Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Art et vacances #3 : 10 expos à voir en… Normandie !

Agathe Lautréamont 1 août 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Après un passage du côté des bords ensoleillés de la Méditerranée, puis un crochet du côté des côtes dentelées de la Bretagne, Exponaute vous emmène à quelques encablures de là pour une toute nouvelle sélection estivale des expositions à ne pas rater. Cette fois-ci, cap sur la Normandie ! La belle saison 2016 est fortement imprégnée du Festival Normandie Impressionnistes, mais à côté des expositions blockbusters, quelques événements plus discrets méritent tout autant le coup d’œil… On vous emmène ?

Le Havre

Eugène Boudin, l’atelier de la lumière

boudin2

Eugène Boudin, Bateaux pavoisés dans le bassin, 1896 © Philadelphia Museum of Art

Une exposition d’une richesse éblouissante pour un peintre qui aimait à se définir comme assoiffé de lumière. Eugène Boudin est de ces artistes qui avaient l’art de saisir les atmosphères de toute une époque. Si ses aquarelles, huiles et pastels sont tout entièrement dédiées à la célébration des couleurs mouvantes et éblouissantes de la Normandie, Boudin ne s’est jamais pour autant départi d’un œil d’une acuité étonnante, et mua ainsi en peintre des mœurs changeantes d’une époque qui découvrait les joies de la plage.

Musée d’art moderne André Malraux

Honfleur

Être jeune au temps des impressionnistes

Jusqu’au 3 octobre prochain, une agréable brise de jeunesse souffle sur le Musée Eugène Boudin, à Honfleur, en même temps que les embruns de la mer. L’accrochage de l’institution culturelle se refuse à se réduire à une simple exposition dédiée au portrait, mais s’attache au contraire à explorer les scènes de genre et les représentations d’enfants qui étaient également si appréciées par les artistes de l’école Impressionniste. Travaux, jeux et vie de bord de mer sont au cœur d’un événement rafraîchissant.

Musée Eugène Boudin

Caen

Fritz Thaulow, paysagiste par nature

thau

Fritz Thaulow, La Dordogne, 1903 © Wikimedia Commons

Voici une exposition à ne manquer sous aucun prétexte, et que la rédaction vous recommande des plus chaudement ! Frits Thaulow, d’origine norvégienne et malheureusement peu connu de par nos contrées, est l’objet d’une rétrospective dont l’ampleur est sans précédent sur le territoire français. Artiste éminemment voyageur, il fit cependant une longue halte de plusieurs années en France, et se sentit irrémédiablement attiré par les paysages qui entouraient son lieu de villégiature. Un peintre paysagiste exceptionnel, à  découvrir absolument.

Musée des Beaux-Arts de Caen

Rouen

Scènes de la vie impressionniste 

Auguste Renoir, Édouard Manet, Berthe Morisot ou encore Claude Monet se sont donné rendez-vous du côté de Rouen pour une rétrospective qui vous livrera une approche bien différente de celle que l’on accorde traditionnellement aux Impressionnistes. Là où l’on réduit bien trop souvent ce courant artistique à la célébration exaltée du paysage, l’accrochage des Beaux-Arts de Rouen prouve que ces artistes aimaient également à peindre leurs familles et leurs amis, dans des scènes d’une grande intimité….

Musée des Beaux-Arts

Giverny

Joaquín Sorolla

soro

Joaquín Sorolla, Biarritz, 1906 © Madrid, Museo Sorolla

Impressionniste, Joaquín Sorolla ? Difficile de trancher, tant cet artiste espagnol, découvert en France suite à une exposition organisée en 1906, transcende les styles et les registres, pour prouver que grâce à sa surprenante maestria, il est capable de briller dans des genres divers et variés. Alors que s’ouvre à peine le balbutiant XXe siècle, Sorolla fait partie de ces figures quelque peu iconoclastes, mais toujours avides de découvertes et de renouveau. Sa gestion de la lumière, ses scènes de genre d’une grande délicatesse, font merveille.

Musée des Impressionnismes

Deauville

Jacques-Émile Blanche, portraitiste de la Belle Époque

Le petit espace culturel de Deauville, Le Point de vue, porte parfaitement son nom ! Face à la mer, à quelques pas des célèbres planches qu’on ne présente plus, l’espace met cet été à l’honneur un peintre français talentueux, mais méconnu, et qui a fréquenté tout au long de sa carrière les plus grands esprits de la première moitié du XXe siècle. Jacques-Émile Blanche a saisi l’âme de la Belle Époque, et fut l’ami en plus du portraitiste de grands personnages tels Stravinsky, Mallarmé, Gide ou encore Degas.

Le Point de Vue

Dieppe

Sickert à Dieppe

sick

Walter Sickert, La façade de Saint-Jacques de Dieppe, 1902 © Wikimedia Commons

Artiste à cheval entre le XIXe siècle finissant et la première moitié du XXe, Walter Sickert fait partie des figures tutélaires de Dieppe. Cet artiste anglo-dieppois, grand ami du peintre Jacques-Émile Blanche (également mis à l’honneur dans le cadre du Festival), il se plaça dans le sillage tracé par de grands maîtres comme Degas ou Pissarro, et contribua fortement à l’évolution de la peinture Outre-Manche vers l’Impressionnisme. Son œuvre célèbre le patrimoine de Dieppe, mais également ses grandes figures culturelles.

Musée de Dieppe

Alençon

Bretonnes

fre

Charles Fréger, Bretonnes, 2015 © Charles Fréger

Charles Fréger est de ces photographes français à suivre de près. Fasciné par les cultures, les mythes et le folklore, son travail photographique suit scrupuleusement ces lignes directives depuis le début de sa carrière. Et depuis 2015, sa merveilleuse exposition intitulée « Bretonnes » et dédiée aux costumes traditionnels bretons (avec une attention toute particulière portée aux coiffes) voyage partout en France. En 2016, elle fait une halte au cours du festival Normandie Impressionniste. À voir !

Musée des beaux-arts et de la dentelle

Fécamp

Aujourd’hui il fait beau, et vous n’avez pas envie de vous enfermer dans un musée ? Et pourtant, vous avez tout de même soif d’une petite sortie culturelle ? Direction la charmante ville de Fécamp, pour une promenade le long de la digue, où vous pourrez découvrir une exposition dédiée à Berthe Morisot. L’événement s’attache à la représentation de la femme dans la société française de la fin du XIXe siècle. Une riche idée pour une découverte culturelle fascinante et colorée, tout en prenant un bon bol d’air frais !

Berthe Morisot : les jolies promenades

Digue-promenade

Vernon

Portraits de femmes

women

Berthe Morisot, L’Hortensia ou Les deux sœurs, 1894 © Musée d’Orsay

Lorsque l’on évoque l’Impressionnisme, quelques noms s’imposent avec évidence : Monet, Manet, Renoir, Pissarro, Bazille… Or, tous ces grands artistes sont… des hommes ! Hormis Berthe Morisot qui parvient à tirer son épingle du jeu, ce courant pictural est-il la chasse gardé de la gent masculine ? Le Musée de Vernon tord le cou à cette idée reçue, grâce à une riche exposition qui place dans la lumière des artistes comme Éva Gonzalès, Mary Cassatt ou encore Louise Breslau, moins célèbres mais tout aussi surprenantes.

Musée de Vernon

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE