Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Concours : Yayoi Kusama va transformer la chambre d’un londonien pour la Tate Modern

Jéremy Billault 10 mai 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

A l’occasion de l’inauguration de son nouveau bâtiment, la Tate Modern de Londres a lancé un concours en partenariat avec Airbnb et la légende japonaise Yayoi Kusama. A la fin de ce concours, un hôte qui loue fréquemment une chambre ou un appartement aura le privilège de voir l’une de ses piècestransformée en oeuvre immersive par Yayoi Kusama en personne. On a imaginé ce que cela pourrait donner, et dans tous les cas, on attend du spectacle. 

TOKYO, JAPAN - JANUARY 25: Japanese artist Yayoi Kusama sits working on a new painting, in front of other newly finished paintings in her studio, on January 25, 2012 in Tokyo, Japan. Yayoi Kusama, who suffers from mental health problems and lives in a hospital near her studio, is one of today's most highly revered and popular of Japanese artists. She is one of the world's top selling living female artists breaking records in the millions. A major retrospective of her work is on display at Tate Modern in London through June 5, 2012. (Photo by Jeremy Sutton-Hibbert/Getty Images)

Yayoi Kusama Photo : Jeremy Sutton-Hibbert/Getty Images

Pas sûr que les nuits soient vraiment douces. A un mois de l’ouverture de son nouveau bâtiment, la Tate Modern a lancé, en partenariat avec Airbnb, un concours  plutôt original: en plus de deux places pour la grande soirée d’inauguration le 16 juin prochain, le gagnant (qui devra évidemment être un hôte régulier de la plateforme de location de logements) recevra chez lui Yayoi Kusama, artiste bankable et ô combien déstabilisante, qui décorera toute une pièce de son logement.

NEW YORK, NY - JULY 11: The interactive piece "Fireflies on the Water" on display at the Yayoi Kusama Retrospective Exhibition Opening Reception at The Whitney Museum of American Art on July 11, 2012 in New York City. (Photo by J. Countess/Getty Images)

Yayoi Kusama, Infinity Mirrored Room © J. Countess, Getty Images

Si le projet n’a pas encore été dévoilé dans les détails, on ose imaginer que Kusama ne fera pas dans le minimalisme et transformera l’espace qu’on lui proposera en un univers un peu barré et, comme toujours, en un grand spectacle.

D&co

NEW YORK, NY - NOVEMBER 07: Guests viewing artwork at the Yayoi Kusama "I Who Have Arrived In Heaven" Exhibition Press Preview at David Zwirner Art Gallery on November 7, 2013 in New York City. (Photo by Andrew Toth/Getty Images)

Yayoi Kusama, « I Who Have Arrived In Heaven », Photo: Andrew Toth/Getty Images

Pour participer au concours, les londoniens doivent s’inscrire sur le site de la Tate et disposer d’une chambre ou d’un appartement complet à louer en Airbnb. Le reste, c’est Yayoi Kusama, créatrice de la célèbre Infinity Mirrored Room (dans laquelle Adele a récemment tourné le clip de When we were young), qui s’en chargera. Outre le privilège de vivre au quotidien avec une oeuvre originale de l’artiste de 87 ans, de lui avoir servi à la fois d’inspiration et de support, l’heureux élu verra probablement la valeur de la nuit dans la chambre qu’il propose exploser aussi vite que les demandes venues du monde entier. A titre de comparaison,  la fameuse Infinity Mirrored Room, installée au Broad Museum de Los Angeles, n’est permise qu’a un seul visiteur pendant 45 secondes pour limiter l’affluence et les files d’attentes qui deviendraient vite invivables.

LIVERPOOL, ENGLAND - OCTOBER 4: An installation by artist Yayoi Kusama at the Liverpool Biennial, International Festival Of Contemporary Art on October 4, 2008 in Liverpool, England. The festival is presented in galleries and public spaces across the city until November 30. Liverpool is the European Capital of Culture for 2008. (Photo by Jim Dyson/Getty Images)

Une installation de Yayoi Kusama à Liverpool Photo by Jim Dyson/Getty Images

Ce n’est pas la première fois qu’Airbnb décide de valoriser des chambres grâce à l’aide des artistes. Il y a quelques semaines, en collaboration avec l’Art Institute de Chicago, la plateforme avait transformé une chambre en une reconstitution réelle et spectaculaire d’un tableau de Van Gogh, La chambre à Arles. En ce qui concerne Kusama, la seule certitude reste sans doute sa fantaisie: y aura-t-il des points du sol au plafond (probablement), des miroirs, un labyrinthe ? On attend de voir… Et de réserver.

An installation titled "I'm here, but Nothing" by Japanese artist Yayoi Kusama is seen during her exhibition at the Rufino Tamayo museum in Mexico City October 6, 2014. The installation is part of Kusama's first major exhibition in Latin America which will be open until January 18, 2015, according to organisers. REUTERS/Tomas Bravo (MEXICO - Tags: SOCIETY ENTERTAINMENT)

T.Bravo/Reuters

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE