Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Au Fotomuseum de Rotterdam : Frans Lanting, la photographie animalière au cœur

Agathe Lautréamont 20 juin 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Installé depuis 2003 au cœur du dynamique quartier Wilhelminakade de Rotterdam, le Fotomuseum est une institution importante gérant un fonds absolument saisissant de 5 millions d’images. Des balbutiements de la photographie aux expérimentations les plus contemporaines, le musée s’est rapidement imposé comme une institution immanquable de Rotterdam. Visite de leur accrochage estival, dédié au photographe animalier néerlandais Frans Lanting.

cou

© Frans Lanting – Nederland Fotomuseum

Né à Rotterdam, Frans Lanting est aujourd’hui considéré comme une figure majeure de la photographie animalière contemporaine. Fierté locale oblige, le Fotomuseum lui dédie une rétrospective majeure, en forme d’hommage aux beautés de la nature et de célébration d’un esprit aventureux, toujours en quête de nouveaux horizons. Cela fait près de quarante ans maintenant que le photographe parcourt la surface du globe, des forêts vierges amazoniennes jusqu’aux étendues glacées de l’Antarctique, dans le but de promouvoir une meilleure compréhension de notre planète qui, espère-t-il, amènera à une prise de conscience des dangers qu’encourt notre Terre.

Les images sélectionnées par le Fotomuseum ont été choisies sur l’ensemble de la carrière de l’artiste mis à l’honneur, révélant un dialogue continuel entre l’œil du voyageur et la nature environnante. Un dialogue qui a également été influencé par l’art et la littérature, tout comme par les connaissances scientifiques du photographe.

kings landing

© Frans Lanting – Nederland Fotomuseum

L’accrochage suit un ordre thématique, qui jette la lumière sur les principales étapes artistiques de la carrière de Frans Lanting. L’introduction débute donc par les premières et émouvantes images saisies par le reporter, lorsqu’il cherchait encore sa voie esthétique en prenant des images crépusculaires dans les jardins publics de Rotterdam.

Et d’emblée, on sent un attrait profond pour une forme de poésie visuelle, où l’artiste ne se limite pas à la quête d’un paysage équilibré et plaisant à l’œil, mais cherche à recréer la sensation poétique qu’il a ressentie au moment d’admirer la scène qu’il a ensuite immortalisée en photographie. Certains clichés sont ainsi profondément minimalistes dans leur composition, mais dégagent une véritable douceur inspiratrice.

kings lantong

© Frans Lanting – Nederland Fotomuseum

Ils évoquent l’univers du haiku, ces poèmes japonais très brefs qui tendent à révéler l’évanescence sublime des choses de la nature. Puis, le visiteur passe de salle en salle, admirant sur des tirages grands formats d’une belle qualité les voyages emblématiques qui constituent des piliers inévitables de la carrière de Frans Lanting.

Ainsi, il est possible de suivre le photographe dans différents voyages, de Madagascar aux plateaux gelés des pôles de la planète. Plusieurs de ses photographies sont tirées de portfolios réalisés à l’occasion de reportages publiés ou commissionnés par la prestigieuse revue National Geographic. Qu’il photographie la tête d’un puma en gros plan (on pourrait presque lui compter les poils !) ou qu’il aborde la macrophotographie (insectes, plantes…), la quête esthétique de Frans Lanting est insatiable.

kings lanting

© Frans Lanting – Nederland Fotomuseum

Certaines photographies s’approcheraient presque de l’abstrait. Chez l’artiste néerlandais, une pousse de fougère saisie à l’aurore devient une volute architecturale, un motif que l’on pourrait prendre pour une peinture. Lorsqu’il a la chance d’assister à une éruption volcanique, celui-ci ne réalisera pas le classique cliché de la cheminée du volcan crachant feu et roches en fusion, mais isolera une coulée de magma sur un sol de basalte noir, créant l’illusion d’une rivière de feu hors de la réalité ; une image qu’on croirait issue d’un autre monde.

C’est là le talent de Frans Lanting : se détacher de la tradition de la photographie animalière. Si bien sûr, il saisit des animaux rares d’une beauté à couper le souffle dans leur milieu naturel, le photographe injectera une autre dimension dans ses images : les diverses influences aussi bien littéraires que scientifiques qui ont ponctué son parcours. Des richesses glanées au cours d’une vie bien remplie et qui ont fait de lui un photographe influent et reconnu.

1

© Frans Lanting – Nederland Fotomuseum

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE