Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Ruth Gurvich, l’ode gracile et éthérée à la nature

Agathe Lautréamont 27 mai 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Si elle est aujourd’hui principalement connue pour son travail de la porcelaine, l’artiste Ruth Gurvich ne se contente pas d’aborder (avec beaucoup de talent) les arts du feu. La petite exposition qui lui est consacrée à la Maison de l’Amérique Latine révèle un autre aspect de sa pratique artistique : l’aquarelle. Découverte d’une artiste évoluant dans un monde tout en délicatesse…

8.Ruth_Gurvich_porcelaineno7

Ruth Gurvich, porcelaine No.7, 2012 © Ruth Gurvich

Née en 1961 en Argentine, Ruth Gurvich s’est installée à Paris en 1987 et vit et travaille en France depuis lors. Sa toute première exposition individuelle a lieu en 1991, la même année que l’obtention de son diplôme de l’École Nationale des Beaux-Arts de Paris. Depuis, elle n’a eu de cesse de présenter son travail dans diverses galeries, aussi bien en France qu’à l’étranger (Argentine bien sûr mais aussi Belgique, Mexique, Allemagne ou les États-Unis).

La modeste mais néanmoins sublime exposition de la Maison de l’Amérique Latine, intitulée « Sylvestre », rend hommage à deux facettes de son travail : la porcelaine et l’aquarelle ; deux sphères créatrices dominées par une même notion de grande délicatesse.

1.Ruth_Gurvich_Sylvestre_2016_RenardII

Ruth Gurvich, Renard II, 2016, Série Sylvestre, aquarelle sur papier © Ruth Gurvich

Lors de ses nombreux séjours à la manufacture de Nymphenburg, à côté de Munich en Allemagne, l’artiste a eu l’occasion d’explorer à l’envi la nature environnante et les épaisses forêts qu’il n’est pas rare de croiser dans cette partie sud du pays. C’est là que sont réalisées les porcelaines qu’elle imagine. Le lieu est enchanteur, abrité dans un ancien château vieux de trois siècles, agrémenté de bassins et d’un pavillon de chasse ouvrant sur des bois où évolue une faune sylvestre luxuriante.

7.Ruth_Gurvich_porcelaineno5

Ruth Gurvich, Porcelaine, 2012 © Ruth Gurvich

Inspirée par une atmosphère comme hors du temps, mêlant des ambiances dignes d’un conte de fée à celles d’une esthétique zen japonaise, Ruth Gurvich a créé une série de plats en porcelaine immaculée, ornés de poissons épurés, dessinés d’une touche si délicate, si légère, qu’on croirait que le pinceau a à peine effleuré la surface du plat.

Les petites carpes koï que l’on peut voir s’ébattre sont-elles véritablement peintes, ou sont-elles réelles ? Le plat que nous pouvons voir et toucher ne serait-il pas un véritable bassin rempli de lumière, préservé et pur ? Le doute s’installe, tandis qu’on se laisse imprégner de la poésie du travail de Gurvich.

5.Ruth_Gurvich_Sylvestre_2016_CerfI

Ruth Gurvich, Cerf I, Série Sylvestre, 2016, aquarelle sur papier © Ruth Gurvich

Entrant en résonnance avec les pièces de porcelaine, une série d’aquarelles vient compléter l’exposition. Toutes réalisées avec une précision étonnante, les œuvres rendent hommage aux forces de la nature, et aux habitants des forêts européennes.

On croise ainsi la figure fière et insaisissable du loup gris, la vélocité du lièvre, la puissance brute de l’ours, le port de tête royal du cerf. Fait étrange : ces aquarelles suivent toutes une monochromie scrupuleuse. L’animal, peu importe sa race, sera réalisé à la peinture verte. Avec des variations chromatiques bien sûr, certaines tireront sur l’émeraude tandis que d’autres pencheront du côté du turquoise.

3.Ruth_Gurvich_Sylvestre_2016_LievreI

Ruth Gurvich, Lièvre II, 2016, Série Sylvestre, aquarelle sur papier © Ruth Gurvich

Rien d’étonnant dans ce choix : le vert est la couleur de la nature, du renouveau de celle-ci, de la force vive qui offre la vivacité aux êtres vivants. Par de subtils jeux d’ombres et de lumières, par des touches de couleur plus ou moins intenses, plus ou moins épaisses, Ruth Gurvich insuffle indifféremment un mouvement de vitesse ou une posture attentiste. Les bêtes nous toisent, nous détaillent, regardent en nous. C’est fort, et c’est absolument magnifique.

RUTH GURVICH

25/05/2016 > 20/07/2016

Maison de l’Amérique latine

PARIS

Il y a des objets prétextes, des objets manipulés et des objets symboliques. Ce qui intéresse Ruth Gurvich, ce sont les objets analysés...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE