Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

La fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent ouvre des espaces à Paris et Marrakech

Agathe Lautréamont 5 juillet 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Les ouvertures ne sont pas programmées pour tout de suite, mais l’annonce a d’ores et déjà été faite : d’ici à l’automne 2017, deux musées consacrés au travail du couturier Yves Saint Laurent, disparu en 2008, ouvriront leurs portes au public. Le premier, qui correspond plus à une reconversion, se trouve avenue Marceau à Paris. Le second, sera à Marrakech…

lu

Les deux futurs espaces, à Paris et Marrakech © Studio KO, 2016

Sans hésitation, on peut avancer que la collection de pièces d’habillement conservée par la Fondation Pierre Bergé – Saint Laurent est probablement une des plus riches au monde en matière de haute-couture. 5000 vêtements, 15 000 accessoires et plusieurs dizaines de milliers de dessins et croquis de la main du couturier Yves Saint Laurent (1962-2008) sont autant de trésors sur lesquels veille la Fondation. Et si ce fonds se révèle aussi riche, c’est parce que le créateur a eu très vite l’idée d’archiver absolument tout son travail, conscient de la portée de son imagination et de sa créativité.

De la France au Maroc

Or, pour mieux faire découvrir cette incroyable collection au grand public, la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent a décidé de se doter non pas d’un, mais de deux musées ! Le premier Musée Yves Saint Laurent sera à Paris et occupera la maison de couture historique située sur la coquette avenue Marceau. C’est dans ces murs que Saint Laurent a créé ses pièces les plus emblématiques et c’est également là que siège la Fondation (bureaux…) depuis 2004. Pour mieux accueillir le public désireux de se plonger dans l’œuvre du grand couturier, la présentation des collections permanentes sera régulièrement renouvelée, dans un turn-over constant, tandis que les anciens salons de haute-couture et le studio de Saint Laurent seront intégrés au parcours de visite. Quant à la scénographie, elle s’attachera à recréer au plus près l’atmosphère originelle de la fameuse maison de haute-couture.

bru

Un aperçu du projet de Marrakech © Studio KO, 2016

Un coup de coeur pour Marrakech

Et tandis qu’à Paris, cette institution totalement pensée rouvrira ses portes, de l’autre côté de la Méditerranée sera inauguré le second espace : le Musée Yves Saint Laurent de Marrakech. Pourquoi cette ville du Maroc ? Car en 1966, le couturier a eu l’occasion de la découvrir, et c’était pour en tomber amoureux. Immédiatement, il a décidé de s’y offrir une maison et y séjourna à de nombreuses reprises au cours de sa vie. C’est donc tout naturel d’y ouvrir un second espace muséal. Celui-ci se dressera donc bientôt sur la rue Yves Saint Laurent, tout près du Jardin Majorelle, que le couturier a participé à sauver en 1980 alors qu’il tombait à l’abandon. Aujourd’hui, le jardin (et son Musée Berbère) accueille chaque année 700 000 visiteurs. Le futur musée sera également agrémenté d’une salle d’exposition temporaire, d’un café, d’un auditorium et d’une bibliothèque de recherche.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE