Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Le Musée Maillol ouvrira en septembre avec une expo Ben Vautier !

Jéremy Billault 27 mai 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Fermé depuis février 2015, le Musée Maillol ouvrira de nouveau ses portes à partir de septembre prochain. Pour marquer le coup, le musée invite Ben, artiste suisse qu’on ne présente plus, pour sa première exposition d’envergure à Paris. Une partie historique et une partie contemporaine (dirigée par Ben lui-même) qui illustrent parfaitement la nouvelle politique du musée, plus tourné vers l’art moderne et à l’art contemporain. 

18

Art=Ben, 1963, © J&J Hendricks Collection

Pour son grand retour sur le devant de la scène, le Musée Maillol a prévu de faire les choses bien. Fermé en février 2015 en raison de la liquidation de  Tecniarte, la société qui organisait ses expositions, le musée de la rue de Grenelle ouvrira de nouveau ses portes en septembre prochain. Pendant un an et demi, l’établissement a « profité » de son temps libre pour se refaire une beauté et entreprendre quelques travaux de rénovation. C’est Culturespaces, un gestionnaire privé très actif dans le paysage culturel français (du musée Jacquemart-André à l’Hotel Caumont à Aix-en-Provence ou encore de l’Arène à la Tour Magne à Nîmes) qui prendra en charge le fonctionnement du musée dont la programmation devrait de nouveau accueillir des expositions consacrées à l’art moderne et à l’art contemporain. C’est d’ailleurs avec un artiste à la fois historique et contemporain que le musée installé dans l’hôtel Bouchardon (dans lequel a notamment vécu Alfred de Musset) tâchera de se relancer : Ben Vautier, dit Ben.

Historique et contemporain

11 (1)

Si Dieu est partout…, 1962 © Ben Vautier

La première grande exposition du musée Maillol rénové sera donc également la première grande exposition parisienne consacrée à Ben et à ses facéties, présentant des œuvres de la fin des années 50 à nos jours. L’idée et les rencontres qui ont conduit à l’organisation de l’exposition viennent de Suisse : à Bâle, le musée Tinguely a récemment organisé une grande rétrospective (plus de détails ici) intitulée « Est-ce que tout est art ? ». Le titre (Tout est art ?), les œuvres et même le commissaire Andres Pardey feront le voyage jusqu’à Paris dans une exposition qui s’annonce légèrement différente, notamment pour ce qui est de la dernière partie.

6

Sculpture-objet suspendu et boîte mystère, 1958/1962, © Ben Vautier

Pour le Ben historique, Andres Pardey s’occupe de présenter des œuvres allant jusqu’à la fin des années 80, le fondement de la pratique de l’artiste et probablement ses action (de rue) les plus marquantes. Comme à Bâle, tout commencera avec les bananes pour rapidement se tourner vers ce qui fait encore l’immense renommée de l’artiste : les écritures, Fluxus, son rapport à l’art et à l’Histoire de l’art et ses questionnements.

8

Geste : détruire mes oeuvres d’art, 1961/1972 © Ben Vautier

Mais la particularité de cette exposition à venir, c’est sans doute la partie contemporaine. Dirigée par l’artiste lui-même, la seconde partie de l’exposition sera consacrée à un ensemble de créations totalement inédites, pensées pour ce nouvel espace qu’offre le Musée Maillol en une successions de moments inspirés par des thèmes allant  de « petites idées » aux « nouvelles écritures » en passant par la « photographie », le « temps », et la « mort ». Certaines de ces nouvelles créations seront d’ailleurs directement inspirées par des œuvres d’Aristide Maillol présentes dans les collections permanentes du musée. Rendez-vous le 14 septembre prochain !

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE