Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Ai Weiwei prévoit de réaliser un film sur la crise des migrants

Agathe Lautréamont 4 mai 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Depuis quelques mois maintenant, on connaît l’engagement fort pris par Ai Weiwei en faveur des migrants. À tel point que l’activiste a consacré la plus large partie de ses œuvres récentes à cette cause humanitaire, qui semble lui tenir particulièrement à cœur. Et l’artiste est en passe de marquer une nouvelle étape dans cet engagement : il a annoncé, en début de semaine, travailler sur un film…

Ai Weiwei à Idomeni © Carsten Koall – Getty Images

Après s’être rendu à de nombreuses reprises du l’île de Lesbos (avec l’intention d’y bâtir un mémorial), après avoir exposé des milliers de gilets de sauvetage de migrants en Allemagne, après avoir décidé de reverser une partie des fonds glanés par une exposition grecque à l’aide humanitaire… Ai Weiwei marque une nouvelle étape dans sa carrière artistique qu’il semble vouloir de plus en plus orienter en faveur de l’aide aux vagues de migrants qui déferlent depuis des mois sur les côtes européennes. En début de semaine, l’artiste a en effet annoncé travailler sur son premier film. Celui-ci serait en fait un documentaire dédié aux réfugiés venus du Moyen-Orient.

À l’origine de cette décision : une visite effectuée par le créateur asiatique à l’occasion de Noël 2015, sur l’île grecque de Lesbos, souvent présentée par les médias comme la principale porte d’entrée sur l’Europe empruntée par les migrants; qui ont tout risqué lors d’une périlleuse traversée de la Méditerranée, le plus souvent à bord de canots de fortune. Suite à ce choc, l’artiste a décidé d’installer son studio de création sur l’île même, afin de travailler constamment au contact de ces populations désemparées, fuyant aussi bien le conflit syrien que la désastreuse situation économique de leurs pays respectifs.

Ai Weiwei à Idomeni © Matt Cardy – Getty Images

C’est ainsi que l’activiste chinois a dédié le plus clair de son temps à documenter la situation désespérée de ces réfugiés, que ce soit en tenant des notes, prenant des photos et en filmant leur situation désespérée. Ai Weiwei a également documenté la situation humanitaire et sanitaire désastreuse du camp de réfugiés d’Idomeni, toujours en Grèce (qui tire son nom d’un petit village situé non loin de la frontière Macédonienne).

Afin de mener son projet à bien, Ai Weiwei a engagé une équipe de tournage professionnelle afin de l’épauler dans sa tâche. Avec leur aide, l’artiste espère récolter nombre d’images pour tout le reste de l’année 2016. Le montage en lui-même devrait demander environ six mois, pour une sortie en fin d’année prochaine. Si l’on en croit les fils Twitter et Instagram du dissident chinois, celui-ci et son équipe se sont déjà activement mis au travail. On les voit ainsi voyager au Liban ou dans le camp de réfugiés de Zaatari, en Jordanie.

Migrants Trapped On The Greek Border Await The Outcome Of EU Summit

Ai Weiwei à Idomeni © Carsten Koall – Getty Images

En mars 2015, la population de Zaatari a été estimée à 83 000 personnes, ce qui en fait le deuxième camp de réfugié au monde derrière celui de Dadaab, au Kenya. Ai Weiwei semblent donc vouloir effectuer le cheminement inverse des réfugiés, en partant de la Grèce jusqu’à atteindre le Moyen-Orient.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE