Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Au Musée Rodin de Meudon, lumière sur la sculpture de François Stahly

Agathe Lautréamont 23 mai 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Il faut croire que la ville de Meudon attire les sculpteurs. Dans le dernier tiers du XXe siècle, toute une génération de jeunes sculpteurs, s’inscrivant dans le sillage de l’illustre Rodin mais à la recherche de leurs propres codes, posèrent un temps leurs valises dans cette petite ville au sud de la région parisienne. Le Musée Rodin de Meudon propose d’aller à la rencontre d’un des plus illustres membres de ce mouvement de la Jeune Sculpture : François Stahly.

rodin 09

Cette exposition sonne comme un hommage. Dix ans en effet se sont écoulés depuis que le sculpteur français François Stahly est décédé. Avec Étienne Hajdu et Jean Arp, Stahly (1911-2006) fait partie de ces figures artistiques immanquables de la seconde moitié du XXe siècle.

Si l’exposition organisée au sein du Musée Rodin de Meudon est modeste (une salle et trois œuvres exposées directement dans le joli jardin), le choix des pièces présentées permet d’embrasser d’un seul (vaste) coup d’œil, ce qui fait le style, la « patte » du sculpteur qui fut couronné de nombreux prix et commandes publiques au cours de sa vie : Grand prix national de la sculpture obtenu en 1979, membre de l’Académie des Beaux-Arts en 1992, commandes pour Jussieu et la Maison de la Radio de Paris…

rodin 11

Très vite attiré par le bois, François Stahly impose un style épuré, qui joue sur les rondeurs, les formes, donnant un sentiment de fluidité, presque de malléabilité à ses réalisations. Ces mêmes lignes courbes se retrouvent dans tous ses travaux, peu importe qu’il travaille indifféremment des souches d’arbre ou du granit. Certaines œuvres pourraient être qualifiées de biomorphiques, compactes et rondes, poétiques et brutes à la fois.

Stahly est un artiste qu’il faut prendre le temps de contempler sous toutes les coutures, il faut tourner autour de chacune de ses œuvres durant de longues minutes ; détailler les aspérités du matériau, admirer la brillance qu’il parvient à donner aux divers bois passés sous son ciseau.

rodin 14

Le sculpteur répétait souvent qu’ »avant de définir le rôle de la matière dans l’élaboration d’une sculpture, il faut d’abord signaler l’aspect immatériel d’une œuvre d’art ». Pour lui, l’œuvre d’art ne pouvait que prendre corps qu’à partir d’un subtile mélange entre l’émotion que l’on a envie de faire passer et les sensations éprouvées face à une matière que l’on choisit de modeler selon son bon vouloir.

Un peu à la manière de Barbara Hepworth, il estimait que la matière dont sera faite l’œuvre finale doit pouvoir parfaitement entrer en résonance avec la signification qu’on allait lui donner, comme une évidence. Il suffit de poser son regard sur des œuvres comme Le Doigt ((1938-1942), La Terre (1942-1943) ou encore sa sublime petite Vénus hottentote (1941-1942) pour s’en convaincre et comprendre que Stahly respectait à la lettre cette ligne directrice.

rodin 15

Alors, certes, l’exposition du Musée Rodin de Meudon est modeste, et seulement une poignée de sculptures (agrémentées de photographies de l’artiste au travail, dans son atelier, qui livrent un regard intéressant sur son processus créatif) sont visibles. Cependant, elles ont l’avantage d’être variées, autant dans les formes que dans leurs matières, leurs tailles et surtout leurs discours.

L’événement livre un panorama modeste mais instructif de la production de François Stahly, un artiste qui appréciait les plaisirs de la taille directe, et disait volontiers admirer de grands personnages comme Alberto Giacometti ou Constantin Brancusi. Ses sculptures sont comme vivantes, elles pourraient sembler bouger sous nos yeux et sont habitées d’un lyrisme silencieux, mais prégnant.

rodin 12

Photographies : Agathe Lautréamont

FRANÇOIS STAHLY

21/05/2016 > 20/11/2016

Musée Rodin – Meudon (La Villa des Brillants)

MEUDON

Installé de 1949 à 2006 à Meudon, Stahly connaissait le musée Rodin de la même commune. Celui-ci lui rend hommage à l’occasion du 10...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE