Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 BRASSAÏ

09/11/2016 > 30/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Tinguely chaotique et intime à la galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois

Jéremy Billault 14 septembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Alors qu’en cette année 2016, on commémore le 25ème anniversaire de sa disparition, Jean Tinguely se découvre dans un cadre à la fois spacieux et intime à la galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois (Paris, VIème). Des œuvres plutôt rares et une exposition riche qui s’intéresse à une période charnière de la carrière de l’artiste : les années 60. 

2790-11

Jean Tinguely, Radio WNYR 10 © NCAF et Galerie GP & N Vallois, Paris Photo : André Morin

Il y a quelques semaines, le 30 août précisément, on célébrait le 25ème anniversaire de la mort d’une figure absolument unique de l’Histoire de l’art : Jean Tinguely. Alors qu’en Europe et dans le monde, les expositions hommages pleuvent, aucune rétrospective ne semble être prévue dans l’Hexagone. C’est ce constat qui a conduit la galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois à consacrer, une seconde fois, une exposition (l’un des événements de la rentrée) à cet artiste hors-norme dans son espace de la rue de Seine, fraîchement agrandi d’un deuxième lieu d’exposition, à quelques mètres du premier.

2789-11

Jean Tinguely, Vive la liberté I © NCAF et Galerie GP & N Vallois, Paris Photo : André Morin

C’est le Jean Tinguely des années 60 que les Vallois ont décidé de présenter, celui des « Balubas » et des « Radio WNYR », dans une exposition variée et, il faut le dire, des pièces assez exceptionnelles que l’on est heureux de retrouver, surtout dans une galerie. Mais de galerie, celle des Vallois n’a ici que le nom : un grand nombre de sculptures mécaniques mouvantes (et évidemment activable grâce au traditionnel bouton rouge), des photos, des films, témoins des performances loufoques de l’époque, l’exposition n’a rien à envier à un événement muséal.

2842-01

Jean Tinguely, Wackel-Baluba © NCAF et Galerie GP & N Vallois, Paris Photo : André Morin

Et le sujet valait bien cela. Dans les années 60, Jean Tinguely se dévoile au monde, via de grandes expositions, via ses nombreuses collaborations avec Niki de Saint Phalle, qui partage sa vie et un succès critique international, venu des Etats-Unis comme du Japon et, évidemment, d’Europe. On retrouve donc ici le Tinguely délirant et chaotique plein de force et d’humour, celui que l’on retrouve dans les œuvres monumentales du musée qui lui est consacré à Bâle, mais aussi un aspect plus intime de son travail, des sculptures à taille humaine pleine de facéties et parfois même touchantes (notamment l’oeuvre créée pour son fils).

2811-06

Jean Tinguely, Wackel-Baluba © NCAF et Galerie GP & N Vallois, Paris Photo : André Morin

Pour commémorer les 25 ans de sa disparition, Georges-Philippe et Nathalie Vallois brossent un portrait remarquablement complet du Tinguely de l’époque en illustrant, grâce à la diversité des œuvres présentées, un panel très large de ses recherches et considérations esthétiques.

 

'60S

09/09/2016 > 29/10/2016

Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois

PARIS

...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE