Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

En images : installations monumentales de JR et Mariko Mori pour Rio 2016

Laura Bourdon 5 août 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

A l’heure où Rio se pare de ses plus beaux atours pour le lancement de la Cérémonie d’inauguration des Jeux Olympiques d’été 2016 (du 5 au 21 août), retour sur un programme culturel au rayonnement artistique plus que grandiose !

Si la programmation artistique des JO 2016 a dû être remaniée, en conséquence des récentes réductions de budget du ministère de la Culture, focus sur quelques installations phares de l’événement, et pas des moindres !

« Ring : One With Nature » par Mariko Mori

Retour aux valeurs fondamentales de la nature avec l’illustre artiste japonaise, Mariko Mori, dont l’acte artistique à caractère humaniste nous pousse à reconsidérer le monde. En hommage à la symbolique même des Jeux Olympiques, l’union des continents à travers la rencontre d’athlètes venus du monde entier, l’artiste dévoile sa nouvelle installation : un anneau lumineux de 6 mètres de haut, installé au sommet d’une cascade brésilienne sur les hauteurs de Muriqui, dans la ville de Mangaratiba, la « Geen Coast » de Rio de Janeiro.

MarikoMori_RingOnewithNature_Rendering1

Mariko Mori, Ring: One with Nature, © Faou Foundation

Suspendue sur les hauts de la chute, la pièce a été conçue pour changer de couleur tout au long de la journée en fonction de l’angle du soleil : d’un bleu glacial à l’or éclatant d’une médaille ! L’artiste aura passé plus de cinq ans sur la création de cette œuvre, installée de manière pérenne au sommet de la cascade, depuis son inauguration en présence de l’artiste le 2 août dernier. L’installation contribuera à l’héritage des Jeux Olympiques, tout en soulignant la remarquable beauté de l’environnement naturel du Brésil.

Mariko_LeoAversa05

Mariko Mori, Ring: One with Nature opening celebration on August 2, 2016

© Leo Aversa/the Faou Foundation

L’idée de Mori, c’est aussi et surtout  promouvoir le concept d’« earth-consciousness », c’est-à-dire la mise en perspective des questions d’ordre environnementales, et de célébrer la connexion entre la nature et l’humanité.

Fortement engagée dans des projets liant l’art, l’humanité et son rapport à l’environnement, ce projet est au cœur de l’initiative de la fondation à but non-lucratif de l’artiste, la fondation Faou, nom inventé par Mori qui signifie « Lumière éternelle ». A travers l’action de la Fondation, le but ultime de Mori est de créer une série d’installations en harmonie avec la nature et d’attirer notre œil sur les trésors naturels de la planète, préserver ses ressources et ainsi revitaliser les communautés qui accueillent ces installations.

A cet effet, Mori collaborera en 2020 avec les Jeux Olympiques de Tokyo. A terme, elle espère créer une œuvre tout aussi monumentale au sein des six continents afin de former un grand ensemble, et illustrer la façon dont tous ces endroits sont reliés entre eux !

« I hope Ring will inspire viewers to create a ring within their own hearts and connect with others to create a chain of rings accross the world in the spirit of oneness », (« J’espère que Ring inspirera les visiteurs à créer un anneau au fond de leur cœur et à se connecter les uns aux autres pour créer une chaîne d’anneaux à travers le monde dans un esprit d’unicité »), confie Mariko Mori dans un communiqué.

MarikoMori_RingOnewithNature_Rendering4

Mariko Mori, Ring: One with Nature, © Faou Foundation

Hommage de JR aux sportifs

Après les Women Are Heroes en 2008, l’artiste JR s’empare une nouvelle fois de l’espace brésilien et rend hommage aux JO, dans le cadre de son projet Inside Out, avec deux installations publiques monumentales à découvrir au cœur de la ville durant tout le mois d’août.

Iconique street-artist, JR célèbre ici l’évènement sportif avec la représentation de figures athlétiques en pleine action. Il ajoute un élément nouveau à sa signature, en y intégrant des échafaudages de construction, faisant apparaître des personnages flottant littéralement dans l’air : un résultat, comme toujours, grandiose !

La première installation est un clin d’œil au champion de saut en hauteur soudanais de 27 ans, Mohammed Younes Idriss. « Il ne s’est pas qualifié pour les JO de Rio 2016 mais il est là-bas autrement » selon les mots de JR sur son compte Instagram. En effet : difficile de manquer la représentation de l’athlète sautant au-dessus toit d’un grand complexe résidentiel !

jr-2

© compte Instagram de JR

Sa deuxième installation, située à proximité du quartier de Barra, est la représentation d’un athlète en plein envol, plongeant dans l’océan voisin. Spectaculaire !

jr-1

© compte Instagram de JR

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE