Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CÉSAR

13/12/2017 > 26/03/2018

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 DEGAS

28/11/2017 > 25/02/2018

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_3 PHOTOGRAPHISME

08/11/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 ANDRÉ DERAIN, 1904 - 1914

04/10/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

A la BNF, les raisons du cœur selon Blaise Pascal

Agathe Lautréamont 8 novembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

L’idée de la Bibliothèque Nationale de France est simple : révéler véritablement au grand public une célébrité des Lettres française, mais qui demeure encore profondément méconnu. Ce personnage mystérieux dont le nom est connu de tous, c’est l’écrivain et philosophe Blaise Pascal. On connaît bien sûr Les Pensées, ce recueil de notes éparses destinées à devenir une Apologie de la religion chrétienne, mais qui était vraiment cet esprit brillant, tout à la fois mathématicien, inventeur et moraliste ? La BNF lève un coin de voile sur ce personnage clé de l’histoire de la littérature hexagonale…

3 - cadre-1

Portrait de Blaise Pascal par Gérard Edelinck © BnF

C’est d’abord un portrait qui nous accueille à l’entrée de la nouvelle exposition de la Bibliothèque Nationale de France. Un homme de profil, vêtu avec élégance mais non sans un brin d’austérité, les cheveux bouclés. Posant de trois-quarts face, il nous regarde d’un œil un brin moqueur, un brin apaisé.

Né en 1623 et mort à l’âge de trente-neuf ans seulement, celui que François-René de Châteaubriand surnommait « l’effrayant génie » aura considérablement marqué le XVIIe siècle français grâce à son esprit précoce, d’une insatiable curiosité et qui n’avait pas peur de faire tomber les barrières de la connaissance pour se pencher sur tous les sujets qui pouvaient un tant soit peu aiguillonner sa curiosité.

Tout au long de son nouvel accrochage temporaire, la BNF grâce à un grand renfort de plus de deux cents pièces (allant du manuscrit à l’extrait de correspondance en passant par la gravure ou l’huile sur toile) mais également de frises chronologiques et d’extraits de films en fin de parcours (oui oui, c’est un extrait de Ma nuit chez Maud d’Eric Rohmer qui clôt le parcours !) cherche à dévoiler au public qui était vraiment Pascal, tant le personnage suscite encore bien des interrogations.

232_ifn-08606964-9

Blaise Pascal, Pensées, 1669 © BnF

Le principal attrait de cette nouvelle exposition, c’est sans conteste la richesse des pièces présentées. La Bibliothèque Nationale de France peut en effet s’enorgueillir de posséder un fonds pascalien des plus exceptionnels, rassemblant des éditions rares, des pièces manuscrites et bien sûr des ouvrages ayant appartenu au philosophe lui-même.

D’ailleurs, il est à noter que tous ces éléments n’avaient plus été exposés ensemble depuis le dernier accrochage dédié à Blaise Pascal, en date de 1962. Les découvertes sont donc bel et bien au rendez-vous. La prépondérance est donnée aux ouvrages anciens : traités de théologie, ouvrages de mathématiques, Bibles, recueils moralistes…

A travers tous ces livres, on chemine sur un parcours qui se veut aussi bien chronologique que thématique et c’est via ces précieux ouvrages aux pages gondolées par le temps mais dont certaines enluminures n’ont rien perdu de leurs couleurs éclatantes que l’on peut suivre le cheminement intellectuel de Blaise Pascal, ses centres d’intérêt, ses rencontres et les grandes étapes de sa courte existence.

cnam_0000728_002hd

Machine arithmétique de Pascal à chiffres plus sous et deniers, 1645 © Arts & Métiers

Si bien sûr, la célèbre pascaline (ancêtre de notre indispensable calculatrice) est évoquée au long du parcours, une autre étape de l’existence du penseur français est largement débattue par la BNF : celle des Provinciales. Cet ouvrage, un recueil de dix-huit lettres en partie fictives a été écrit par Blaise Pascal et publié en plusieurs étapes, entre 1656 et 1657.

L’œuvre a d’abord été rédigé dans le but de défendre le théologien janséniste Antoine Arnauld, qui était sous le coup d’une menace de condamnation de la part de la Sorbonne, mais est vite devenue une véritable machine de guerre dans la lutte qui, à cette époque, opposait les jésuites et les jansénistes. Pascal vit son écrit condamné à plusieurs reprises, banni, ce qui ne l’empêcha pas de circuler sous le manteau tandis que toute personnalité en vue en France se vantait d’en avoir un exemplaire dans sa bibliothèque.

Grand écrivain, admirable lorsqu’il rédige des discours en faveur d’une cause qui lui tient à cœur, Pascal est parvenu à faire évoluer les esprits de son époque vis-à-vis du jansénisme, tandis que les jésuites se sont vus de plus en plus décriés.

149_ifn-08606971-1

Blaise Pascal, Première Provinciale, 1656 © BnF

Mais nous n’avons fait là que mettre un coup de projecteur sur un passage précis de la nouvelle exposition de la Bibliothèque Nationale de France. Tout le parcours de l’accrochage tend en vérité à démontrer à quel point les pensées (au sens propre du terme, cette fois !) sont d’une incroyable modernité, que ce soit en matière de droits, de pouvoirs et de juridictions. Une exposition à découvrir donc !

PASCAL, LE CŒUR ET LA RAISON

08/11/2016 > 29/01/2017

BnF - Bibliothèque nationale de France – site François-Mitterrand

PARIS

Mathématicien, physicien, inventeur, philosophe, moraliste et théologien, Blaise Pascal échappe à toute tentative de portrait exhaustif....

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE