palais à un inconditionnel de la bande-dessinée, Georges Rémi, plus célèbre le pseudonyme de Hergé. L’auteur de Tintin a bercé des générations entières et l’exposition que lui consacre l’institution culturelle parisienne dévoile des facette méconnues de cet artiste qui, croyez-le ou non, collectionnait les mauvaises notes en cours de dessin… Et pourtant, quel destin ! Hergé aimait raconter les histoires et les illustrer, passionné de civilisations anciennes autant que d’artistes avant-gardistes de son époque (il collectionnait Andy Warhol, Lucio Fontana et Serge Poliakoff), une curiosité sans limites qui inspireront ses dessins. Aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands artistes de son temps, Hergé a vendu près de 250 millions d’albums traduits dans une centaine de langues. Si vous n’êtes pas encore allés y faire un saut, n’hésitez plus ! L’expo est visible jusqu’au 15 janvier…

Magritte au Centre Pompidou

maag

René Magritte, Les Marches de l’été, 1938 © Coll. Centre Pompidou, Musée national d’art moderne / Photo : Philippe Migeat © ADAGP, Paris 2016

Là encore, une exposition-événement. Magritte ou « La Trahison de l’image » est un succès phénoménal : une expo qui permet de se saisir de manière optimale, à travers une centaine d’œuvres (tableaux, dessins et documents d’archives), de la splendeur spirituelle et philosophique de l’artiste surréaliste belge. La peinture est considérée chez Magritte comme vecteur de réflexion et de pensée, chaque pièce révèle une surprise, des concepts déguisés sous forme de motifs et la puissance de sa pensée délivre une exposition qui, en tous points, est un régal.

La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis Vuitton

monet-mouettes

Claude Monet, Les mouettes et le parlement de Londres, 1904 © Musée Pouchkine, Moscou

En 3e position, on retrouve l’immense Collection de Serguei Chtchoukine que propose la Fondation Louis Vuitton, inscrite dans le cadre du programme de « L’Année Franco-Russe 2016-2017 du tourisme culturel » dont elle constitue en France l’événement le plus marquant. Et pour cause : Gauguin, van Gogh, Monet, Renoir, Sisley, Matisse, Cézanne, Picasso, Rodtchenko, Malevitch… Ils sont tous là ! L’exposition révèle d’innombrables trésors, peu connus pour la plupart, et donne un coup de projecteur sur un collectionneur et mécène avisé, visionnaire, dont la curiosité sans borne aura mené vers un ensemble significatif (130 chefs-d’œuvre sont réunis) des maîtres impressionnistes, postimpressionnistes et modernes. Un seul conseil : courrez-y ! L’exposition dure jusqu’au 20 février.

L’Orchestre des animaux à la Fondation Cartier pour l’art contemporain

jay-e1467291732417

Manabu Miyazaki, Jay, Nagano (Japan), 2015 © Manabu Miyazaki

Et si les animaux étaient à l’origine de la musique ? C’est ce que croît fermement Bernie Krause, ancien compositeur de musique de films ; le musicien a enregistré 5 000 heures de bande sonore auprès de quinze mille espèces. Une démarche qu’a inspirée la Fondation Cartier pour son exposition intitulée « Le Grand Orchestre des animaux ». Débutée cet été, l’expo qui se termine dans une petite dizaine de jours est une invitation polyphonique à travers la splendeur de la nature et du règne animal. Photographies, peintures, installations, l’exposition réunit des créateurs du monde entier dans une méditation esthétique à la fois visuelle et sonore. L’artiste chinois créé pour l’événement un dessin long de 18 mètres, où se rassemblent des animaux sauvages de toutes espèces autour d’un point d’eau. Une scénographie de briques en terre cuite englobe le jardin et les espaces intérieurs du bâtiment, tandis que la musique, celle de Bernie Kraus, immerge le spectateur dans une véritable partition sonore au cœur du monde animal. Un voyage délicieux…

La peinture américaine des années 30 au Musée de l’Orangerie

190741_4104701

Grant Wood (1891-1942) American Gothic (Gothique américain), 1930 Huile sur panneau d’aggloméré, 78 x 65.3 cm Chicago, The Art Institute of Chicago, Friends of American Art Collection © The Art Institute of Chicago

La 5e expo favorite de nos lecteurs revient à celle dédiée à la peinture américaine des années 30 au musée de l’Orangerie. Une cinquantaine de toiles rendent compte des temps troublés que connaît l’Amérique suite au krach boursier de 1929 et de la période sombre qui s’ensuit, la plus grande crise économique du XXe siècle, la « Grande Dépression ». Dans ce contexte instable et sombre, les artistes américains n’eurent de cesse de questionner l’identité américaine ; l’ensemble présenté au musée de l’Orangerie réunit pour la première fois des œuvres rarement sinon jamais montrées en France, comme le célèbre « American Gothic » de Grant Wood, exposé aux côtés d’œuvres d’Edward Hopper, de Paul Cadmus et de Jackson Pollock. Une expo qui revient sur les préoccupations d’une époque, exprimées par la peinture. On admire et on savoure !

Vous êtes également nombreux à nous avoir cité l’expo Bettina Rheims à la MEP (en février dernier), Albert Marquet au MAM, et Modgliani au LaM, première expo du classement en dehors de Paris. L’année fut dense et éclectique, nous vous souhaitons de joyeuses Fêtes et vous concoctons le meilleur à venir pour 2017… !

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE