Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Prisma, l’application qui transforme vos photos en chefs-d’œuvre de l’art !

Agathe Lautréamont 22 juillet 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

La créativité de certaines start-up est décidément étonnante… Une entreprise russe, spécialisée dans la création d’applications, a lancé récemment « Prisma » et le moins que l’on puisse dire, c’est que son succès a été fulgurant : un million de téléchargements en moins d’une semaine ! Mais quel est le principe de cet appli qui remporte tous les suffrages ? C’est très simple : celle-ci retouche les photos artistiquement. Ainsi, en un clic, votre photographie d’une fleur sur votre balcon ressemble à une peinture de van Gogh sur votre iPhone !

pri 1

À la fin du mois de juin, le lancement d’une application a affolé le vaste univers du numérique.  Un regard aux comptes Facebook et Instagram d’internautes russes se sont en effet soudainement transformés en galeries d’art ! Les habituels selfies, photos de fleurs, de paysages ou du repas de midi deviennent des tableaux des plus grands maîtres de la peinture moderne. Mais que se passe-t-il ?

C’est très simple : une start-up russe a lancé une application mobile appelée « Prisma » qui en à peine une semaine d’exploitation a été téléchargée… un million de fois ! Cet engouement s’explique par le fait que l’appli transforme n’importe quelle photo prise à l’iPhone en peinture de Roy Lichtenstein, Marc Chagall ou Edvard Munch…

pri 5

En Russie, c’est donc à un véritable carton auquel on a assisté, et depuis un mois, le succès de la petite application ne se dément pas ! En ligne depuis seulement cinq jours, Prisma a été téléchargée plus d’un million de fois, avec un traitement de 2.5 millions de photos ! Un succès dont s’est réjoui le créateur de la start-up russe, Alexeï Moïssenkov, interrogé par le site russe Meduza. L’application est totalement gratuite, et cell-ci propose une vingtaine de possibilités de retouche à ses utilisateurs. Jusque-là, peu de différence avec le fameux Instagram.

Sauf que ! Là où le principal concurrent se contente de simples techniques de retouche (les fameux filtres) ou des effets artificiels, l’application Prisma se démarque en utilisant une technique dite « neuronale ». C’est-à-dire qu’elle va passer par un réseau de neurones artificiels qui ne se contentera pas de retoucher l’image, mais ira jusqu’à la redessiner. De la sorte, votre selfie se trouve totalement repensé par Edvard Munch ou Vincent van Gogh. Et le résultat, qui arrive au bout d’un processus d’une poignée de secondes, est pour le moins déroutant !

pri 4

Malheureusement, le succès immédiat a posé quelques soucis aux exploitants de Prisma… Celle-ci est devenue très vite l’application la plus téléchargée dans dix pays de l’Europe de l’est, comme en Ukraine, en Estonie, en Arménie ; mais également vers l’Asie Centrale. Au début de son développement, la diffusion de l’application a été limitée, mais elle est davantage disponible à l’heure actuelle. La petite start-up a encore besoin de temps pour grandir et gérer ce flux hors du commun, et aussi revoir à la hausse la puissance de ses serveurs !

En cas de trop forte influence, les développeurs ont même la possibilité de temporairement bloquer le téléchargement de l’appli, ce qui a été fait à plusieurs reprises, afin de mieux gérer le trafic. En attendant, cette application originale et performante suit un petit bonhomme de chemin des plus encourageants, au point que de nombreux investisseurs se sont montrés très intéressés par l’application. Celle-ci, à l’heure actuelle, pourrait se monnayer aux alentours de dix millions de dollars…

pri 3

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE