Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CÉSAR

13/12/2017 > 26/03/2018

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 DEGAS

28/11/2017 > 25/02/2018

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_3 PHOTOGRAPHISME

08/11/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_5 FRANÇOIS 1ER ET L'ART DES PAYS-BAS

18/10/2017 > 15/01/2018

Musée du Louvre - PARIS

LA NEWSLETTER

L’armée en terre cuite de l’Empereur Qin s’apprête à voyager en Angleterre

Agathe Lautréamont 13 décembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Déplacer une partie de l’armée de terre cuite de l’Empereur Qin relève toujours d’un événement en soi. Et c’est précisément ce qui va se passer dans le courant de l’année 2018. Une partie de ces sculptures à taille humaine, réalisées au IIIe siècle avant Jésus-Christ, s’apprête en effet à traverser toute une partie du globe, le temps d’une exposition temporaire en Angleterre. L’occasion pour un vaste public d’admirer ces sculptures mythiques d’un peu plus près…

qin-1

L’armée de terre cuite de l’empereur Qin © Wikimedia Commons

En 2018, le Musée National de Liverpool s’apprête à recevoir dans ses locaux une véritable armée. Au sens propre du terme. À la différence que les soldats ont été modelés dans l’argile, et il y a plus de deux mille deux cents ans. Une partie des sculptures de l’armée de terre cuite de l’empereur Qin va donc se mettre en marche pour Albion, grâce à un prêt exceptionnel accordé au Musée de Liverpool par les autorités chinoises. L’exposition, quant à elle, ouvrira en 2018.

C’est la troisième fois en trente ans que des soldats en terre cuite vont quitter leur gigantesque mausolée de la province de Xi’an pour poser leurs valises en Angleterre, mais dans un musée qui ne se trouve pas dans la capitale, Londres. Le Musée National de Liverpool et le Bureau de l’Héritage Culturel Chinois de Shaanxi ont en effet signé un partenariat au mois de novembre dernier, afin d’envoyer une sélection de sculptures provenant de la tombe du légendaire empereur au Musée de Liverpool, de février à novembre 2018.

qin-2

L’armée de terre cuite de l’empereur Qin © Wikimedia Commons

 Londres, quant à elle, avait eu la chance de recevoir la visite d’une partie de ces soldats en 2007, dans le cadre d’une exposition qui s’était tenue au British Museum : un événement culturel qui avait attiré quelque 850 000 visiteurs. Et en 1985, un petit contingent de ces guerriers en argile avait parcouru un long chemin jusqu’à Édimbourg, pour être présentés au public dans le Centre d’Art de la Ville. Il était donc temps que ces sculptures millénaires rendent visite à une ville autre que Londres sur le sol britannique.

Les guerriers découverts dans le mausolée de l’Empereur Qin en 1974 seront bien sûr les stars incontournables de cet événement culturel, même si techniquement, ils seront accompagnés d’autres prêts importants accordés par d’importants musées chinois et autres instituts culturels de l’Empire du Milieu qui n’avaient encore jamais été présentés en Angleterre.

Les artefacts qui seront au cœur de l’événement de Liverpool illustreront près d’un demi-millénaire de l’histoire de ce grand pays d’Asie. David Fleming, directeur du Musée National de Liverpool, n’a pas caché son enthousiasme à la presse écrite anglophone, au moment de l’officialisation de ce partenariat en début de semaine.

qin-3

L’armée de terre cuite de l’empereur Qin © Wikimedia Commons

La ville de Liverpool peut en effet s’enorgueillir d’accueillir la plus ancienne communauté chinoise d’Europe ; grâce à cette exposition, la ville espère ainsi réaffirmer ses forts liens avec la Chine et ses organisations culturelles. L’occasion, aussi, de s’assurer un beau succès car il y a fort à parier que des visiteurs de tout le Royaume-Uni (et plus largement de toute l’Europe) vont faire le déplacement jusqu’à Liverpool pour admirer ces soldats d’argile.

Cette étonnante armée de terre cuite fut mise au jour par une équipe d’archéologues en 1974. Là, dans un complexe funéraire gigantesque, reposaient huit mille sculptures représentant des soldats, chacune ayant des particularités physiques la différenciant de sa voisine, censées accompagner le premier empereur de Chine, Qian Shihuangdi (221 av. JC – 206 av. JC), dans la mort.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE