Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

Le Château de Clos-Lucé fête les 500 ans de la venue en France de Léonard de Vinci

Agathe Lautréamont 25 juillet 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Anniversaire, exposition temporaire, restauration et ouverture de nouvelles salles… En cette année 2016, le Château de Clos-Lucé, le long de la Loire, célèbre le demi-millénaire de l’arrivée de l’artiste florentin Léonard de Vinci en France, suite à l’invitation de François 1er. L’occasion pour le domaine de retracer, dans une programmation riche et intéressante, les trois dernières années de l’existence de l’artiste sur le sol français…

clos2

Atelier reconstitué de Léonard de Vinci © Léonard de Serres / Château de Clos-Lucé

À l’automne 1516, ne parvenant plus à trouver de mécènes dans son Italie natale, le génie universel Léonard de Vinci se résout à accepter l’invitation du roi de France, François Ier, à le rejoindre dans la région de la Loire. Là, l’artiste se voit installé dans le petit château de Clos-Lucé, à quelques pas de la demeure royale d’Amboise. C’est un peintre usé par la vie, âgé de 64 ans, qui a donc traversé les Alpes sur des chemins éprouvants, accompagné de deux fidèles amis, serviteurs et apprentis.

Le peintre est choyé par le roi de France,  qui admire son talent et ses connaissances surprenantes et d’une étendue déconcertante. À Clos-Lucé, de Vinci goûte une fin de vie apaisée et sereine, continuant de dessiner, mais ne peut presque plus peindre, victime d’une paralysie de la main droite (celle qu’il utilise pour peindre, la gauche lui servant pour le dessin). Le 2 mai 1519, il s’éteint dans sa chambre du Château de Clos-Lucé.

clos4

Atelier reconstitué de Léonard de Vinci © Léonard de Serres / Château de Clos-Lucé

Depuis 1954, la famille Saint-Bris (actuelles propriétaires du domaine de Clos-Lucé) s’attachent à transmettre aux visiteurs le patrimoine et l’héritage de cet artiste unique et génial, qui a marqué de son empreinte indélébile l’époque de la Renaissance en Europe. Ce cinq centenaire est l’occasion idéale pour le château des bords de Loire de reconstituer l’atelier vivant de la Joconde et donc de rendre hommage aux œuvres et inventions les plus célèbres du maître florentin… Mais pas que !

En cette année 2016, Clos-Lucé cherche également, grâce à une programmation d’événements culturels passionnants, à démontrer que Léonard de Vinci chercha toute sa vie à promouvoir des idées profondément Humanistes. Ses inventions, ses plans et projets technologiques trouvent également une résonnance surprenante dans notre modernité, alors que tous ces croquis et idées ont jailli dans un esprit qui vécut il y a cinq cents ans.

clo 1

Atelier reconstitué de Léonard de Vinci © Léonard de Serres / Château de Clos-Lucé

Le point d’orgue de cette programmation anniversaire est probablement l’inauguration des ateliers de Léonard de Vinci, qui peuvent désormais être montrés au public après un très long chantier de restauration. Ces pièces, on les trouve au rez-de-chaussée du château, et s’étendent sur près de 100 mètres carrés. Les chambres étaient habituellement fermées au public, et désormais, leur ouverture propose aux visiteurs une véritable plongée au cœur du foisonnement créatif et de l’ambiance studieuse qui devait régner en 1516, à l’arrivée du maître italien en France.

Les pièces ont été agencées de sorte que chaque curieux puisse suivre le déroulé d’une journée-type menée par de Vinci, du matin jusqu’au soir, au fil des changements de luminosité ; cette fameuse lumière si importante, clé de voûte de toute le travail pictural de Léonard de Vinci. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le Clos-Lucé a misé sur la minutie et l’authenticité pour cette reconstitution ! Des fresques identiques à celles de l’époque ont été recréées intégralement, avec des pigments employés à l’époque de la Renaissance, mobilier fabriqué selon des plans d’époque… À Clos-Lucé, on ne fait donc pas les choses à moitié ! Mais pour cela, deux ans de travaux, 30 ouvriers et 15 corps de métiers ont été appelés pour cette reconstitution hors-normes.

clos3

Atelier reconstitué de Léonard de Vinci © Léonard de Serres / Château de Clos-Lucé

En parallèle de l’ouverture de ces nouvelle salles, les visiteurs ont la possibilité de visiter, jusqu’au 15 novembre prochain, l’exposition temporaire : « Du Clos-Lucé au Louvre, les trois chefs-d’œuvre de Léonard de Vinci ». Cet événement place sous les projecteurs l’histoire de trois peintures majeures par de Vinci : Saint Jean-Baptiste, la Joconde et enfin La Vierge, l’enfant Jésus et sainte Anne. Le parcours tend à dévoiler la construction du mythe qui entoure ces trois tableaux, et explique comment celui-ci n’a fait qu’aller crescendo au fil des siècles. Genèse, parcours, conservation et célébrité des peintures sont au cœur de cette petite, mais passionnante exposition temporaire.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE