Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Les Universalistes mis en lumière par la Cité de l’Architecture

Agathe Lautréamont 3 août 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Cet été, la Cité de l’Architecture se met à l’heure portugaise, grâce à une exposition en forme de coup de projecteur sur les Universalistes, ces architectes avant-gardistes qui, au cours de la seconde moitié du XXe siècle, ont su apporter un surprenant renouveau à la conception de l’urbanisme portugais. Grâce à un accrochage chronologique, mais à la scénographie innovante et immersive, le visiteur a la possibilité d’approfondir ses connaissances sur le renouveau architectural de ce pays européen ; et découvre qu’il existe une façon toute « portugaise » de penser le bâtiment.

20160803_113325

Voici une exposition qui, du véritable féru au jeune néophyte, saura sans aucun doute intéresser le plus grand nombre, tant la Cité de l’Architecture livre ici un parcours passionnant et très bien conçu. Grâce à un regard complet et parfaitement documenté, l’événement « Les Universalistes » se propose d’explorer un demi-siècle de création architecturale contemporaine. Face à ce constat, on pourrait penser que l’on se trouve face à une simple exposition dédiée à l’architecture, mais le parcours proposé jusqu’au 29 août va bien au-delà d’une simple description des tendances qui ont alimenté la création portugaise entre 1960 et 2015.

Musée maritime de Ilhavo ARX Portugal Crédit Fernando Guerra

Musée maritime de Ilhavo ARX Portugal © Fernando Guerra

Une expo immersive

Frises chronologiques, dessins, plans, vidéos, interviews, longs textes explicatifs, photographies et illustrations constituent un parcours à la richesse qu’on aurait du mal à soupçonner de prime abord, et qui permet donc une découverte interdisciplinaire de la création architecturale portugaise : comment se pense-t-elle ? Quelles sont ses sources d’inspiration ? Qui en sont les figures de proue ? Que dit-elle des enjeux économiques et culturels traversés par le pays de la péninsule ibérique ? Grâce à l’événement du musée du Trocadero, on comprend mieux les étroits liens tissés entre les bâtiments qui se sont dressés dans le ciel portugais à cette époque et les dynamiques mondiales qui ont bien sûr secoué le Portugal au cours des cinq dernières décennies écoulées.

Stade municipal de Braga Eduardo Souto de Moura Crédit Luís Ferreira Alves

Stade municipal de Braga Eduardo Souto de Moura © Luís Ferreira Alves

Lorsque l’on songe à l’Universalisme, la première pensée nous venant à l’esprit est bien sûr la référence aux philosophes des Lumières qui, au XVIIIe siècle, ont avancé l’idée que les humains étaient supérieurs aux autres créatures vivantes du fait de la raison et de la parole ; ces capacités leur permettant de s’entendre et s’organiser entre eux, dans une quête systématique de consentement universel. L’universalisme portugais dont nous parle l’exposition parisienne, cependant, est celui qui se retrouve dans la conception bien particulière des créations des architectes portugais.

Des racines et des ailes

Musée Iberê Camargo Alvaro Siza Crédit Fernando Guerra2

Musée Iberê Camargo Alvaro Siza © Fernando Guerra

Leurs œuvres ont en effet en commun cette recherche constante d’un équilibre entre les contraintes aussi bien géographiques que culturelles des régions où ils construisent leurs bâtiments et entre l’héritage universel de l’histoire de l’architecture. À l’aide de plans, de comparatifs éclairants et de descriptions des influences variées des architectes portugais, le visiteur de l’exposition prend la mesure de la capacité exceptionnelle de ces créateurs à produire une forme de syncrétisme extrêmement cohérent entre des inspirations venues du monde entier et leurs racines culturelles profondes. Mais cette fusion cohérente de leur part ne veut pas dire que ces architectes se sont départis de leur esprit critique, bien au contraire.

L’idée est de puiser dans les idéaux, récolter le plus innovant et le plus surprenant, pour produire une forme nouvelle qui fait qu’aujourd’hui, l’architecture de la seconde moitié du XXe siècle portugais est universellement reconnue, voire même acclamée. Certaines conceptions sont judicieusement éclairées par la lumière de textes littéraires ou philosophiques ; on croise même des références à l’artiste Amadeo de Souza Cardoso, récemment mis à l’honneur par une belle exposition au Grand Palais. Entre nationalisme, idéal international et révolution de la pensée, les Universalistes portugais sont une très belle découverte, et on saluera au passage la scénographie inventive et au top !

LES UNIVERSALISTES

13/04/2016 > 29/08/2016

Cité de l’architecture et du patrimoine

PARIS

Conçue à l’occasion du cinquantième anniversaire (1965-2015) de la Fondation Calouste Gulbenkian à Paris, l’exposition « Les Univ...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE