Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Frits Thaulow: un norvégien chez les impressionnistes

Jéremy Billault 11 mai 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

C’est un mélange qu’on avait à peine osé imaginer. Celui d’un paysage et d’un mouvement, d’un regard exotique et d’une pratique dont on croyait connaître toutes les explorations, d’un scandinave et de l’impressionnisme. Cette rencontre a lieu en ce moment même et pendant tout l’été, bien évidemment dans le cadre du festival Normandie Impressionniste, au Musée des Beaux-Arts de Caen qui a choisi de s’intéresser à un peintre barbu de près de deux mètres de haut, spécialiste comme personne des mouvements et de la subtilité de l’eau : Frits Thaulow.

b4e285d731cf6775ea51d9310e3427050fddaab9

La Rivière Simoa en hiver (Modum), 1883, huile sur toile, Oslo, Nasjonalgalleriet

Ceux qui ne le connaissaient pas tomberont en admiration au premier clin d’œil sur son travail (on prend le pari ?), ceux qui l’appréciaient déjà seront ravis de se plonger dans cette rétrospective, la plus grande jamais organisée, qui présente 70 œuvres au total. Voyageur infatigable, Frtits Thaulow reste malgré tout attaché à sa Norvège natale, à celle qui l’a vue grandir et qui l’a formé à la peinture de marines, tout en s’inspirant de la France où il vivra une dizaine d’années et de ses rencontres (notamment avec Claude Monet). u

Frits_Thaulow-Norsk_vinterlandskap_1890

Un cottage enneigé près d’un ruisseau 

Les trois grandes parties de l’expositions sont autant de paysages, de thèmes, de périodes : aux paysages scandinaves succèdent des soleils lumineux et des scènes nocturnes intimes. Frits Thaulow maîtrise la lumière à la perfection, le sentiment qu’elle dégage par sa présence ou sa discrétion, comme il maîtrise son plus grand partenaire: l’eau. Un simple jour d’automne à Oslo, une barque paisible sur une rivière glacée par l’hiver norvégien, l’onde laissée par le bateau sur lequel il voyage: tout chez Frits Thaulow respire le calme, l’élégance, la nature et le monde. Par la lumière et les couleurs qu’il utilise, l’artiste norvégien parvient à transmettre une sensation presque sensorielle, puissante, qu’on avait pas l’habitude de ressentir face à de tels paysages.

cottage-by-a-stream.jpg!Large

Chalet près d’un ruisseau

Et c’est là son génie et sa nouveauté: il est le plus exotique des impressionnistes. Quand il peint la Norvège, sa technique et la précision de son trait sont absolument captivante. Quand il peint la France, la place d’un village, un petit pont au beau milieu de la nuit, son regard apaisé, nordique et serein nous donnent le même frisson. Car Frits Thaulow n’a pas d’original que sa terre natale, et c’est par son regard que l’on part en voyage.

Frits_Thaulow-La_Dordogne (1)

La Dordogne, 1903

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE