Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

TOILETPAPER : Pop trash, humour et culture pub aux Galeries Lafayette

Jéremy Billault 7 juillet 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Cet été, si vous passez devant/par les Galeries Lafayette, attendez-vous à quelque chose. Difficile d’en dire plus, difficile de parler autrement du travail de Maurizio Cattelan et Pierpaolo Ferrari qu’en disant : « C’est quelque chose ». Installé dans les vitrines du magasin et dans un espace réservé du premier étage, le duo à l’origine de l’agence/magazine TOILETPAPER exposent du mobilier, des vêtements, toutes sortes d’objets du quotidien auxquels ils associent leur pratique flashy et déjantée de la photographie. 

13557888_10208566413670766_2017498607601305006_n

En clair, tout est imprimé : les tables, les murs, les tapis, la vaisselle, les draps, tout. Si bien que, même si l’exposition n’est pas très grande, on passe un temps fou à repérer chaque détail, chaque dessin et chaque photo imprimés un peu partout. C’est là que l’expo des Galeries Lafayette est une réussite. TOILETPAPER, c’est avant tout un magazine : un magazine de photos (exclusivement) précises et minutieuses qui plaisent au premier abord comme elles impressionnent quand on s’y plonge en détail, un magazine dont le nom très représentatif (qui choque avant d’interroger) provient du fait qu’il est « un processus de digestion à l’œuvre après une overdose d’images ». Imprimés partout, les délires ultra pop et culture pub de Cattelan et Ferrari prennent une autre dimension.

IMAG0613

Si les yeux piquent un peu au départ, on s’attache rapidement à l’ambiance, à l’univers de TOILETPAPER qui n’a finalement rien d’anodin, de gratuit. C’est ça TOILETPAPER : du flashy presque thrash, du mauvais goût poussé à l’extrême, un tantinet de provoc’ dans un maelström précisément bordélique. Chaque pièce, chaque salon, se découvre finalement comme on découvre les pages du magazine, on en passe, on y revient, on découvre des détails, des dessins, même après avoir jetés trois ou quatre yeux attentifs. C’est populaire, c’est lourd, c’est fin, c’est brillant.

Expo à visiter au Galeries Lafayette jusqu’au 10 septembre prochain. 

Collaborations

Rencontres-2016-Affiche

S’il avait symboliquement annoncé la fin de sa carrière au Guggenheim de New-York il y a quelques années (il avait suspendu presque toutes ses œuvres au plafond), Maurizio Cattelan est resté très actif, notamment via la création de TOILETPAPER en 2010. Cette année, outre les Galeries Lafayette, le magazine sera présent à Arles tout l’été (il en a d’ailleurs signé l’affiche) et a créé la pochette du prochain album de du duo français Cassius ainsi que le clip d’un morceau intitulé « Action ».

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE