Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

Melbourne va accueillir une rétrospective majeure de l’œuvre de Banksy

Agathe Lautréamont 12 septembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Décidément, il semblerait que le street-artist anonyme le plus célèbre du XXIe siècle ne cesse de faire la une de l’actualité culturelle ! La semaine dernière, la presse internationale s’était emballée, pensant que l’identité de l’artiste de rue avait enfin été découverte. Puis, en ce milieu du mois de septembre, c’est à la ville de Melbourne de lier son nom à celui de l’artiste masqué. La deuxième plus grande ville d’Australie s’apprête en effet à organiser la plus grande exposition jamais dédiée à l’œuvre de Banksy.

banksy-2

© Banksy

Si vous êtes un fan inconditionnel de street-art, le prochain rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte sera forcément celui-ci : à partir du 7 octobre prochain et jusqu’au 22 janvier 2017, une rétrospective sans précédent des œuvres de l’artiste de rue Banksy sera organisée au Paddock, espace d’exposition au sein de la ville de Melbourne, en Australie. Si dans les mois précédents, des expositions consacrées à Banksy ont déjà eu lieu à Istanbul et aux Pays-Bas, cette présentation-ci sera sensiblement différente de celles qui l’ont précédée, puisqu’à Melbourne, ce seront plus de quatre-vingt œuvres que les visiteurs pourront découvrir.

banksy-4

© Banksy

Et parmi elles, des réalisations emblématiques comme La fille au ballon Laugh now. La majorité des créations proviendront de la collection privée de Steve Lazarides, l’ancien manager du mystérieux Banksy devenu aujourd’hui galeriste indépendant, qui s’est d’ailleurs chargé de l’organisation de l’exposition de Melbourne, sans que l’artiste n’intervienne d’aucune façon que ce soit dans le processus. Quarante autres galeristes ont également pris part à l’accrochage, en acceptant de prêter des pièces de leurs collections personnelles.

banksy-1

© Banksy

En 2008, la collaboration entre Lazarides et Banksy prit fin, après une décennie de travail main dans la main. Le galeriste s’en était expliqué en 2010, arguant qu’il ne parlait quasiment plus à Banksy. La raison de leur mésentente viendrait probablement de la volonté de Lazarides de promouvoir d’autres artistes de rue émergents. Mais malgré cette brusque séparation,  Lazarides demeurait fier de leur travail commun… jusqu’à une retrouvaille fortuite des deux anciens amis, au mois de mars dernier ; dans le cadre d’un concert de Massive Attack, tiens tiens… En attendant, les billets d’entrée pour la rétrospective de Melbourne sont d’ores et déjà en vente. Tarif plein : 30 dollars et 25 dollars pour le tarif réduit.

banksy-3

© Banksy

Dans le communiqué de l’événement culturel, il est expliqué que c’est la première fois que le grand public aura l’occasion de voir un si grand nombre d’œuvres de Banksy dans un seul et même espace. À la fermeture de l’exposition, les pièces seront rendues à leurs propriétaires respectifs, et l’exposition ne « voyagera » pas dans d’autres pays ; ce qui implique que les chances de les revoir toutes réunies au même endroit sont quasi-nulles…

De son côté, Robert Doyle, le maire de la ville de Melbourne, ne dissimule pas son enthousiasme et explique que cet accrochage sera un événement majeur pour la vie culturelle de la commune, qui est célèbre partout dans le monde comme un terrain de jeu très apprécié des street-artists du monde entier (y compris de Banksy lui-même). Est-ce une façon pour la ville australienne de se faire « pardonner » la destruction accidentelle de trois collages de l’artiste de rue engagé, entre 2013 et 2014 ? En tout cas, l’exposition s’annonce déjà comme un énorme succès.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE