Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Promenade en images : une collection Éclectique au Quai Branly

Agathe Lautréamont 29 novembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

C’est une promenade visuelle à travers l’Histoire de l’art que nous vous proposons aujourd’hui. L’exposition Éclectique au Quai Branly, à travers une soixantaine de pièces, offre aux visiteurs l’occasion de plonger au cœur de la collection de l’homme d’affaires Marc Ladreit de Lacharrière. Pièces antiques, modernes ou contemporaines, œuvres orientales ou méditerranéennes, sculptures en bois ou huiles sur toile… Le parcours n’est nullement thématique ou chronologique, mais s’entend avant tout comme une déclaration d’amour à l’art universel. Visite en images et introduction à une exposition dont on parlera bientôt plus en profondeur…

quai-4

© Photographie Agathe Lautréamont

Éclectique (adj. et nm.) : Qui adopte en toutes choses ce qui lui plaît, qui est capable d’apprécier des choses très diverses sans esprit exclusif. Merci le Petit Larousse ! Le Quai Branly a idéalement choisi le titre de sa nouvelle exposition-événement, qui se poursuivra jusqu’au 2 avril 2017. Des œuvres rares, une collection privée qui n’a initialement pas pour but d’être présentée au grand public et l’occasion idéale d’établir un dialogue aussi surprenant que frappant entre les différentes cultures du globe, parfois séparées par des siècles entiers.

Bienvenue au cœur d’un événement culturel dont l’objectif, on le comprend bien vite, se révèle double : jeter des ponts entre des mondes que l’on considère comme bien trop éloignés, et explorer la démarche passionnée d’un collectionneur…

quai-3

Statue Baoulé, Côte d’Ivoire, XIXe siècle © Photographie Agathe Lautréamont

Gardien de reliquaire gabonais du XIXe siècle. Coupe en ivoire sculptée en Sierra Leone au XVIe siècle. Portrait de l’empereur Hadrien du début du IIe siècle après Jésus-Christ. Idole des Cyclades du IIIe millénaire… Pas de frontières dans le nouveau parcours du Quai Branly, mais une grande, très grande ouverture d’esprit qui refuse d’être classée dans un quelconque moule.

quai-5

Masque cimier Bamana, Mali © Photographie Agathe Lautréamont

Et s’il y en a bien un que Marc Ladreit de Lacharrière refuse obstinément, c’est probablement celui du collectionneur-spéculateur, qui achète une œuvre d’un artiste en vogue en sachant que quelques années, la revente lui apportera une coquette somme. Pas de calcul, simplement le coup de cœur, seulement l’attirance esthétique, uniquement la curiosité historique. Une statuette Dogon a donc autant de valeur qu’une peinture de la main de Nicolas de Staël, mais on devine aussi une forme d’ingénuité dans la composition de la collection de Ladreit de Lacharrière.

quai-2

Idole cycladique, II ou IIIe millénaire av. JC © Photographie Agathe Lautréamont

Celui-ci ne s’en cache pas, il s’intéresse à l’art du continent africain seulement depuis une décennie, mais avec cette découverte, c’est une véritable prise de conscience qui s’est opérée chez le collectionneur. Car c’est un constat qui a de quoi surprendre : les institutions culturelles ou les manuels scolaires ont encore aujourd’hui trop tendance à nous expliquer que l’art ne s’est développé qu’en Europe.

Des pans entiers sont passés sous silence, par exemple la créativité étonnante développée en Asie, en Afrique et dans le monde précolombien. Heureusement, il est possible d’en faire l’expérience en visitant les trésors de certains collectionneurs ou en fréquentant assidûment les salles de vente.

quai-6

© Photographie Agathe Lautréamont

La scénographie adoptée par le musée du Quai Branly cherche également  à reproduire cet éclectisme. Après tout, il aurait été étonnant de voir l’institution culturelle adopter un ordre précis pour la mise au point de son exposition alors que le mot d’ordre est clairement l’hétérogénéité.

Alors on navigue, on passe de longues minutes à observer les œuvres enfermées dans leurs écrins de verre (encore une fois, chapeau bas au Quai Branly pour l’exceptionnel éclairage de ses vitrines), on comprend les sources d’inspirations de Pablo Picasso, Constantin Brancusi, Modigliani ou Henry Moore. Et on quitte le parcours avec la certitude d’avoir découvert une magnifique exposition.

quai-1

Statue d’Héraclès enfant, IIIe siècle ap. JC © Photographie Agathe Lautréamont

ÉCLECTIQUE

23/11/2016 > 02/04/2017

Musée du quai Branly

PARIS

Comment se construit une collection privée au 21e siècle? Portrait d'un ensemble atypique, à travers la vision esthétique et intellectue...

118
jours restants
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE