Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_4 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_5 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Le Dernier Passage : une visite immersive et en 3D de la grotte Chauvet

Agathe Lautréamont 29 avril 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Grâce à une utilisation des dernières technologies en matière de 3D et via l’utilisation de caméras ultra-perfectionnées, le cinéaste Pascal Magontier a mis au point une prouesse technique d’un peu moins d’une demi-heure : une plongée irréelle, en trois dimensions, dans les entrailles de la grotte Chauvet, à la découverte de ses peintures rupestres…

Le film « Le Dernier Passage » est un petit bijou de technologie. À partir de relevés effectués en 3D par laser-scan, l’équipe de tournage à l’origine de ce projet surprenant a mis au point une plongée de plus de vingt-six minutes au cœur de la grotte Chauvet-Pont d’Arc.

Pensée comme un long plan-séquence (c’est à dire une scène filmée en un seul et unique plan, puis restituée telle quelle dans le film, c’est-à-dire sans montage ni cut), la réalisation tend à reproduire la visite de la grotte telle qu’effectuée par les premiers hommes à avoir foulé son sol, il y a environ 36 000 ans !

En suivant le chemin suivi par la caméra subjective, le visiteur pourra découvrir en trois dimensions et dans une atmosphère véritablement immersive l’un des plus importants sites rupestres au monde; dont la beauté de l’art pariétal est vraiment à couper le souffle.

chau 4

Capture d’écran de la bande-annonce

Rhinocéros laineux, ours, mammouths, fauves et personnages anthropomorphes habitent les parois de la grotte, les réchauffent de leurs teintes terreuses, et racontent une histoire de la naissance de l’humanité. Et ce, dans un clone numérique très réaliste, qui nous emporte instantanément dans un voyage de plusieurs milliers d’années.

On a le sentiment de visiter, en solitaire, cet espace chargé d’histoire, armé d’une lampe torche, en prenant le temps de détailler chaque œuvre, chaque fresque, de nos yeux ébahis. Pour faciliter l’immersion, le travail sur la qualité de l’image a été poussé à son maximum tandis qu’une musique envoûtante accompagne la progression.

chau 3

Capture d’écran de la bande-annonce

Cette idée de long plan-séquence émane du réalisateur, Pascal Magontier. Pour lui, un film en continu était la condition sine qua non pour que le spectateur ait le sentiment d’éprouver avec précision ce qu’ont pu ressentir les tous premiers habitants de la grotte. Les peintures doivent se révéler progressivement à leur regard, dans une découverte continue qui apporte à chaque fois son lot de surprises.

Peu à peu, la visite prend une forme toute autre, et on assiste à une véritable montée en puissance de la découverte des peintures pariétales, à la manière qu’elles ont été probablement pensées, voulues, par les hommes de la préhistoire. L’ambiance s’accélère, comme si on était pressé de remonter à la surface. L’atmosphère du moyen-métrage a été volontairement maintenue dans une ambiance claire-obscure, de sorte à bouleverser le visiteur et lui faire ressentir un profond détachement avec le monde du dessus.

chau 2

Capture d’écran de la bande-annonce

Chaque œuvre se révèle au moment le plus opportun, la caméra prend le temps de détailler les pigments, les formes, les couleurs ; elle s’attarde sur les œuvres gravées sur la surface de la roche, témoignant des croyances, des coutumes mais aussi des peurs de ces hommes des temps passés. L’image, dans un sens, accompagne le spectateur davantage qu’elle ne cherche à le guider.

Au-delà de l’évidente dimension artistique des peintures rupestres, le film est plutôt là pour démontrer que ces travaux bruts sont un témoignage précieux sur les hommes préhistoriques. Quels animaux craignaient-ils ? Lesquels étaient des proies ? Le parcours ainsi, se mue dans le même temps en un discours historique et scientifique, pour une exploration de ces sociétés primitives.

Pour l’heure, seule la bande-annonce est disponible. Quant au film, sa diffusion est prévue pour la fin de l’année 2016.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE