Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS

LA NEWSLETTER

Le Botanic Center de Bruxelles… se met au vert !

Laura Bourdon 21 septembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

L’architecte avant-gardiste Vincent Callebaut s’est vu solliciter afin d’imaginer un tout nouveau projet en plein cœur de Bruxelles : la métamorphose du Botanic Center. Le but du projet : transformer radicalement l’édifice de béton aux teintes grisâtres… en un luxuriant bâtiment aux façades et toiture végétalisées. Un projet à l’ambition à la fois de valoriser le patrimoine existant tout en y intégrant des principes constructifs innovants, écologiques et durables. Les 10 000 plantes ainsi regroupées permettraient de capter 50 tonnes de CO2 chaque année. Aussi, le contexte urbain se verra magnifié par une façade évoluant au cours des saisons. Lumière sur un projet enthousiasmant !

vc-archi-3

© Site officiel Vincent Caillebaut Architectures

Ayant forgé sa réputation par le biais de projets d’envergure, notamment dans les pays émergents puis plus récemment dans le cadre du projet dénommé Smart Art City 2050 commandité par la mairie de Paris, Vincent Callebaut entouré d’une équipe internationale s’affairent aujourd’hui à mettre leurs compétences à profit des métropoles européennes. Le travail de Vincent Callebaut est marqué par la volonté de transformer les contraintes existantes en opportunités de nouveaux modes de vie éco-responsables : fondés sur le principe d’un urbanisme durable, au service des citoyens et respectueux de l’environnement.

vc-archi-6

© Site officiel Vincent Caillebaut Architectures

D’origine belge, c’est à la ville de Bruxelles que Vincent Callebaut s’attelle avec la proposition d’un nouveau projet dédié à la métamorphose du Botanic Center en véritable « Efflorescence botanique ». L’immeuble, daté de 1977, reflète assez peu sa fonction ainsi que sa proximité avec le jardin botanique. Doté de 274 modules identiques, son apparence est au demeurant plutôt grise et terne. D’où le pari relevé par le Cabinet d’architecture de Vincent Callebaut, destiné à redonner toute sa place et sa beauté à cet édifice, tout en mettant en oeuvre le concept de solidarité énergétique par un savant alliage entre patrimoine et projet contemporain, le second fournissant l’énergie nécessaire au premier pour atteindre un bilan sobre en carbone.

vc-archi-4

© Site officiel Vincent Caillebaut Architectures

Pour cela Vincent Callebaut prévoit de revêtir la façade de l’édifice par une robe végétale de 247 lits de plantations, soit 10 000 plants répertoriant le panel de la flore endémique bruxelloise. Trois façades se trouveront ainsi décorées de végétaux qui s’épanouiront, se densifieront au fil de l’année. Plus surprenant encore, la toiture du bâtiment sera investie d’une immense chrysalide de bois et d’acier, aux formes courbes (tranchant avec l’aspect géométrique de l’immeuble). La chrysalide formera un véritable bouclier solaire de 600 m², dotée d’une douzaine d’ouïes d’aération, qui de par leur inclinaison sud permettront de capter les rayons solaires et ainsi d’augmenter l’efficacité des panneaux photovoltaïques qui les recouvrent.

vc-archi

© Site officiel Vincent Caillebaut Architectures

Par cette installation spectaculaire, le maître-d’œuvre a calculé que la photosynthèse, en façade et en toiture, permettrait de capter 50 tonnes de CO2 par an. D’autres améliorations sont prévues : notamment du côté de l’entrée principale de l’immeuble à laquelle l’architecte apposerait un auvent de verre et une ellipse monumentale, faisant écho à la structure du toit.

« Les choix architecturaux, techniques, fonctionnels et paysagers sont le reflet de l’intégration de la démarche environnementale dans notre projet. Ces choix audacieux nous ont permis de concevoir une architecture « out of the box » marquant de son empreinte écologique le territoire bruxellois et projetant le Botanic Center résolument dans le XXIè siècle »., confie son concepteur. Il ajoute, « Tout est en place aujourd’hui pour mettre en œuvre la transition énergétique et les recommandations de la Cop21 à Bruxelles et en Belgique. Le XXIe siècle fut celui du pétrole, de l’acier et de la chimie verte. Le XXIè siècle sera biologique ou ne sera pas ! ».

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE