Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Record aux enchères pour le diamant bleu Oppenheimer !

Agathe Lautréamont 19 mai 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

En 1953, Marilyn Monroe chantait que « les diamants sont les meilleurs amis de la femme ». Il faut croire que l’adage s’applique également aux maisons de vente aux enchères. Après une première vente remarquée chez Sotheby’s mardi 17 mai, Christie’s s’est fait remarquer mercredi 18 mai en vendant le diamant bleu Oppenheimer. Montant du trésor : 57.64 millions de dollars. Un record…

oppen

© Capture d’écran vidéo AFPTV

Ce diamant bleu vient de ravir le titre de pierre taillée la plus chère au monde. Mercredi 18 juin, à Genève, le diamant bleu Oppenheimer a battu tous les records lors d’une vente aux enchères organisée par Christie’s. La pierre précieuse, arborant une exceptionnelle couleur bleu vif, a été adjugée au prix de 57.64 millions de dollars, après une véritable bataille d’enchères et de surenchères qui aura duré plus d’une vingtaine de minutes.

Deux amateurs se sont ainsi affrontés à coups de millions, mais ces derniers ont préféré rester anonyme, gagnant comme perdant… Quant au joyau, il affiche 14.62 carats au compteur et est estampillé (dans le vocabulaire de la haute-joaillerie) « Fancy vivid blue », une des teintes de bleu les plus rares dans le monde de la minéralogie.

oppp

© Capture d’écran vidéo AFPTV

Jusqu’à hier, le record était également détenu par une pierre bleutée, à croire que cette teinte fait véritablement tourner les têtes. Un diamant de 12.03 carats, surnommé « Blue Moon of Josephine », était tombé dans l’escarcelle d’un magnat de Hong-Kong pour la modique somme de 48.4 millions de dollars, lors d’une vente organisée également à Genève au mois de novembre 2015.

Le diamant bleu Oppenheimer tient son nom de son illustre propriétaire, le diamantaire britannique Sir Philip Oppenheimer, qui avait la mainmise sur le marché mondial du diamant grâce à la fameuse société De Beers.

Extraite de la mine « Premier » située près de Pretoria, en Afrique du Sud lors d’une fouille en 1905, cette pierre bleue provient donc du même gisement où avait déjà été découvert le plus gros joyau au monde, le Cullinan (3106 carats, tout de même…). Par la suite, la pierre bleue passa de mains en mains après le décès de Philip Oppenheimer.

brfut

© Capture d’écran vidéo AFPTV

Christie’s fait donc par là un formidable pied de nez à son concurrent de toujours, Sotheby’s, cette maison organisant également une vente aux enchères de diamants mardi 17 mai. À cette occasion, la prestigieuse maison avait vendu  pour 31.56 millions de dollars le plus gros diamant rose jamais mis aux enchères, battant là aussi un record pour un diamant arborant cette couleur pâle, très recherchée.

S’il a choisi de rester anonyme, on sait cependant que l’heureux propriétaire du joyau est un amateur asiatique. La mode en ce moment, est donc aux diamants de couleur, et non plus simplement aux classiques (mais éternels) diamants blancs. L’attrait pour ces derniers ne s’essouffle cependant pas puisque le 9 mai dernier, un diamant blanc brut de 813 carats a été vendu pour un prix (là encore, record) de 63 millions de dollars !

Un record qui, normalement, devrait être bientôt battu. En effet, Sotheby’s a déjà programmé une vente le 29 juin, dont la star sera une pierre brute (non taillée) de 1109 carats, dont la valeur est estimée à 70 millions de dollars. Rendez-vous donc en juin prochain.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE