Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 GAUGUIN

11/10/2017 > 22/01/2018

Galeries nationales du Grand Palais

- PARIS

expo_cercle_3 PICASSO 1932

10/10/2017 > 11/02/2018

Musée Picasso - PARIS
expo_cercle_4 RUBENS

04/10/2017 > 14/01/2018

Musée du Luxembourg - PARIS
expo_cercle_5 IRVING PENN

21/09/2017 > 29/01/2018

Galeries nationales du Grand Palais - PARIS

LA NEWSLETTER

Une nécropole antique découverte à Bordeaux

Laura Bourdon 7 décembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

L’équipe archéologique en charge des fouilles dans l’enceinte de l’ancien commissariat du centre-ville de Bordeaux, à Castéja, vient de mettre au jour un ensemble funéraire d’une ampleur exceptionnelle. La nécropole, datée de l’époque antique, contient des centaines de corps et de sépultures réparties dans une quarantaine de fosses : une mine d’or pour les experts.

Bordeaux le 01/12/2016 Fouilles archŽlogiques sur le site de l'ancien commissariat CastŽja / Photo Fabien Cottereau - Cottereau Fabien ( Bordeaux )

© Fabien Cottereau / Sud Ouest

« C’est un site exceptionnel qui va devenir un site de référence en France pour le monde scientifique spécialisé dans l’Antiquité », affirme Xavier Perrot du Bureau d’investigations archéologiques Hades, à l’AFP. L’ensemble funéraire est une extension de la nécropole de Saint-Seurin, bâtie devant l’Eglise. « Un ensemble très rare en France, avec plus d’une quarantaine de fosses et de nombreux individus à l’intérieur (…). Il y a trois ou quatre sites en France de cette ampleur », poursuit Xavier Perrot. L’équipe ne s’attendait pas à une découverte de telle ampleur.


nec-2

Façade de l’ancien commissariat Castéja © Y. Lagarde

Les sépultures découvertes vont être envoyées en laboratoire pour analyse, afin d’en déterminer l’époque exacte et de confirmer les premières hypothèses des archéologues. « Il est difficile de dire combien de ces fosses se trouvent sur cette zone. Le chiffre est évolutif. Mais cela indique qu’il a fallu procéder aux enterrements rapidement et donc qu’il s’agit d’une épidémie, d’une crise sanitaire qui reste à dater, entre le troisième et le sixième siècle ». Les premières hypothèses évoquent notamment la peste de Justinien, une pandémie qui a sévi en Europe et sur le bassin méditerranéen du VIe au VIIIe siècle.

L’équipe de fouilles a aussi retrouvé deux sarcophages mérovingiens, des pièces de monnaie, des traces de contenants de bois et des coffrages en brique et en tuile. Cette opération permet de déterminer à la fois l’évolution et la transformation des modalités d’inhumation de l’époque : des sépultures en terre puis en coffre démontrent un espace funéraire qui évolue.

une-necropole-antique-decouverte-lors-de-fouilles-bordeaux-1

© AFP

Jusqu’à présent, près de 250 individus ont été retrouvés dans cette nécropole, depuis le début des fouilles entamées mi-novembre dans le cadre d’un projet immobilier. Le chantier immobilier est donc mis entre parenthèses, jusqu’au 20 janvier, pour que l’équipe d’archéologues puisse poursuivre son minutieux travail d’investigation. Ensuite, il est prévu d’établir 200 nouveaux logements, tout en préservant la mémoire de cette précieuse découverte.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE