Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_3 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Magritte et « La pose enchantée » : un nouveau fragment de la toile mystère mis au jour

Laura Bourdon 12 septembre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le jeudi 8 septembre dernier, l’équipe de conservateurs du musée Norwich Castle Museum, sur la côte ouest de l’Angleterre, découvre un troisième fragment de la toile mystère du peintre surréaliste René Magritte intitulée « La pose enchantée ». D’abord déclarée disparue, une équipe de chercheurs avait révélé, en 2013, deux premiers fragments de la toile cachés sous deux peintures de l’artiste… Aujourd’hui, nouvel épisode de l’histoire de la peinture mystère puisqu’un troisième quart de l’oeuvre vient d’être mis au jour sous la célèbre toile La Condition humaine, datée de 1935.

margritte-condition-with-curators-1024x752

Giorgia Bottnelli (à gauche) et Alice Tavares da Silva (à droite), La Condition humaine, 1935, Magritte © Norfolk Museums Services

Un tableau de Magritte peut en cacher un autre… Suite de l’épopée du puzzle international de la toile La pose enchantée, dont les deux premiers fragments ont été découverts en 2013. Cette fois, c’est au Musée Norwich Castle Museum qu’a été mis en lumière une troisième partie de l’oeuvre, par une équipe de conservateurs travaillant à l’examen du tableau en préparation de son prêt pour départ au Centre Pompidou de Paris, dans le cadre de la grande rétrospective Magritte qui débute le 21 septembre prochain.

ng7571881-1-taille-reelle

La Pose enchantée, 1927 © Magritte

En février dernier, la conservatrice Alicia Tavares da Silva est frappée par les motifs du châssis du tableau La Condition humaine (1935) duquel se détachent des motifs et couleurs nettement différentes que le présent visuel. « Je réalisais qu’il y avait des similitudes frappantes entre la peinture de Norwich et les deux autres » (de New-York et de Stockholm) « en particulier en ce qui concerne leurs tailles et leurs dates », explique la conservatrice.

Deux fragments déjà découverts en 2013

magritte-2-troisieme

En effet, la conservatrice rapproche cette trouvaille de celles réalisées en 2013 par le MoMA de Stockholm. A la suite d’une grande exposition du célèbre peintre, une équipe de scientifiques révèle l’existence de deux fragments de la peinture, cachés sous deux tableaux du maître. Deux tableaux datant de l’année 1935… comme c’est également le cas aujourd’hui de La Condition humaine. La partie supérieure gauche représentant la tête et le torse des femmes nues avait été révélé sous la toile Le portrait, tandis que Le modèle rouge recouvrait les pieds des femmes nues.

Suite à ses présomptions, la conservatrice décide d’envoyer le tableau au Hamilton Kerr de l’Université de Cambridge afin de le faire analyser par rayons X. Une analyse fructueuse, qui révèle bel et bien un troisième fragment de la peinture dont les caractéristiques de couleur aux nuances de noir, de gris et de blanc, ne font aucun doute sur la reconstitution de La Pose enchantée. Cette fois, c’est la partie inférieure droite du tableau qui est retrouvée : on y perçoit les jambes et une main de l’une des deux femmes nues.

cr0vlezxeaapec7

Image du tableau scanné © Musée de Norwich

La toile, dorénavant reconstituée aux trois quarts, mesurait initialement 162cm par 114cm. Exposée en 1927 puis restituée aux mains de Magritte en 1932, ce dernier aurait « découpé » la toile en quatre, pour des raisons que nous ignorons, puis repeint chacun de ces morceaux réalisant ainsi de nouveaux tableaux de plus petite taille, présentés dans d’autres expositions. « Tout ce qui nous reste à découvrir maintenant, c’est où se trouve le quatrième et dernier quart », déclare Giorgia Bottinelli, conservateur du musée du Château de Norwich. « Ce passionnant puzzle de l’art mondial serait alors achevé ».

rene-magritte-condition-humaine_2-la La Condition humaine, 1935 © Magritte

Esquisses ou portraits, aujourd’hui, la technologie nous aura permis de découvrir de nombreuses pépites cachées sous les toiles de grands maîtres. En attendant de retrouver le dernier fragment restant permettant de reconstituer La pose enchantée dans son intégralité, et ainsi d’en élucider sa destinée, La Condition humaine sera bel et bien exposée à Paris dans la grande rétrospective consacrée à Magritte au Centre Pompidou (à partir du 21 septembre), avant de voyager vers Francfort à partir de 2017.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE