Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

En images : quand le Corbusier rencontre le street-art !

Agathe Lautréamont 2 mai 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Donner une nouvelle apparence aux constructions réalisées par l’architecte suisse Le Corbusier le temps de quelques minutes ? C’est là l’idée de l’artiste bruxellois Xavier Delory. À l’aide de son appareil photo, de son imagination et de quelques logiciels de retouche informatique, le créateur belge a littéralement « ravalé la façade » de  la chapelle Notre-Dame-du-Haut, réalisée sur les plans du célèbre architecte entre 1953 et 1955.

delory 1 2

© Xavier Delory

Manifestement, l’artiste belge Xavier Delory aime bien le mélange des genres. Et si possible, ceux qui rapprochent deux domaines que tout semble opposer, pour une confrontation des plus surprenantes ! En 2014, le créateur s’était fait remarquer en investissant numériquement une des réalisations les plus connues de Charles-Édouard Jeanneret-Gris (plus connu sous le pseudonyme du Corbusier) : la villa Savoye, implantée sur la commune de Poissy, dans les Yvelines.

Figure du modernisme en architecture, le travail du Corbusier a profondément marqué cette pratique, instaurant d’innovants codes esthétiques, des matières nouvelles et surtout des normes différentes.

delory 3 2

© Xavier Delory

C’est donc non sans un certain plaisir que Xavier Delory a ajouté à ce modernisme du début du XXe un esthétisme cette fois-ci contemporain. Il a imaginé ce que pourrait donner une fresque de street-art géante sur la façade de béton massive et froide de la chapelle Notre-Dame-du-Haut, qui se dresse dans la petite commune de Ronchamp, en Haute-Saône.

Comme une réponse aux courbes massives, à la matière lisse du lieu de culte, Delory a créé à son tour une fresque numérique tout en rondeur, en formes élancées, comme dessinés d’un seul geste. Les teintes sont éclatantes, et réchauffent le béton du Corbusier dans une harmonie surprenante. Bien sûr, tout ceci n’est que numérique, le travail que l’on a sous les yeux résultant de manipulations informatiques et de retouches.

delory 2 2

© Xavier Delory

Deux ans plus tôt, le travail de Xavier Delory avait été repéré lorsqu’il avait imaginé un tout autre visage pour la Villa Savoye de Poissy. Sur son site internet, l’artiste explique être attiré par le paysage urbain en mutation, et par les dérives de l’homme moderne. Un brin pessimiste, il avait alors imaginé une véritable scène de chaos en transplantant la Villa Savoye dans un milieu hostile.

Tags, graffitis gigantesques, vitres brisées…  Le travail du créateur belge se veut autant une réflexion sur notre rapport à l’urbanisme qu’une petite « pique » lancée au Corbusier, qui définissait cette villa des Yvelines comme une « machine à habiter » mais conservée à la manière d’un objet très précieux. Provocateur, Delory apporte un regard étrange, entre délicatesse et grand désenchantement sur de grandes œuvres architecturales connues de tous.

delory 4

© Xavier Delory

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE