Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CIAO ITALIA

28/03/2017 > 10/09/2017

Musée de l'histoire de l'immigration

- PARIS

expo_cercle_2 STEVEN PIPPIN

14/06/2017 > 11/09/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_3 ED VAN DER ELSKEN

13/06/2017 > 24/09/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_4 MONTMARTRE, DÉCOR DE CINÉMA

04/04/2017 > 15/01/2018

Musée de Montmartre - PARIS
expo_cercle_5 LE PAYSAGE JAPONAIS

21/06/2017 > 02/10/2017

Musée Guimet - PARIS

LA NEWSLETTER

Peter Lindbergh dévoile les dessous du shooting pour le calendrier Pirelli 2017

Agathe Lautréamont 1 décembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Potentiels acheteurs, passez d’emblée votre chemin ! Le calendrier Pirelli n’est pas de ceux que l’on accroche chez soi, puisqu’il n’est distribué qu’à un noyau restreint de célébrités ou de bons clients de la marque…  Pour l’année 2017, ce n’est ni plus ni moins que le photographe de mode allemand Peter Lindbergh qui a été chargé par le célèbre calendrier de réaliser les images que les amoureux de photographie pourront admirer dans un mois. Or, Peter Lindbergh détonne dans le paysage des photographes de mode, puisque ce qui l’intéresse n’est pas la star, mais la personne derrière…

pi-3

Nicole Kidman © Pirelli – Lindbergh

C’est donc Peter Lindbergh qui a la lourde tâche, pour l’année 2017, de succéder à la photographe Annie Leibovitz. Le photographe allemand prend donc les commandes des pages en papier glacé de la future édition 2017 du calendrier Pirelli ; devenu au fil des années une référence dans les milieux de la mode et de la pellicule. Pourtant, ce n’est pas là une surprise, étant donné que c’est la troisième fois maintenant que Lindbergh associe son nom célèbre et son œil précis à celui de la marque Pirelli.

L’artiste s’était en effet déjà chargé des éditions de 1996 et 2002, livrant des images à couper le souffle pour « Le Cal », comme on surnomme affectueusement le calendrier dans le jargon des intimes. Un sobriquet qui en dit long sur le côté glamour et célèbre de ce calendrier dont les premières images ont été dévoilées cette semaine sur le web.

pi-4

Julianne Moore © Pirelli – Lindbergh

Et venant de la part de Peter Lindbergh, dont nous avons pu admirer le travail lors d’une vaste rétrospective au Kunsthal de Rotterdam, on ne pouvait s’attendre qu’à des portraits authentiques, révélant la véritable beauté des modèles prenant la pose et non pas une beauté artificielle créée à grands renforts de maquillage, coiffure et retouches.

L’idée peut sembler paradoxale, venant de la part d’un personnage comme Lindbergh qui a bâti toute sa carrière dans le milieu de la photographie de mode, où les femmes aux jambes interminables et à la taille 32 sont légion. Car depuis plusieurs années maintenant, le photographe qui a fait de Paris sa ville d’adoption a décidé de changer la donne et insuffler un nouveau mouvement à son travail. Plus de mannequin longiligne âgée d’à peine dix-huit ans, pas d’artifices typiques du milieu de la mode.

pi

Uma Thurman © Pirelli – Lindbergh

En témoigne le choix des actrices avec lesquelles il a décidé de collaborer cette année : Jessica Chastain, Penelope Cruz, Nicole Kidman, Rooney Mara, Helen Mirren, Julianne Moore, Lupita Nyong’o, Charlotte Rampling, Lea Seydoux, Uma Thurman, Alicia Vikander, Kate Winslet, Robin Wright, et Zhang Ziyi.

Presque toutes ont une longue carrière derrière elle, la plupart ont dépassé la trentaine (voire la quarantaine) et ont très volontiers accepté de poser sans maquillage. Il revient au talent de photographe Peter Lindbergh de jouer avec les poses, les lumières, les réflecteurs et autres nids d’abeilles pour rendre hommage à la beauté de ces grandes figures du cinéma international.

pi-2

Robin Wright © Pirelli – Lindbergh

Dans une vidéo « making-of » diffusée sur le site officiel de Pirelli, Peter Lindbergh s’est expliqué sur sa démarche artistique : « À une époque où les femmes sont représentées par les médias et partout ailleurs comme des ambassadrices de la perfection et de la beauté, j’ai estimé qu’il était important de rappeler à tous qu’il existe une autre beauté, plus réelle et authentique, non manipulée par la publicité ou autre. Une beauté qui exprime l’individualité, le courage d’être soi-même et la sensibilité. »

Peter Lindbergh tout en affirmant ses choix esthétiques, produit là également un bel écho au calendrier d’Annie Leibovitz qui, l’année dernière, avait mis l’accent sur les femmes fortes comme des artistes, des sportives ou des musiciennes.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE