Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Olafur Eliasson brille de mille feux à Versailles

Agathe Lautréamont 16 juin 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le créateur danois est le neuvième artiste contemporain invité à investir le domaine de Versailles, et à installer l’imaginaire moderne au milieu du patrimoine, pour créer une rencontre esthétique entre passé et présent. Via des installations qui reprennent les constants de son art (miroir, lumière, discours écologique…), Olafur Eliasson invite les visiteurs à une promenade inspiratrice, époustouflante, et qui s’insère à la perfection dans la demeure du Roi Soleil…

olafur 09 bis

Le premier élément que l’on constate après une déambulation dans le Château de Versailles, c’est la grande et sincère admiration d’Olafur Eliasson pour le palais. Une admiration tangible, claire comme de l’eau de roche, tant le créateur danois semble avoir mis un point d’honneur à ce que ses installations se glissent à merveille dans les décors fastueux du domaine royal. Le métal argenté est étincelant, la lumière éblouissante est chaude comme le soleil et comme les ors sous lesquels Louis XIV et ses courtisans ont déambulé, les miroirs brillent de mille éclats, comme ceux qui ornent la Galerie des Glaces, ce joyau architectural qui a inspiré tant d’autres cours européennes.

olafur 06 bis

Notre regard, sans cesse sollicité lorsque l’on visite le château du souverain du XVIIe siècle, est bien sûr réclamé par Olafur Eliasson. Mais pas de la même manière, comme s’il avait cherché à se faire discret avec ses œuvres, n’osant réclamer qu’une pointe d’attention et en se faisant dans le même temps tout petit face au poids historique du lieu qui héberge son travail pendant quelques semaines.

olafur 15 bis

Jeux de miroirs, reflets et mise en abyme jouent avec la perception du promeneur. Eliasson n’a rien transformé, rien déplacé. Il se contente, avec des œuvres d’une beauté épurée mais saisissante, de multiplier nos points de vue sur le faste qui nous entoure. Il étire notre regard, lui offre de nouveaux angles, et suscite également notre esprit ludique, pour notre plus grand bonheur. C’est en fait une relation active qui s’instaure entre trois éléments : le visiteur, le château de Versailles et le travail du plasticien danois. Un triangle presque magique, qui fonctionne parfaitement grâce à l’effet de surprise et d’émerveillement que les œuvres produisent.

olafur 11 bis

On peut ainsi observer les différentes étapes d’une éclipse solaire selon l’angle depuis lequel on se place. Ou bien, il est possible de regarder la salle des Gardes agrandie, puis rapetissée, puis démultipliée grâce à un imposant miroir qui tourne lentement sur lui-même, renvoyant parfois notre reflet qui, de manière inattendue, fait irruption dans le palais séculaire.

olafur 10 bis

On connaît le goût d’Olafur Eliasson pour les phénomènes visuels qui créent une perception nouvelle de l’espace alentour ; et l’installation du domaine de Versailles ne fait pas exception à la règle. Fasciné par la nature, par les éléments et les phénomènes stellaires, on retrouve les constantes de son travail dans Versailles, à travers des installations disséminées aussi bien dans les couloirs du château que dans le parc. Chute d’eau, brume artificielle, éclipse de soleil, chaleur accompagnent sous un angle nouveau la promenade du visiteur qui part ainsi à la rencontre d’une relecture contemporaine et profondément respectueuse du domaine de Louis XIV.

Avec une touche de poésie évidente, il fait se rencontrer deux astres solaires : celui qu’il recrée dans ses œuvres, et celui qui s’est éteint en 1715. Et dans le même temps, il brouille volontairement notre sens de la vue, pour nous inciter sous forme de jeu à réapprendre à voir, dans un parcours pensé comme une animation et non une visite passive. Dans les différentes pièces du palais, on joue autant que l’on admire, on comprend en même temps qu’on s’inspire. Du grand, du très grand Olafur Eliasson.

olafur 04 bis

Photographies : Agathe Lautréamont

OLAFUR ELIASSON

06/06/2016 > 30/10/2016

Château de Versailles

VERSAILLES

« Je suis enthousiasmé de travailler dans un lieu aussi emblématique que Versailles. Le Château et ses Jardins sont si riches de sens et...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE