Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_3 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Jack Lang pousse un coup de gueule contre les travaux de la galerie Vivienne

Jéremy Billault 18 août 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Dans une lettre adressée à Audrey Azoulay, Jack Lang, ancien ministre de la Culture, tire la sonnette d’alarme concernant les travaux de rénovation d’une galerie classée monument historique : la galerie Vivienne. Accusé de dénaturer le charme de la galerie du IIème arrondissement, notamment en changeant la verrière, le chantier suit son cours, dans l’attente d’une éventuelle décision du ministère. 

FRANCE - JUNE 01: Illustration: In Paris, France In June, 1994-Vivienne Gallery. (Photo by Claude ABRON/Gamma-Rapho via Getty Images)

© Claude Abron/Gamma-Rapho via Getty Images

Mieux vaut tard que jamais. Alors que la galerie Vivienne, célèbre passage du IIème arrondissement de Paris, connaît d’importants travaux de rénovation, Jack Lang s’est fendu d’une lettre ouverte à Audrey Azoulay pour la convaincre d’arrêter le massacre patrimonial. L’ancien ministre de la Culture conjure l’actuelle ministre de la Culture « d’intervenir auprès de l’architecte des bâtiments de France, ainsi que de la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) »,mais pour l’heure, pas de réaction.

A la truelle

Vivienne

© Benh Lieu Song

Construite en 1823, la galerie Vivienne a connu son âge d’or au XIXème siècle et, après un passage à vide, est redevenue à la mode grâce… à la mode, dès les années soixante. Classée monument historique depuis 1974, la galerie, longue de 176 mètres pour une largeur de seulement 3 mètres, se refait cette année une beauté toute particulière. Peut-être un peu trop.

C’est en tout cas ce que regrette Jack Lang qui, cet été, a choisi d’orienter son omniprésence vers une cause noble et la mise en danger d’un bijou précieux de la Capitale. « Ce projet transfigure totalement et dénature profondément l’un des plus beaux sites culturels parisiens », considère-t-il. « Le remplacement récent de la verrière par un verre de serre blanc et transparent » étant selon lui « une faute grave pour l’intégrité du lieu ». La verrière originale était constituée d’un verre dit « de cathédrale », un verre « translucide dont la transparence est supprimée par la présence de légers reliefs », selon le précieux dictionnaire du BTP. L’intimité charmante du passage couvert de mosaïques et de peintures est donc mise en péril par un tout nouveau jeu de lumière qui, craint-on, ne respectera pas « le caractère pictural, la cohérence des couleurs et l’authenticité des matériaux ».

« Identité de Paris »

800px-P1040476_Paris_II_galerie_Vivienne_détail_rwk

© Mbzt 

La galerie Vivienne, qui accueille aujourd’hui des boutiques de prêt-à-porter et d’arts décoratifs, est l’une des principales représentante d’un réseau de passages traversant les immeubles et recouverts de verrières typiques, caractéristiques d’une ville et d’une époque. C’est cette identité qui, selon Jack Lang, risque de disparaître avec les travaux d’une « rénovation qui entérinera la disparition définitive d’un patrimoine protégé indispensable au charme et à l’identité de Paris ». Une pétition a été lancée (à cette adresse) pour appeler à « préserver l’identité de la galerie Vivienne » en stoppant net les travaux qui, s’ils venaient à être indispensables, doivent être totalement réorientés.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE