Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Le Victoria & Albert et la Smithsonian s’allient pour créer un espace culturel commun

Agathe Lautréamont 15 juin 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Deux grandes institutions, une américaine et une anglaise, pourraient bientôt donner naissance à un espace culturel commun dans la capitale britannique. C’est ce qu’ont annoncé le Smithsonian et le Musée Victoria & Albert en ce milieu de semaine. Les deux institutions espèrent ainsi organiser conjointement des expositions dans un tout nouvel espace, qui s’implanterait près de l’Olympic Park de Londres…

echue ma chanson

Le site d’olympicopolis, où s’installera la galerie © Queen Elizabeth Olympic Park.co.uk

Il y a de quoi rester rêveur… D’un côté, le Victoria & Albert Museum de Londres, l’un des musées les plus célèbres de la capitale britannique possédant une des plus riches collections d’art décoratif au monde. De l’autre, l’institution Smithsonian qui gère, entre autre, le Smithsonian American Art Museum situé à Washington, aux États-Unis. Deux grands noms qui ont récemment annoncé dans un communiqué de presse commun, avoir décidé d’unir leurs forces pour créer et développer, dans les prochaines années à venir, une galerie et son fonds permanent en plein cœur de Londres.

Initialement, le Smithsonian devait se voir doté de son propre espace culturel sur le sol britannique, mais ces plans ont manifestement été revus avec cette nouvelle alliance avec le Victoria & Albert Museum. Cette future nouvelle institution bicéphale devrait ouvrir ses portes non loin de l’Aquatics Centre, un centre aquatique situé non loin du futur vaste complexe de culture et de loisir baptisé par la ville de Londres Olympicopolis.

Le centre sportif avait été conçu par l’architecte anglo-irakienne Zaha Hadid pour les Jeux Olympiques d’été de Londres, en 2012 et cet immense complexe s’étend sur près de 18 000 mètres carrés ! Les amoureux d’art anglais auront ainsi bientôt la chance de pouvoir admirer chez eux une partie de la très riche collection Smithsonian, qui comprend tout de même quelque 138 millions d’artefacts…

the-essentials-kapoor-tower

Vue du stade olympique de Londres © Queen Elizabeth Olympic Park.co.uk

On pourra donc se livrer à une promenade artistique au cœur du futur Olympicopolis, vaste complexe culturel projeté pour l’horizon 2021 au sein du Queen Elizabeth Olympic Park, à Londres. L’installation de la galerie dans le complexe qui doit encore sortir de terre (les travaux devront normalement commencer en 2018) a été saluée par le nouveau maire de Londres, Sadiq Khan, qui a récemment succédé à Boris Johnson.

L’Olympicopolis comportera plusieurs autres espaces culturels. Par exemple, en sus de la nouvelle galerie cogérée par la Smithsonian Institution de Washington et le V&A, on trouvera à terme un nouveau campus pour le collège d’arts et de modes de Londres, un théâtre, ainsi qu’un centre de recherche et de développement en ingénierie pour l’Université de la capitale.

Mais revenons à notre galerie. Celle-ci, vue comme une véritable collaboration sur le long-terme entre deux célèbres institutions culturelles, offrira l’opportunité au V&A comme à Smithsonian d’attirer dans un même endroit des publics très différents, pour des offres d’expositions innovantes et inattendues. Et qui dit partenariat, dit donc équilibre bien respecté entre les domaines culturels et artistiques défendus par les deux institutions. La question reste de savoir comment les deux vont se rencontrer, et ce qu’il pourra bien résulter de ces surprenants rapprochements.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE