Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

En 2016, la FIAC accueillera plus d’exposants et une exposition au Petit Palais

Jéremy Billault 12 juillet 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

La 43ème édition de la Foire Internationale d’Art Contemporain, qui aura lieu du 20 au 23 octobre prochains, a dévoilé comme chaque été sa sélection et son programme, au Grand Palais et dans tout Paris. Si cette année Officielle, la foire satellite, a bel et bien disparu, la grande nouveauté de la FIAC 2016 sera une exposition de l’autre côté de l’avenue, au Petit Palais. 

dsc_5210

© Marc Domage

C’est le traditionnel rendez-vous du mois de juillet : avant une éventuelle trêve estivale bien méritée, la FIAC annonce la couleur du mois d’octobre et son programme, au Grand Palais comme dans tout Paris. C’est donc ce matin, 12 juillet, que Jennifer Flay a dévoilé en détail ce que sera la 43ème édition de la Foire Internationale d’Art Contemporain dont elle est la directrice. Exit la foire satellite pour les « petites galeries » à la Cité de la Mode et du Design, cette année la FIAC sera concentrée et traversera même l’Avenue Churchill pour investir le Petit Palais à l’occasion d’une exposition toute particulière dont on attend encore les détails.

Plus ou moins ?

dsc_5432

Si l’année dernière la Foire s’était scindée en deux parties en expatriant une foire satellite, qui n’était pas « Off » mais « Officielle » et qui n’aura pas fait de vieux os, tout, ou presque, se passera autour du Grand Palais. Côté chiffres, 185 galeries exposeront à la FIAC (contre 173 en 2015 mais 191 il y a deux ans) parmi lesquelles 42 petits nouveaux, 52 galeries françaises (dont 11 entrantes cette année) et 27 pays au total (avec pour la première fois la Pologne, la Hongrie et le Japon). Les 185 galeries seront réparties sous la nef, dans le Salon d’Honneur, dans le Salon Jean Perrin inauguré cette année qui accueillera 9 solo/duo shows et dans le « secteur Lafayette » qui aura la lourde tâche d’incarner le soutien de la FIAC aux galeries émergentes.

On Site

FRANCE - JANUARY 10:  Petit Palais Museum in Paris, France on January 10, 2011.  (Photo by Elise HARDY/Gamma-Rapho via Getty Images)

Le Petit Palais Photo :  Elise Hardy ©Gamma-Rapho via Getty Images

Mais la grande nouveauté de cette 43ème édition, c’est l’événement annexe du Petit Palais. A quelques mètres de la Foire (attention, on regarde à gauche et à droite avant de traverser), le Petit Palais accueillera, non pas une Petite FIAC, mais une exposition d’une trentaine de sculptures et d’installations dont les commissaires seront Christophe Leribault (directeur du musée) et Lorenzo Benedetti. Plus d’informations à la fin de l’été quant à l’identité des artistes exposés qui seront, personne n’en doute, des artistes contemporains de renommée internationale, à l’image de l’exposition Unlimited organisée à Bâle, conjointement à Art Basel. Pour visiter virtuellement le Grand Palais en pleine période de foire ou le cadre idyllique du Petit Palais, rendez-vous sur le site de la FIAC.

Hors les murs

GettyImages-542776164

Ugo Rondinone, Seven Magic Mountains, Las Vegas Photo © George Rose/Getty Images

Sur la place Vendôme, c’est l’artiste suisse Ugo Rondinone qui succédera à Dan Graham (qui lui même avait succédé, on s’en souvient, à Paul McCarthy) en installant six sculptures « majestueuses » en aluminium qui seront des sortes de « fantômes d’arbres » plutôt poétiques. Comme chaque année depuis 2006, la FIAC  investit également le Jardin des Tuileries et proposera, cette année, un parcours mélangeant sculptures, installations, performances et œuvres sonores (Joe Bradley, Calder ou Gloria Friedmann, entre autres).

L’oeuvre la moins chère ?!

Si la FIAC est avant tout le rendez-vous du marché de l’art et des collectionneurs, on sait d’ores et déjà quelle devrait être l’oeuvre la plus abordable (sauf grande surprise) de la Foire : dans une installation aux airs de super-marché, le Groupe Bel et Lab’Bel dévoileront la 3ème séries de la Boîte Collector de La vache qui rit® qui sera disponible à la vente pour seulement quelques euros (le prix d’une boîte habituelle, pour les connaisseurs). Après Hans-Peter Feldmann en 2014 et Thomas Bayrle l’année dernière, c’est l’artiste Jonathan Monk  qui s’est chargé d’imaginer un nouveau design que l’on découvrira en avant première à la FIAC.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE