Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Annette Messager, lauréate du Praemium Imperiale, le « Nobel des Arts »

Laura Bourdon 14 septembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

La 28e édition du Prix Praemium Imperiale, l’une des plus hautes distinctions culturelles japonaises (parfois considéré comme équivalent artistique du Prix Nobel) qui honore chaque année des figures majeures du monde artistique, rendait son verdict officiel ce mardi 13 septembre au Musée des Arts asiatiques Guimet à Paris. Annette Messager, artiste plasticienne française, se voit couronnée dans la catégorie sculpture. Cinq distinctions ont été remises, dont deux femmes à l’honneur. 

Congratulations to #AnnetteMessager on being awarded the #PraemiumImperiale 2016 in the discipline of sculpture! (Image: via Le Monde, Martin Bureau/AFP)

Une photo publiée par Marian Goodman Gallery (@mariangoodmangallery) le

Créé en 1988 par la Japan Art Association, le Prix Praemium Imperiale dévoilait hier la liste des cinq lauréats de l’édition 2016, au Musée Guimet à Paris. Les lauréats sont élus par un jury international d’experts. Annette Messager, donc, remporte la mise dans la catégorie sculpture ; l’américaine Cindy Sherman est récompensée dans la catégorie peinture ; le brésilien Paulo Mendes da Rocha triomphe dans la catégorie architecture ; Martin Scorsese dans la catégorie Théatre-Cinéma et enfin le virtuose du violon Gidon Kremer pour la catégorie musique.

Depuis 1997, le Prix attribue en plus une bourse en soutien aux jeunes artistes. Cette année, c’est le collectif d’artistes et de producteurs Five Arts, formation musicale de Malaisie, qui reçoit ce prix d’encouragement.

les-restes

 © Annette Messager

Annette Messager, née en 1943 à Berck-sur-Mer, est une véritable « féministe à la française ». Artiste peintre, photographe et sculptrice, elle a étudié à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Elle représentait la France en 2005 à la Biennale de Venise, là aussi honorée par un Lion d’Or. Elle fut aussi exposée en 2007 par le Centre Pompidou. Annette Messager propose des installations au croisement de plusieurs formes d’art : elle associe souvent le dessin, les photos et les écrits. mais aussi les jouets et la broderie.

Très marquée par l’enfance et les rêves, les sortilège et les cauchemars, elle utilise régulièrement des objets trouvés, comme c’est le cas dans l’œuvre Les Pensionnaires de 1972 (série de vitrines composées d’oiseaux empaillés, de textes et de petites sculptures de plumes). Elle ne cesse dans son travail d’interroger les préjugés au sujet des femmes, produisant des œuvres très visuelles qui interrogent tant la condition des femmes que le statut de la femme artiste. Son œuvre se démarque particulièrement par la cruauté fine avec laquelle elle traite des souvenirs, notamment d’enfance.

am2

Annette Messager

Depuis sa création en 1988, 144 artistes ont été récompensés par le Prix Praemium Imperiale, au fil de vingt-huit éditions, mettant à l’honneur les créateurs ayant « contribué à enrichir l’humanité ». Les précédentes éditions ont ainsi salué, notamment, les œuvres d’Ingmar Bergman, David Hockney ou Jean-Luc Godard. Le palmarès français y est d’ailleurs salué, les plus récentes distinctions ayant été remises à l’architecte Dominique Perrault et la danseuse Sylvie Guillem en 2015 ; mais aussi, Martial Raysse, Daniel Buren, Christian Boltanski, Niki de Saint Phalle, Louise Bourgeois, César… les français sont donc traditionnellement bien représentés dans le palmarès.

La Cérémonie de Remise des Prix aura lieu à Tokyo, le 18 octobre en présencele prince Hitachi, frère cadet de l’Empereur Akihito et parrain de la Japan Art Association. Chacun des lauréats reçoit, outre un diplôme et une médaille, la somme de 15 millions de yens (environ 134 000 euros). Annette Messager recevra son prix, qui récompense toute une carrière débutée dans les années 1970.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE