Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 BRASSAÏ

09/11/2016 > 30/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Découverte d’une place monumentale sur le site de Gergovie !

Agathe Lautréamont 31 août 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Si on n’est toujours pas certain de savoir où se trouve véritablement Alésia, en tout cas, pour Gergovie, ça ne fait plus de doute ! Le plateau de Gergovie, pour être tout à fait précis, fait l’objet de fouilles régulières depuis 2013 par une équipe d’archéologues volontaires. Et en fin de semaine dernière, le site historique a révélé de nouveaux secrets aux chercheurs, qui n’en croyaient pas leurs yeux…

ger2

© Vues d’en haut.net

Ses dimensions laissent pantois et n’en finissent pas d’émerveiller les archéologues qui s’affairent sur le plateau de Gergovie depuis trois ans maintenant. Une place entièrement pavée de larges dalles taillées dans le basalte, mesurant cent vingt mètres de long sur vingt-cinq mètres de large ; ce qui nous donne une surface totale de 3000 mètres carrés !

Cette esplanade, probablement conçue afin de vanter la puissance et la richesse du peuple Arverne (l’un des cinquante-quatre peuples gaulois présents en Gaule entre les VIIe et le Ier siècle avant J-C et vivant dans la région de l’Auvergne, d’où le basalte…), est un indicateur des plus éloquents sur la richesse de l’ancienne ville du temps des Gaulois.

ger

© Radio France – Juliette Micheneau

Haut-lieu de l’histoire de la région auvergnate, Gergovie avait déjà ravi les chercheurs quand, en 2015, la porte monumentale donnant accès à la ville avait été mise au jour après une intense campagne de fouilles. Celle-ci mesurait sept mètres de large, et était si impressionnante que Jules César l’évoque dans son œuvre La guerre des Gaules.

Les fouilles autour de cette entrée gigantesque se sont poursuivies au cours de l’été et ont amené à la découverte des restes d’une tour carrée de 5 mètres par cinq, qui flanquait la porte. Celle-ci devait mesurer entre 6 et 7 mètres de haut, révélant une influence certaine de l’urbanisme grec.

ger3

Capture d’écran France 3 Région

Mais qui dit entrée principale, dit également voie qui se trouve dans la prolongation de cette dernière. Peter Jud, archéologue suisse en charge de la direction des recherches sur le champ de fouilles, a suivi son intuition et s’est mis en quête d’une éventuelle route qui mènerait vers le centre de la ville gauloise. Deux cent mètres plus loin et après un très long travail de déblayage, ce qui devait vraisemblablement être la place principale de Gergovie s’est révélée aux yeux des archéologues.

Trois mille mètres carrés de rochers plats en basalte, profondément enfoncés dans le sol. Signe d’aisance financière donc, mais également de modernité. Une place d’une telle ampleur n’avait encore jamais été retrouvée sur un site de fouille datant de cette période historique. La ville de Gergovie était-elle de taille à se mesurer à la puissante Rome ? Interrogé par France 3 Région, Peter Jud ne s’est toujours pas remis de cette excavation.

ger4

Capture d’écran France 3 Région

Par ses dimensions et sa disposition, cette construction révèle un pouvoir politique puissant, une affirmation de la part des chefs gaulois de s’affirmer face au reste du monde connu.  En attendant, la campagne de fouille à Gergovie doit s’interrompre bientôt, le 2 septembre prochain, plus précisément. Rendez-vous dans plusieurs mois pour peut-être, de nouvelles découvertes !

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE