Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

À Rome, une exposition tente de décrypter le mystère Banksy

Agathe Lautréamont 25 mai 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Tout le monde connaît son art, mais personne ne l’a jamais vu et pour cause ! Banksy met un point d’honneur à travailler dans l’ombre, ajoutant la force de l’anonymat à ses graffitis toujours très engagés politiquement. Le 24 mai dernier à Rome, une grande exposition présente quelque 150 œuvres de l’artiste de rue, et tente de percer les mystères d’un des créateurs les plus mystérieux de notre époque…

ban1

© Banksy.co.uk

Le titre de l’exposition organisée à la Fondation Terzo Pilastro de Rome : Guerre, Capitalisme et Liberté est à l’image de l’artiste qu’elle met en avant : engagée. C’est la première fois qu’un seul accrochage réunit autant d’œuvres du graffeur Banksy, et au fil de la visite, le spectateur sillonne entre critique du capitalisme, crise migratoire et dérives politiques de notre temps. On pourrait cependant hausser un sourcil de surprise, quant au fait de voir un personnage comme cet artiste mystérieux accepter de présenter ses travaux dans le cadre d’une exposition, lui qui rejette tant le monde du commerce et la popularité.

Ce dernier a d’ailleurs été souvent questionné à ce sujet par des journalistes (et ce, toujours par mails, impossible de rencontrer personnellement l’énigmatique justicier à la bombe de peinture !) Il s’en justifie en avançant que son travail de street-artist se divise en deux catégories bien distinctes : d’abord l’art de rue en tant que tel, qu’il utilise pour dénoncer ce qu’il considère comme des injustices. Puis il y a l’art purement commercial qu’il considère de bien moindre importance, mais dont il a besoin pour remplir les placards…

ban12

© Banksy.co.uk

Un artiste peu coopératif…

Acoris Andipa, interrogé par l’AFP, a cependant admis que monter une telle exposition à Rome fut loin d’être une sinécure. Banksy est renommé pour son inaccessibilité, il est très délicat de rentrer en contact avec lui et encore plus de le convaincre du bien-fondé d’une exposition dédiée à son travail. Pour beaucoup en effet, exposer des œuvres de street-art au sein d’un musée, c’est nier l’âme même du graffiti. Fidèle à sa réputation, le graffeur s’est montré réticent face à cette idée d’exposition. Du coup, face à l’attitude de Banksy, l’événement que l’on peut admirer aujourd’hui en Italie s’est exclusivement fondé sur des prêts issus de collectionneurs privés des quatre coins du monde.

Les différentes œuvres exposées ont toutes été réalisées sur une période s’étirant de 1998 à 2011, et comportent aussi bien des toiles que des panneaux de bois en passant par des objets du quotidien sur lesquels ont été apposés la griffe de l’artiste. Le tout s’étend dans une dizaine de salles du Palazzo Cipolla, un espace culturel qui se situe en plein cœur de la ville aux sept collines.

ban123

© Banksy.co.uk

Provoquer pour mieux alarmer

Certaines créations sont violentes, et interpellent le visiteur au travers de la vulgarité. D’autres mêlent sentiment pacifique et activisme, où des hommes le visage dissimulé par un foulard jettent des fleurs au lieu de projectiles offensifs. La figure du personnage masqué est d’ailleurs récurrente dans le travail de Banksy, une façon comme une autre de se mettre en scène, d’une certaine façon…

Toujours est-il que Banksy attise la curiosité sur sa véritable identité. En 2008, le journal The Daily Mail avait affirmé avoir découvert le nom de l’artiste en se fondant sur des témoignages d’anciens camarades de classe. Puis en mars 2016, ce fut au tour d’un groupe de chercheurs de l’Université Queen Mary de Londres d’affirmer la même chose, grâce à une méthode de profilage utilisée par la police criminelle. Mais rien n’y fait ! Banksy court toujours, et continue de faire apparaître çà et là ses œuvres qui à chaque fois, attirent tous les regards.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE