Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CÉSAR

13/12/2017 > 26/03/2018

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 DEGAS

28/11/2017 > 25/02/2018

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_3 PHOTOGRAPHISME

08/11/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_5 FRANÇOIS 1ER ET L'ART DES PAYS-BAS

18/10/2017 > 15/01/2018

Musée du Louvre - PARIS

LA NEWSLETTER

Le manuscrit de Blowin’ in the wind de Dylan vendu aux enchères !

Agathe Lautréamont 6 décembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Au mois de mars dernier, le New York Times révélait que Bob Dylan avait ouvert ses archives, révélant des milliers d’objets qui allaient pouvoir être étudiés par les musicologues et autres chercheurs en histoire contemporaine. En cette fin d’année, le célèbre musicien refait parler de lui, mais cette fois dans le cadre d’une enchère. Des manuscrits de Zimmerman, mais également d’Eric Clapton, vont bientôt passer sous le marteau de la maison de ventes aux enchères Sotheby’s… Avis aux fans inconditionnels !

zimmerman

Bob Dylan © DR

Si vous êtes un fan absolu du bon vieux rock comme on n’en fait plus, nous avons une idée de destination pour vous… Le dix décembre prochain, dans les locaux de la maison de ventes aux enchères Sotheby’s à New-York, sera vendu un lot exceptionnel : des manuscrits originaux signés Eric Clapton et Bob Dylan ! Mais pas seulement… Les amoureux de musique pourront également saisir cette occasion pour mettre la main sur des objets hétéroclites ayant appartenu à des légendes comme Elvis Presley ou encore les Beatles.

Parmi tous ces trésors donc, les enchérisseurs vont pouvoir se battre pour remporter le premier jet de la chanson Layla, écrite par Eric Clapton dans le courant de l’année 1970 : des notes éparses, négligemment jetées sur un papier à lettre en-tête du Thunderbird Motel de Miami Beach. Cette pièce exceptionnelle est estimée entre 50 000 et 70 000 dollars. Une belle somme, mais qui se comprend quand on sait que Layla est probablement la chanson la plus célèbre du chanteur et compositeur britannique.

Ce morceau a été écrit en hommage à Pattie Harrison, qui à l’époque était mariée à George Harrison, guitariste des Beatles et très bon ami d’Eric Clapton et avec lequel elle s’était finalement mariés en 1979, avant de divorcer neuf ans plus tard… Parmi ses sources d’inspiration, Clapton évoquait également un poème de l’auteur Perse du XIIe siècle Nezami Ganjavi.

Eric CLAPTON

Eric Clapton © Wikimedia Commons

Mais ce n’est pas tout ! Si vous êtes un inconditionnel de Bob Dylan, l’objet suivant risque d’attiser toutes vos convoitises… Jugez plutôt : le manuscrit autographié de la chanson Blowin’ in the wind, écrite en 1962 par Bob Dylan, fera également partie de la vente. Mais pour cette pièce en tout point exceptionnelle, il va falloir mettre la main à la poche… Le manuscrit est en effet estimé entre 300 000 et 500 000 dollars !

Ce morceau est devenu un véritable hymne pour toute une génération et figure parmi les morceaux les plus célèbres du compositeur américain, qui a été couronné cette année par le Prix Nobel de Littérature. Si jamais Blowin’ in the wind ne tombe pas dans votre escarcelle, vous pourrez toujours vous consoler avec le premier exemplaire dactylographié du titre This wheel’s on fire, composé par Dylan et son acolyte Rick Danko en 1968. Sotheby’s évalue la pièce entre quarante mille et quatre-vingt mille dollars.

Vous préférez les dessins ? Vous devriez également trouver votre bonheur ! Aux côtés des manuscrits de chansons célèbres, on rencontre également des portraits de Bob Dylan et Joan Baez, réalisés l’un par l’autre à l’époque où les deux musiciens étaient en couple, en 1963. Les sept dessins sont proposés à la vente ensemble, pour une somme estimée entre 30 000 et 50 000 dollars. Mais Sotheby’s proposera également plusieurs objets personnels ayant appartenu aux membres des Beatles ainsi qu’à Elvis Presley. Ainsi, il sera possible de s’offrir pour la modique somme de 70 000 dollars la veste portée par John Lennon dans le film Help ! ou encore une bague sertie de diamant qui a appartenu à Elvis Presley, le bijou étant estimé entre 7000 et 9000 dollars.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE