Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Au Met de New York, le mariage magique entre haute-couture et technologie

Agathe Lautréamont 6 mai 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Jusqu’au 14 août prochain, le Metropolitan Museum de New York se propose d’explorer les liens existant entre la mode, l’art et les nouvelles technologies. À une époque où les tendances changent aussi rapidement que les dernières innovations en matière de high-tech, l’accrochage de l’institution américaine propose un parcours aussi bluffant que visuellement impeccable. Visite en images…

"Manus x Machina: Fashion In An Age Of Technology" - Press Preview

Manus x Machina © Slaven Vlasic – Getty Images

Juste avant l’inauguration de la nouvelle exposition du Met, le conservateur Andrew Bolton a déclaré : « Une nouvelle esthétique est en train d’émerger ».  Et ce nouvel événement semble lui donner raison. Avec l’événement Manus x Machina, le musée tend à offrir un regard neuf sur comment la mode a évolué aux côtés des inventions en matière de nouvelles technologies.

Présenté dans l’aile Robert Lehman de l’institution, l’accrochage a remodelé jusqu’à l’espace d’exposition pour devenir un temple futuriste tout dévoué à la mode et à la haute-couture. La mode serait-elle de l’art ? Il semblerait que cette question soit quelque peu bousculée par ce que propose le Met…

"Manus x Machina: Fashion In An Age Of Technology" - Press Preview

Manus x Machina © Slaven Vlasic – Getty Images

De Yves Saint Laurent à Apple…

Dans un événement qui porte au pinacle les créations luxueuses des plus grandes maisons de couturier françaises, le regard n’en est pas moins original quant aux liens entre la mode telle que présentée sur les podiums, celle que l’on achète en magasin, et comment la technologie peut les influencer toutes les deux. D’ailleurs, l’événement est sponsorisé par Apple…

À travers la présentation de 170 ensembles et robes, Manus x Machina se demande comment la haute-couture (qui a longtemps été associée à l’artisanat, au fait-main et à la transmission de savoirs ancestraux) tend de plus en plus à avoir recours à la technologie pour créer des pièces aussi fascinantes qu’importables. Mais la technologie bien sûr, ne remplacera jamais la main de l’homme. Les deux semblent plutôt vouloir cohabiter de plus en plus, comme jamais auparavant, et en ce sens, l’association stimule l’innovation et la créativité.

"Manus x Machina: Fashion In An Age Of Technology" - Press Preview

Manus x Machina © Taylor Hill – Getty Images

3D, laser et dentelles

Que les vêtements présentés émanent de maisons comme Yves Saint Laurent ou d’un créateur imaginatif mais moins connu comme Iris van Herpen, certaines formes semblent relever davantage de la sculpture que de la couture.

De complexes intrications de tissus, des formes improbables dessinées par ordinateur et des matières encore jamais utilisées dans la mode jalonnent un parcours qui surprend à chaque nouvelle étape : on rencontre le laser, l’impression en 3D, le graphisme… Autant de termes que beaucoup, deux décennies auparavant, n’auraient jamais pensé croiser dans un domaine comme celui de la mode.

"Manus x Machina: Fashion In An Age Of Technology" - Press Preview

Manus x Machina © Taylor Hill – Getty Images

Du sang neuf

L’exposition est un pari risqué, mais cela semble être une constante chez Andrew Bolton. C’est en effet à ce curateur que l’on doit déjà des expositions comme la vaste rétrospective dédiée au couturier disparu Alexander McQueen en 2011, l’événement « Punk : chaos dans la haute-couture » ou encore l’événement intitulé « China : Through the looking glass » (Chine : de l’autre côté du miroir).

Manus x Machina ne fait donc pas exception à la règle : il apporte du sang neuf, et un regard qui change de ce que les musées dédiés à la mode peuvent présenter traditionnellement. Du travail du cuir à la dentelle en passant par l’utilisation de plumes, l’exposition se veut thématique, sans jamais se départir des formes extravagantes qui forment la principale attraction de l’événement. Du XXe siècle à notre période contemporaine, la nouvelle exposition du Met a tout pour plaire, et on parie qu’elle sera un succès…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE