Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Les street-artists s’emparent d’une ancienne carrière à Villars-Fontaine

Laura Bourdon 24 août 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Cette semaine, la sixième édition du festival Vill’Art lance l’opération intitulée « Street art on the roc », rassemblant six graffeurs venus de toute la France invités à redonner vie à un site spectaculaire. Leur mission : réaliser des fresques gigantesques sur les parois d’une ancienne carrière désaffectée, dans la ville de Villars-Fontaine, petit village de 140 habitants situé en Côte-d’Or. Une performance artistique et originale invitant l’art urbain à s’emparer de la pierre de Bourgogne.

x860_street_art_2.jpg.pagespeed.ic.1kEUut74wy

Franck Noto, dit « Zest » © Radio France – Thomas Nougaillon

L’ancienne carrière aux mains de six graffeurs

Sélectionnés par un jury qui a croulé sous les candidatures, ils sont finalement six participants, tous spécialistes de l’art urbain contemporain habitués aux grands formats, invités à investir les hauts fronts de taille de l’ancienne carrière désaffectée de Villart-Fontaine. Chacun va réaliser une fresque gigantesque usant de pochoirs, de rouleaux, de pinceaux et d’aérosols, parant la pierre noble d’une multitude de couleurs, faisant naître sous nos yeux six oeuvres spectaculaires !

Une initiative portée par le maire de la ville de Villars-Fontaine, Pierre Lignier, qui bénéficie du soutien de l’association Clim’art (association des Climats de Bourgogne), et séduit les graffeurs pourtant plus habitués aux murs de béton des villes : « Quand je suis arrivée, j’ai touché la pierre, j’ai mis beaucoup de temps à tracer le contour et, ça été comme si je rentrais en communication avec cette pierre », confie Gaël Dod, fresquiste lyonnaise.

870x489_street_art_1 (1)

 © Radio France – Thomas Nougaillon

Inviter des artistes contemporains est devenu presque une habitude pour le village de Villars-Fontaine, depuis quelques années très investi dans la promotion des arts et de la culture avec son festival d’art intitulé Vill’art. Depuis 5 ans maintenant, la commune accueille des expositions contemporaines ; et avec cette ancienne carrière, le village a trouvé l’endroit idéal invitant les street-artist à s’exprimer en un lieu inhabituel… Qui plus est, aux mesures impressionnantes : d’immenses parois s’élevant de 12 à 15 mètres de haut, sur 200 mètres linéaires ! Une expression artistique qui s’opère, de ce fait, par des artistes juchés dans des nacelles élévatrices.

Une oeuvre participative

C’est ainsi que l’ancienne carrière sera mise en couleurs des parois jusqu’aux sols, où les premiers éléments d’une fresque ont déjà été peints. Une fresque qui se veut participative, puisque tout un chacun est convié à y apporter sa petite touche personnelle accompagnés par le street-artist bourguignon Khobz, dans la réalisation d’une oeuvre publique : une fresque constituée d’une série de faux carreaux de faïence ornant le sol de la carrière.

les-pans-de-la-future-carriere-rehabilitee-seront-decores-grace-a-des-fresques-realisees-par-des-artistes-de-street-art-photo-d-illustration-vill-art-1462194398

© Photo d’illustration Vill’art

A terme, le rachat par la ville de l’ancienne carrière désaffectée a l’ambition de métamorphoser le lieu en un haut-lieu de spectacle de la région Bourgogne Franche-Comté. Sous forme d’amphithéâtre, le lieu bénéficie d’un potentiel fort offrant de nombreuses possibilités d’animations et d’événements, comme le précise le maire de la ville Pierre Lignier : « Le lieu sera à terme ouvert à toute association, groupement ou société, qui voudra faire une manifestation culturelle pouvant aller d’un concert rock, d’un philarmonique, du théâtre, du cinéma ».

Un lieu appelé à devenir multiculturel

La réhabilitation du bassin carrier fait partie des recommandations du Comité du patrimoine mondial de l’Unesco, visant à sa valorisation pour une meilleure intégration dans le paysage. « Il y avait cette carrière acquise par la municipalité, et cet intérêt du Climat bourguignon récemment classé à l’UNESCO, de réhabiliter les carrières et d’en faire des lieux qui sont des lieux attractifs et non pas des verrues dans le paysage », explique Cécile Lepers-Joboard, chargée des événements culturels de l’association Vill’Art.

streetartontheroc-logo (1)

© Site officiel du festival Vill’Art

Street art on the rock, du 21 au 28 août, c’est donc une semaine complète placée sous le signe du dynamisme culturel, dont l’inauguration de la carrière complètement transformée est prévue pour le vendredi 26 août réunissant les partenaires du festival, élus locaux, représentants des institutions et l’ensemble des artistes. Une semaine riche en activités mêlant expositions, performances musicales, soirées œnologiques et séances de cinéma en plein air… Une programmation festive, originale, diversifiée, pour un moment divertissant et enchanteur !

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE