Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

En 2017, Yayoi Kusama célébrée à travers l’Amérique du Nord

Laura Bourdon 19 août 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Voilà plus de 50 années que l’artiste japonaise nous transporte dans son monde kaléidoscopique aux milles teintes, et il semblerait que la déferlante Kusama n’ait pas fini de nous surprendre ! A 87 ans, ses environnements grandeur nature s’exportent pour un tour sur le continent américain et pas des moindres : de l’Amérique du Nord au Canada, pour une tournée en cinq étapes à partir de février 2017 jusqu’à la fin de l’automne 2018 !

Infinity Mirrors

Intitulée Yayoi Kusama: Infinity Mirrors, l’exposition débutera au Hirshhorn Museum (Washington DC) et présentera un condensé de l’ensemble de l’oeuvre du phénomène Kusama pour la première fois en Amérique du Nord depuis près de 20 ans.

L’exposition offrira aux visiteurs l’occasion unique de découvrir six des environnements les plus emblématiques de l’univers singulier de l’artiste, étape majeure de sa carrière, introduisant le miroir et inaugurant un travail sur la réflexion et la mise en abyme de sa propre image (ainsi que celle de ses visiteurs). Le spectateur fera l’expérience d’une immersion sensorielle spectaculaire, jouant sur la perte de repères, par des effets de reflets et de lumières se démultipliant à l’infini !

Un show qui débutera par la célèbre Infinity Mirror Room – Phalli’s Field (1965/2016) où se sont produits les premiers happenings de l’artiste. Une installation tapissée de miroirs, au sol recouvert d’un champ de phallus rembourrés réalisés en tissu industriel et couverts de pois rouges se reflétant à l’infini.

unspecified redim

Infinity Mirror Room—Phalli’s Field, 1965, Courtesy of Ota Fine Arts, Victoria Miro, David Zwirner © Yayoi Kusama

Le visiteur parcourra également la chambre hexagonale Infinity Room – Love Forever (1966/1995), au décor dont les lumières s’érigeant du sol au plafond se reflètent inlassablement. La fameuse Dots Obsession – Love Transformed into Dots (2009) aux formes gonflables (extension des formes phalliques de ses débuts) fera aussi partie du voyage, un voyage où les dots (pois) prendront toute leur démesure se démultipliant sur l’ensemble des surfaces.

General View Of Artist Yayoi Kusama'S Signature Work 'Ascension Of Polkadots' During The Hayward Gallery'S 2009 Summer Exhibition 'Walking In My Mind' At The Southbank, London. (Photo by John Phillips/UK Press via Getty Images)

Vue générale, Ascension of Polkadots, Yayoi Kusama, Photo de John Philips, UK Press © Getty Images

Le visiteur découvrira aussi des environnements créés plus récemment comme Souls of Millions of Light Years away (2013), ayant servi de décor au clip « When we were young » de la chanteuse Adele, nous invitant à un voyage cosmique, au sein d’univers aux lumières étincelantes où l’on ne sait trop s’il y a un début, ou une fin. La visite se conclura par la fameuse installation Obliteration Room (2002), où la transformation d’un espace à l’origine immaculé, se trouvera recouvert de stickers à pois jaunes, rouges ou verts par milliers !

unspecified (1) redim

The Obliteration Room, 2002 © Yayoi Kusama

Une sélection de plus de 60 peintures, sculptures, assemblages et matériaux d’archives seront présentés, depuis les débuts de l’artiste à l’aune des années 1950 jusqu’à aujourd’hui, retraçant notamment ses débuts américains. La rétrospective mettra en avant les thèmes récurrents de Kusama, permettant de contextualiser le rôle fondamental que le concept de l’infini a pu jouer dans son travail durant près de six décennies, à travers une pluralité de médias.

unspecified (2) redim

Infinity Mirrored Room – The Souls of Millions of Light Years Away, 2013, Courtesy of David Zwirner, N.Y, © Yayoi Kusama

Pour celles et ceux ayant manqué l’opportunité d’entrer dans le monde merveilleux de Yayoi Kusama, tant les files d’attente sont longues et les tickets prisés, la tournée américaine de la rentrée permettra de démultiplier ses chances avec un début de périple au Hirshhoorn Museum de Washington DC à partir du 23 février. L’exposition s’arrêtera ensuite au Seattle Art Museum de juin à septembre, au Broad de Los Angeles d’octobre à janvier 2018 et s’achèvera au Cleveland Museum of Art de juillet à octobre 2018.

Yayoi Kusama, internée de son plein gré en hôpital psychiatrique depuis 1977, continue à l’âge de 87 ans de nous émerveiller par ses créations aux pratiques sérielles et abondantes, nous plongeant au cœur de ballets de couleurs et de lumières, à l’illusion incertaine d’un espace se déployant à l’infini…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE