Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CIAO ITALIA

28/03/2017 > 10/09/2017

Musée de l'histoire de l'immigration

- PARIS

expo_cercle_2 STEVEN PIPPIN

14/06/2017 > 11/09/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_3 ED VAN DER ELSKEN

13/06/2017 > 24/09/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_4 MONTMARTRE, DÉCOR DE CINÉMA

04/04/2017 > 15/01/2018

Musée de Montmartre - PARIS
expo_cercle_5 LE PAYSAGE JAPONAIS

21/06/2017 > 02/10/2017

Musée Guimet - PARIS

LA NEWSLETTER

L’extension du musée du Prado par Norman Foster

Laura Bourdon 1 décembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Norman Foster, considéré comme l’un des plus importants représentants de l’architecture high-tech, remporte l’appel à projet de l’extension du musée du Prado, à Madrid. Un projet élaboré conjointement avec l’architecte espagnol Carlos Rubio, qui a pour mission de rénover le « Salon des royaumes », un bâtiment daté du XVIIe siècle construit sous le règne du roi Philippe IV (1605-1665).

norman-foster-1

© Fosters and Partners

Autrefois musée des armées, le « Salon des royaumes » ouvre ses portes en 1819, soit antérieurement au musée du Prado. Il est situé à deux pas de l’institution madrilène et est aujourd’hui l’un des rares édifices subsistants du Palais du Buen Retiro, que fit construire le roi Philippe IV par l’architecte Juan de Villanueva. Ce vestige historique s’apprête donc à faire peau neuve : suite à un appel à projets international que remportent deux célèbres architectes, l’un britannique, l’autre espagnol : Norman Foster et Carlos Rubio.

norman-foster-2

© Fosters and Partners

C’est un ambitieux projet qui attend les deux architectes. La rénovation du bâtiment historique, daté du XVIIe siècle, accueillera un nouvel espace d’exposition pour la vaste collection du musée du Prado. De Velázquez à Goya, El Greco, Raphaël, Botticelli ou encore Dürer, l’institution madrilène conserve une vaste collection de peintures européennes du XIVe au début du XIXe siècle, soit près de 8000 peintures sur 27000 œuvres d’art au total. Avec plus de 5000 mètres carrés d’espace supplémentaire dont environ 2500 dédiés à l’accueil des collections du musée, ce projet, estimé à hauteur de 30 millions d’euros, offre d’ambitieuses perspectives au musée du Prado.

« Un nouveau toit accueillera de l’énergie solaire et donnera de la lumière naturelle aux galeries en contrebas », précisent les deux architectes. Ils entendent en effet ouvrir la façade sud du bâtiment, situé à deux pas du musée, afin d’ouvrir un immense atrium tout en conservant ses galeries d’origine. « La transformation et l’expansion de ce bâtiment historique vont apporter de manière significative de nouvelles salles et des espaces d’accueil du public reliés au Prado. Ce projet créera aussi, par son aménagement, une nouvelle attraction urbaine pour la ville de Madrid », confie Norman Foster.

norman-foster-3

© Fosters and Partners

Le début des travaux est prévu pour 2018, afin d’être achevés courant 2019 alors que le musée fêtera son bicentenaire. Ce nouveau projet vient donc enrichir le palmarès déjà impressionnant de l’architecte britannique, âgé de 81 ans.

Enfant de Manchester, Norman Foster connaît une ascension fulgurante. Ses réalisations sont visibles aux quatre coins du monde. Il est en effet l’auteur des aéroports de Hong-Kong, Pékin, Londres ; il construit l’ultra-moderne Yacht-Club dominant le port de Monaco ; rénove le Reichstag à Berlin ; conçoit le viaduc de Millau et collabore à la reconstruction du site Ground Zero du World Trade Center à New-York (auprès de Fumihiko Maki et Jean Nouvel). Autant de projets significatifs qui font du créateur, l’un des architectes les plus brillants de son époque.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE