Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS
expo_cercle_5 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS

LA NEWSLETTER

Sous le soleil d’été, on admire l’Observatoire de la lumière de Buren à la Fondation Vuitton

Agathe Lautréamont 12 juillet 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Ça y est ! Il semblerait que les beaux jours se soient finalement décidés à s’installer durablement sur la région parisienne. Et ce ciel radieux est l’occasion ou jamais de faire une petite promenade du côté du XVIe arrondissement de la capitale, et plus précisément à la Fondation Louis Vuitton ! Depuis la fin du mois de mai, Daniel Buren a investi le voilier de verre imaginé par l’architecte Frank Gehry. L’installation, auréolée des rayons du soleil est, il faut le reconnaître, absolument superbe…

vuitton 1

Est-ce un damier revisité ? Un kaléidoscope ? Un puzzle ? Toujours est-il que le formidable voilier de verre imaginé par Frank Gehry pour la Fondation Louis Vuitton revêt un tout autre visage depuis un peu moins de deux mois… Du design épuré de l’architecte américano-canadien, Daniel Buren a fait un véritable terrain de jeu pour ses installations colorées qui ont fait sa renommée à travers le monde.

v 5

Comme à son habitude, le créateur a fait appel à ses domaines de prédilection : les teintes chatoyantes et la géométrie, pour créer une installation in-situ qui viendrait jouer avec l’optique et entrerait magnifiquement en résonnance avec l’éclat du soleil. Exponaute est donc allé voir de plus près ce que donnait, dans les faits, l’imaginaire de Daniel Buren sous un grand soleil d’été. Le résultat est pour le moins spectaculaire…

v 2

Nous parlions de terrain de jeu quelques lignes plus tôt, mais c’est un jeu qui a cependant demandé beaucoup de travail en amont à Buren. Pour permettre à son installation d’exploiter au mieux les rayons du soleil et ce, à toute heure de la journée, celui-ci a véritablement dû s’imprégner de la construction voulue par Frank Gehry. Pour cela, le créateur français a étudié la constitution des douze ailes dessinées par l’architecte, étudié les 3600 plaques de verre dont elles sont faites.

v 4

Puis, Buren a recouvert ces vitres de filtres colorés en quinconce, c’est-à-dire tous les deux espaces. À leur tour, ces films colorés sont, à distances similaires les unes des autres, ponctués de bandes vides et blanches, placées de manière perpendiculaire par rapport au sol. Et ce, tous les six espaces. Complexe, on vous a dit ! Exit donc la magie du hasard qui constitue la base du kaléidoscope. L’installation a été installée avec la régularité et la précision d’un véritable exercice de mathématiques. Mais cela fonctionne parfaitement…

v 3

Depuis l’extérieur donc, on ne voit plus qu’elle. Déjà « au naturel », la Fondation Vuitton étonne par l’impression de légèreté et de fluidité qui se dégage de l’œuvre de Gehry. Mais affublée de ces carreaux de couleur, elle revêt un nouveau visage, moins épuré, plus gai, comme une invitation à entrer dans une sorte de mandala géant qu’un grand enfant aurait colorié au gré de sa fantaisie, mais toujours avec beaucoup de rigueur. La Fondation repensée par Buren se détache sur le magnifique ciel bleu, et on ne se lasse pas de l’admirer.

v 6

Au gré de l’éclat du soleil, ces carreaux de mosaïque transparents de couleurs jaune, mauve, verte, rose ou bleue entrent en résonnance, se rencontrent, mêlent leur teinte pour le plus grand bonheur de nos rétines ! Car il faut savoir que le bâtiment n’a pas été placé au hasard… Le grand cygne de verre de Gehry a jeté son ancre sur un axe est-ouest, ce qui implique que la luminosité joue constamment avec la structure parisienne. Allez-y, c’est un vrai régal !

Photographies  © Agathe Lautréamont

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE