Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 PICASSO 1932

10/10/2017 > 11/02/2018

Musée Picasso

- PARIS

expo_cercle_2 GAUGUIN

11/10/2017 > 22/01/2018

Galeries nationales du Grand Palais - PARIS
expo_cercle_3 ANDRÉ DERAIN, 1904 - 1914

04/10/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_5 MONET COLLECTIONNEUR

14/09/2017 > 14/01/2018

Musée Marmottan Monet - PARIS

LA NEWSLETTER

Paris vend les cadenas du Pont des Arts au profit des réfugiés

Agathe Lautréamont 2 décembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Voilà une idée originale pour redonner vie à ces cadenas soit adorés, soit détestés ! La Ville de Paris a en effet récemment annoncé son intention de réutiliser tous les cadenas d’amour qui avaient été retirés des grilles du Pont des Arts. Et comment ? En les vendant, pour la bonne cause ! Ces témoignages d’amour seront donc dispersés au mois de janvier 2017 et tous les profits retirés seront reversés à des associations qui viennent en aide aux migrants.

lock-1

Cadenas sur le Pont des Arts © Agathe Lautréamont, 2015

On se souvient qu’au mois de juin 2015, la Mairie de Paris avait décidé de prendre le problème des cadenas d’amour à bras le corps. En effet, cet été-là, une barrière du Pont des Arts s’était tout bonnement effondrée ( ! ) sous le poids de ces témoignages d’amour éternel laissés par des milliers de touristes. Ni une ni deux, les autorités de la capitale, armées de leurs plus belles pinces à métaux, avaient scrupuleusement brisé un à un ces témoignages quelque peu encombrants afin d’éviter qu’une autre partie de la célèbre passerelle ne disparaisse au fond de la Seine…

À la place, des panneaux vitrés avaient été installés.  Mais un an et demi après avoir été retirés, c’est non sans une certaine surprise que l’on apprend qu’en vérité, les cadenas avaient été conservés par la municipalité ! Et aujourd’hui, il semblerait que Paris leur ait trouvé une utilité… Les petits objets en métal coloré gravés de prénoms et d’initiales vont en effet être mis en vente dans le courant du mois de janvier 2017 par le Crédit Municipal de Paris. Quid des bénéfices ? Ceux-ci vont tout simplement être reversés à diverses associations qui tentent de venir en aide aux migrants qui se sont installés dans la capitale.

lock-2

Cadenas sur le Pont des Arts © Agathe Lautréamont, 2015

Mercredi 30 novembre, le premier adjoint à la Mairie de Paris, Bruno Julliard, a expliqué qu’une vente de ces fameux cadenas allait avoir lieu. La municipalité espère ainsi récolter pas moins de cent mille euros qui seraient ensuite intégralement reversés à des associations caritatives d’aide aux migrants. Pour le moment, les indénombrables cadenas dorment tranquillement dans des entrepôts gérés par la ville (on recense tout de même près de soixante-cinq tonnes de cadenas !)

Bien sûr, ce n’est pas l’intégralité de ces témoignages d’amour qui vont être vendus. Les plus beaux, les plus émouvants et ceux en bon état ont été drastiquement triés et seront ensuite vendus, mais rien que cette sélection-là affiche pas moins de dix tonnes au compteur !

lock-3

Cadenas sur le Pont des Arts © Agathe Lautréamont, 2015

Cette vente résulte en fait d’un appel à projet qui avait été lancé par la ville de Paris il y a quelques mois afin de décider quoi faire de cet encombrant butin. Et c’est finalement l’idée de cette vente de charité qui a récolté le plus de suffrages. Bruno Julliard a donc expliqué que cette vente allait se faire au Crédit Municipal de Paris et que les prix proposés pour les cadenas seront accessibles à tous. Qui sait, peut-être que des amoureux seront curieux de retrouver leur cadenas ? La Ville de Paris espère bien une vente animée…

Puis, les fonds reviendront aux plus démunis. Ils seront en effet reversés à plusieurs associations qui prennent soin des migrants installés à Paris. Mais qu’en est-il des cinquante-cinq autres tonnes de cadenas ? Si une autre vente n’est pas organisée, ils seront très probablement fondus et le métal obtenu, revendu.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE