Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CÉSAR

13/12/2017 > 26/03/2018

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 DEGAS

28/11/2017 > 25/02/2018

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_3 PHOTOGRAPHISME

08/11/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Libye, plaque tournante du trafic humain : 7e Prix du photojournalisme par la Fondation Carmignac

Laura Bourdon 27 octobre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Dans le cadre de sa 7e édition, le Prix de la Fondation Carmignac pour le photojournalisme récompense le photographe mexicain Narciso Contreras, pour son travail sur le trafic humain en Libye. En découle une exposition poignante dont on ressort absolument chamboulé, face au terrible constat qu’il rapporte. Libye, plaque tournante du trafic humain, une exposition visible à l’Hôtel de l’Industrie, jusqu’au 13 novembre 2016.

libye-5

Human trafficking © Narciso Contreras for the Fondation Carmignac

Chaque année depuis 2009, le Prix Carmignac du Photojournalisme récompense le travail d’un photojournaliste sélectionné par un jury international, traitant d’un sujet préalablement choisi lié à une zone d’enjeux géostratégiques. Doté d’une bourse de 50 000 euros, le Prix a pour vocation de soutenir et de donner de la visibilité au travail du photographe, lui assurant à la fois les moyens et le temps nécessaires à la réalisation d’un reportage d’investigation ; mis en lumière par une exposition itinérante et un catalogue.

L’an passé, le travail de Christophe Gin était récompensé, traitant des zones de non-droit en France. Pour cette septième édition, le Jury, présidé par Brett Rogers (Directrice de la Photographer’s Gallery à Londres), choisit pour thème la crise des migrants. L’artiste mexicain Narciso Contreras attire et retient l’attention du jury, s’ensuivit une période de huit mois d’investigation au cœur d’un pays pour lequel nous ne recevons aujourd’hui presque plus d’images.

libye-3

Human trafficking © Narciso Contreras for the Fondation Carmignac

Et pour cause, lorsque le sujet est choisi en 2015, la Libye ne connaissait pas encore l’actualité brûlante d’aujourd’hui. Voulant d’abord suivre les migrants, Narciso Contreras s’aperçoit que ces derniers étaient en fait achetés et vendus, chaque jour. Au lieu d’être un endroit de transit pour les migrants vers l’Europe, la Libye est en réalité devenue une place forte du trafic d’êtres humains, qui voit les migrants, réfugiés et demandeurs d’asile se retrouver à la merci de milices, qui les exploitent, les soumettent à des conditions de vie inhumaines.

Comment faire en sorte d’envoyer quelqu’un en Libye dans ce contexte ? Emeric Glayse, Directeur du Prix Carmignac du photojournalisme précise « Avec cette édition sur la Libye, le Prix a couvert pour la première fois une zone de conflit armé. Il était essentiel de faire évoluer son mode de fonctionnement afin de prendre en considération cette nouvelle réalité. (…) Nous nous sommes attachés à créer cette année des liens forts avec des spécialistes du terrain et des organisations internationales afin de pouvoir fournir au lauréat un environnement de travail le plus professionnel et sécurisé ».

libye-1

Human trafficking © Narciso Contreras for the Fondation Carmignac

En effet, c’est au cœur de zones dévastées par la violence, aux confins de la Libye post-Kadhafi, que Narciso Contreras s’est rendu, à trois reprises entre février et juin 2016. Depuis 2011, l’économie du pays est en chute libre, plus aucun gouvernement n’est en place et le pays est en réalité en pleine guerre tribale, patrie de plusieurs tribus ennemies, des milices, qui s’affrontent pour le contrôle du pays et de ses finances, organisant un terrible marché humain. « On n’est jamais certain que l’image que l’on a en tête sera l’image que l’on ramènera. Nous sommes face à un trafic humain ! (…) Mais comment pouvons-nous le prouver ? Nous devons en savoir plus, nous devons creuser encore, mais au final, c’est un sujet que je n’aurai jamais imaginé couvrir », rapporte le photojournaliste.

libye-4

Human trafficking © Narciso Contreras for the Fondation Carmignac

Tout au long de ce reportage, Narciso Contreras tisse un récit captivant, soulignant la réalité brutale sévissant dans ce pays où les migrants sont raflés lors de raids, à leur domicile ou depuis leur lieu de travail, à la demande des trafiquants ; puis mis à la merci de milices et emprisonnés dans des centres de détention. « Entrer dans un centre de détention, c’est comme passer dans un monde parallèle » décrit Contreras. « Ces femmes… C’est comme si leur âme avait disparu ». Migrants qui quémandent de l’eau, des cigarettes ou de la nourriture, femmes se dévêtant dévoilant de larges cicatrices sur leur ventre, dues à un avortement dont on ne sait dire s’il eut lieu avant ou pendant la période de détention. Miliciens Toubou à un point de contrôle, groupes paramilitaires menant des opérations de surveillance, migrants subsahariens échoués le long des côtes… Les mots nous échappent pour définir à quel point le témoignage que nous rapporte Narciso Contreras est terrifiant, cruel et glaçant.

libye-2

Human trafficking © Narciso Contreras for the Fondation Carmignac

Les histoires de vies brisées se mêlent dans ce pays déchiré, les voix de ces hommes et femmes qu’a rencontré Narciso Contreras, ont permis à ce projet de révéler une infime partie de la souffrance de milliers de migrants pris au piège de ce vaste trafic. Des actes horribles, d’une violence si difficile à appréhender, qu’il est essentiel d’en ramener les traces dans l’espoir qu’elles ne tombent jamais dans l’oubli, et puissent attirer l’attention de groupes d’aides internationaux et de la communauté internationale, pour faire pression sur les autorités libyennes, et dénoncer les responsables de ces crimes.

LIBYE: PLAQUE TOURNANTE DU TRAFIC HUMAIN

25/10/2016 > 13/11/2016

Hôtel de L'industrie

PARIS

Dans le cadre du festival Visa pour l’Image 2016 de Perpignan, la Fondation Carmignac a décerné le 7e Prix Carmignac au photojournaliste...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE