Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 DAVID HOCKNEY

21/06/2017 > 23/10/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 LE PAYSAGE JAPONAIS

21/06/2017 > 02/10/2017

Musée Guimet - PARIS
expo_cercle_3 LEE UNGNO, L'HOMME DES FOULES

09/06/2017 > 19/11/2017

Musée Cernuschi - PARIS
expo_cercle_4 MONTMARTRE, DÉCOR DE CINÉMA

04/04/2017 > 15/01/2018

Musée de Montmartre - PARIS
expo_cercle_5 I DID IT MY WAY

23/06/2017 > 17/09/2017

La maison rouge - PARIS

LA NEWSLETTER

A Paris ou ailleurs : les expos à voir pendant les vacances de Noël

exponaute 20 décembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Peinture, sculpture, bande-dessinée, patrimoine, histoire ou animaux : cet hiver dans les musées il y en aura pour tous les goûts. Pour savoir comment occuper vos toutes dernières journées de l’année 2016, voici une petite sélection des expositions encore en cours qui nous ont marquées dans les musées parisiens et dans toutes la France. Pour les amateurs de galeries, c’est par ici, pour les autres, suivez le guide (comptes-rendus d’expositions et infos pratiques sur les liens correspondants) et pour tout le monde, joyeux Noël !

A Paris

Cy Twombly et René Magritte au Centre Pompidou 

blooming-768x403

Blooming © Cy Twombly Foundation, courtesy Archives Fondazione Nicola Del Roscio © Photo: Studio Silvano, Gaeta

Les deux expositions présentées côte-à-côte font partie des événements les plus prisés du public depuis leur ouverture respective. D’un côté, Magritte : artiste adoré, intelligent, esthétique et drôle dont la profondeur symbolique et philosophique nous touche à travers chaque tableau, présenté dans une rétrospective intelligente, pleine de questions, de problèmes existentiels et de solutions picturales. De l’autre, Twombly et la première grande rétrospective de son oeuvre depuis sa disparition en 2011. Poète absolu à l’abstraction aussi saisissante que radicale, esthète passionné de lettres classiques, Cy Twombly se dévoile à travers les plus emblématiques de ses séries, violentes, intenses, parfois choquantes mais toujours empreintes d’un lyrisme singulier, unique dans cette Histoire de l’art dont il est définitivement l’un des acteurs majeurs.

Le Jade et la peinture indienne au musée Guimet

7-768x510

Coupe en forme de feuille de lotus et à décor de tortues Chine Dynastie Song du Sud (1127-1279) Jade Musée national du Palais, Taipei, Guyu 544 © Musée national du Palais, Taipei

La grande exposition du moment du musée des arts asiatiques est consacrée à une pierre semi-précieuse reconnue pour ses nombreuses vertus, utilitaires et esthétiques : le jade. Un voyage passionnant à travers les époques, du néolithique aux bijoux du XXème siècles, à travers les empereurs, les styles et les pratiques. Quelques étages plus haut, le musée propose une nouvelle lecture de sa collection de peintures indiennes dans une exposition extrêmement enrichissante, exotique qui, elle aussi, traite parfaitement son sujet tout en ratissant large.

Bernard Buffet au MAM et au musée Montmartre

Un artiste, deux musées et deux facettes d’une grande carrière. La grande rétrospective organisée au musée d’art moderne est complétée par l’exposition plus intime, mais très fournie, du musée Montmartre, quartier particulièrement cher au peintre français disparu en 1999. L’opportunité idéale pour découvrir ou redécouvrir le travail de cet artiste majeur du XXème siècle.

Hergé et Sites éternels au Grand Palais

14508522_1841147589453493_1479920626_n

Vue d’exposition du Portrait d’Hergé par Andy Warhol © The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2016 – © Jean–Pol Stercq / ADAGP, Paris 2016

Elle sera probablement l’exposition la plus visitées de ces vacances de Noël : la grande exposition consacrée par le Grand Palais à l’auteur de Tintin est une réussite totale. Rythmée, intelligente et complète, elle devrait satisfaire les fans de la première heure et donner des envies aux plus jeunes visiteurs. Le Grand Palais accueille également une exposition qui se terminera au début du mois de janvier qui rend hommage au patrimoine détruit ou endommagé par l’Etat Islamique au cours de ces dernières années : un événement passionnant, émouvant et spectaculaire.

La peinture américaine des années 30 au musée de l’Orangerie

190741_4104701

Grant Wood (1891-1942) American Gothic (Gothique américain), 1930 Huile sur panneau d’aggloméré, 78 x 65.3 cm Chicago, The Art Institute of Chicago, Friends of American Art Collection © The Art Institute of Chicago

A l’époque Grade Dépression, aujourd’hui grande réjouissance. Autour de l’American Gothic de Grant Wood, une génération de peintres américains désabusés, des thèmes et des techniques nouvelles et un moment unique de l’Histoire de l’art. Là encore on apprend, on admire et on savoure !

Mais aussi…

La Fondation Vuitton qui accueille l’impressionnante collection Chtchoukine, la vie et l’oeuvre d’Oscar Wilde au Petit Palais, Walt Disney au musée des Arts Ludiques et les ours majestueux de Museum d’Histoire naturelle !

 

Ailleurs

Kandinsky au musée de Grenoble

unnamed-2

Entassement réglé, 1938 , Musée national d’art moderne / CCI – Centre Georges Pompidou, Paris Photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN- Grand Palais / Bertrand Prévost

A l’occasion du 40ème anniversaire du Centre Pompidou, le musée de Grenoble présente une facette parfois méconnue de la carrière de Kandinsky : les années parisiennes, dernières années de sa vie. Entre la synthèse de toute une carrière et la découverte de nouveau motifs, le musée de Grenoble présente des œuvres rares, intimes et touchantes qu’il faut absolument aller admirer.

Les expositions du Mucem

Outre l’exposition Café In qui attirera de nombreux amateurs atour de l’histoire et de l’esthétique du café, le Mucem accueille jusqu’au début du mois de janvier une exposition collective de jeunes artistes albanais tout à fait étonnante, rafraîchissante et pleine d’humour.

Mais aussi

Les couleurs de Hans Hartung au Fonds Leclerc de Landerneau, la folie de Jan Fabre au Mac de Lyon ou encore la sublime exposition consacrée à Oskar Schlemmer par le Centre Pompidou Metz.

 

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE