Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Exposition : quand l’archéologie s’invite du côté du château de Versailles

Agathe Lautréamont 30 septembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Qui a dit que l’archéologie était réservée à des époques comme la lointaine Préhistoire ou la période médiévale ? C’est pourtant l’image que l’on se fait très souvent de discipline, image que la nouvelle exposition du Musée-promenade de Marly-le-Roi entend bien balayer. Grâce à un parcours dédié aux découvertes récentes faites sur trois sites historiques des Yvelines (Versailles, Trianon et Marly), l’institution culturelle démontre que, le nez dans la poussière et brosse à la main, on peut encore découvrir des pièces rares et surprenantes, qui nous en apprennent beaucoup sur la vie de nos ancêtres pas si lointains, des XVIIe et XIXe siècles… Êtes-vous prêts à un petit retour dans le temps ?

mar-4

Pièces de faïence à décor bleu et blanc, fin du XVIIe siècle et XVIIIe siècle, Marly © D. Saulnier / EPV

Là, c’est un coquillage qui avait servi à orner le chatoyant bassin d’un des bosquets des jardins royaux de Versailles. Là, c’est une assiette en faïence de Delft, retrouvée en mille éclats mais reconstituée avec la minutie et la patience propre aux archéologues… Un peu plus loin, on tombe sur une pipe en terre cuite qui, on le parie, sent encore bon le tabac à bourrer.

Pas de doute, nous sommes bien là dans la nouvelle exposition du Musée-Promenade de Marly-le-Roi. Intitulé « La vie retrouvée à Marly et à Versailles : 25 années d’archéologie royale », le parcours certes petit, mais pourtant passionnant, dévoile grâce à l’exposition de deux cents objets, quelques faces méconnues de la vie quotidienne des habitants des châteaux de Versailles, du Trianon et de Marly.

mar-5

Mobilier d’hygiène, XIXe siècle, faïence, Trianon, Pavillon frais © D. Saulnier / EPV

On passe ainsi de la décoration méconnue du château de Marly (ne cherchez plus l’édifice, il a hélas été détruit au XIXe siècle, après une lente déréliction…) à la nourriture que consommait probablement les gardes du château de Versailles au mobilier d’hygiène dont, malheureusement, les propriétaires sont encore inconnus à l’heure où nous rédigeons ces libres (des analyses sont encore en cours sur de nombreuses pièces présentées dans l’exposition).

Tout commence en 1990. En janvier de cette année, une terrible tempête s’abat sur la France et de nombreux arbres du parc de Versailles sont déracinés. D’importants travaux sont nécessaires pour rendre toute sa superbe au domaine, et par la même occasion, des fouilles archéologiques sont entreprises. Riche idée ! Car les chercheurs sont allés de surprise en surprise, depuis les vingt-cinq dernières années…

mar-1

Eléments de jeux, XVIIe – XVIIIe siècles, os et ivoire, Marly – Versailles © D. Saulnier / EPV

Là, dans un sol foulé chaque année par des millions de visiteurs, dormaient des objets épars, parfois brisés en éclats indénombrables, parfois dans un remarquable état de conservation. Nous avons des objets du quotidien comme des pots de cuisson, qui portent encore les traces rousses et noires des cuissons dans les fours de Sa Majesté, mais aussi des vasques qui permettaient à ces dames de se rafraîchir le visage au matin.

Des pièces du quotidien donc, très émouvantes, qui ont été égarés par des propriétaires imprudents ou alors simplement mis au rebus car passés de mode ou abîmés par l’usage. Pourtant, nous sommes là face à une mine d’or en matière d’informations sur le quotidien des siècles passés. Des ossements et des instruments de cuisine nous indiquent ainsi qu’à la table française du XVIIe siècle, on consommait beaucoup de porc, de bœuf mais aussi… de grenouilles !

mar-3

Coquillages ornementaux de fontaines, XVIIe siècle, Versailles © D. Saulnier / EPV

Dans une petite vitrine discrète de l’exposition, on trouve probablement la pièce la plus étonnant et la plus fascinante de l’événement. Une simple bouteille en verre teinté, toute droite, qui comporte encore son bouchon de liège. Approchez-vous et vous remarquerez que ce flacon sommaire est encore pourvu de son contenu à savoir… du parfum ! Nous avons là un des rares parfums conservés datant du XVIIe siècle !

Grâce à de minutieux prélèvements, les chercheurs sont parvenus à le recréer avec les techniques actuelles ; et juste à côté de la vitrine, une cloche contient une boule de coton imbibée de cette fameuse fragrance… On peut donc sentir avec quelle senteur les bonnes gens des siècles passés se parfumaient !

mar-2

Bouteille et flacons en verre, XVIIIe siècle, Marly © D. Saulnier / EPV

On va donc de surprise en surprise dans la nouvelle exposition du Musée-Promenade de Marly-le-Roi. On apprend, on infirme ou confirme nos idées sur les siècles passés, on découvre une face cachée de la vie de château, on comprend mieux comment on se nourrissait et on découvre que l’on disposait bien plus d’objets de toilette qu’on tend à le penser ! Un parcours passionnant donc, à conseiller à tous les mordus d’histoire !

LA VIE RETROUVÉE À MARLY ET À VERSAILLES

01/10/2016 > 05/02/2017

Musée promenade

LOUVECIENNES

L’exposition présente environ 200 objets mis au jour lors des chantiers archéologiques, réalisés sur les domaines de Versailles, Trian...

57
jours restants
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE