Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Manuel Rabaté, un frenchie nommé directeur du Louvre Abu Dhabi

Agathe Lautréamont 21 septembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Alors que son ouverture n’est pas programmée avant le courant de l’année 2017, le futur Louvre Abu Dhabi a déjà trouvé qui se trouvera à sa tête. En ce début de semaine, ce sont le français Manuel Rabaté et l’émiratie Hissa Al Dhaheri qui ont été respectivement nommés directeur et directrice adjointe de la future institution dont les plans ont été dessinés par Jean Nouvel. L’Autorité Locale pour le Tourisme et la Culture se réjouit de ces deux nominations, à défaut de donner une bonne fois pour toute une date d’ouverture…

abu-dhabi-tourism-culture-authority

Manuel Rabaté © Abu Dhabi Tourism & Culture Authority

Le musée dessiné par Jean Nouvel finira-t-il enfin par sortir de terre sur l’île Saadiyat, dans l’Émirat d’Abu Dhabi ? En attendant, l’institution n’a pas encore ouvert ses portes qu’elle a déjà ses deux têtes pensantes. Ce sont donc Manuel Rabaté et Hisa Al Dhaheri qui ont été nommés aux postes de directeur et de directrice adjointe.

Dans un communiqué, l’Autorité  pour le Tourisme et la Culture à Abu Dhabi (ou Abu Dhabi Tourism & Culture Authority, plus souvent abrégée en TCA Abu Dhabi) qui gère le développement du quartier culturel sur l’île de Saadiyat explique que Manuel Rabaté est un acteur du projet de ce vaste musée depuis ses balbutiements, de sa phase conceptuelle jusqu’à sa mise en œuvre toute prochaine. En effet, l’accord intergouvernemental entre l’Émirat et la France a été signé en 2007, tandis que le nom du Louvre a été loué à ce projet d’un milliard d’euros, pour une période de trente ans.

abu-dhabi-tourism-culture-authority-2

Hissa Al Dhaheri © Abu Dhabi Tourism & Culture Authority

Mais qui sont vraiment les deux personnalités placées à la tête du Louvre Abu Dhabi ? Manuel Rabaté, depuis 2013 déjà, est en charge de l’Agence France-Muséums, qui s’occupe du projet colossal qu’est le Louvre Abu-Dhabi. Avec en poche un diplôme de l’IEP de Paris et un autre délivré par HEC, Rabaté a débuté sa carrière en tant que directeur adjoint à l’auditorium du musée du Louvre, entre 2002 et 2005. Ensuite, il a rejoint le Musée du Quai Branly peu avant que l’institution n’ouvre ses portes en 2006, en tant qu’adjoint au directeur du développement culturel et des publics. Enfin, deux ans plus tard, il rejoint l’AFM (Agence France-Muséums, donc), qui dirige le projet du Louvre Abu Dhabi.

Du côté d’Hissa Al Dhaheri, la jeune femme fut directrice du projet de musée au sein du TCA Abu Dhabi, forte de son master en études sur les pays du Golfe décroché à l’université d’Exeter, au Royaume-Uni et de son diplôme en Études Internationales délivré par l’université Zayed d’Abu Dhabi. Un premier temps enseignante, elle a ensuite rejoint la gestion du projet de musée.

Fin 2017 ?

Quant à la construction du bâtiment, elle devrait être prochainement achevée. Une phase de préparation suivra prochainement, qui devrait servir à mettre au point l’expérience de visite proposés aux curieux pénétrant à l’intérieur des collections. Cependant, en ce qui concerne la date précise d’ouverture, on table sur la fin de l’année 2017 est avancée, mais sans plus de précision.

loulou

Le Louvre Abu Dhabi © Abu Dhabi Tourism & Culture Authority

Le musée du Louvre Abu Dhabi, lors de son ouverture, pourra se targuer d’être la première institution culturelle internationale du Moyen-Orient. Celui-ci comptera vingt-trois galeries de collections permanentes, ainsi qu’un espace d’expositions temporaires en plus d’un centre de recherches. À l’heure actuelle, les collections de l’institution encore en devenir comptent pas moins de 600 artefacts, allant des antiquités mongoles et coréennes aux travaux de peintres comme Yves Klein ou Paul Gauguin. D’autres grands maîtres de la peinture comme Vincent van Gogh, Léonard de Vinci ou encore Claude Monet seront également accrochés sous les cimaises de l’institution du Moyen-Orient. Et sur une période de dix ans, trois cents autres œuvres devront être prêtées par le Louvre et treize autres institutions muséales françaises au fur et à mesure des années. De son côté, l’Émirat s’est également lancé dans une vaste campagne d’acquisitions afin de contribuer à remplir « son » musée qui se fait maintenant attendre depuis presque dix ans.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE