Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Une nouvelle technologie percera bientôt les mystères des pyramides d’Égypte !

Agathe Lautréamont 28 avril 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Une nouvelle technologie, appelée « radiographie par muons » a récemment été testée au cœur de la pyramide du pharaon Snéfrou à Dahchour, en Égypte. Les résultats encourageants obtenus par les chercheurs poussent ces derniers à désormais se tourner vers cette nouvelle technique pour percer les mystères d’autres pyramides plus célèbres… comme celles du plateau de Gizeh !

Cela fait quelques semaines maintenant que les amoureux d’archéologie suivent avec fièvre, à l’image d’un vrai feuilleton, les avancements de l’opération scientifique internationale « Scan Pyramids Program ». Le but de cette campagne d’envergure ? Parvenir enfin à percer les derniers mystères qui planent sur les techniques utilisées en Égypte antique pour construire ces mastodontes de calcaire que sont les pyramides et, pourquoi pas, affirmer (ou infirmer) l’existence de chambres secrètes encore inconnues dans les entrailles de la fabuleuse tombe du Pharaon Khéops.

À l’occasion d’une campagne de fouilles au mois de septembre 2015, l’équipe de chercheurs était parvenue à déceler des anomalies dans la température des faces de plusieurs pyramides égyptiennes ; ce qui indiquerait la présence de cavités qui n’ont pas encore été découvertes.

ss

La pyramide de Snefrou, où les premières plaques à muons ont été installées © Wikimedia Commons

Les éléctrons, c’est has-been. Place aux muons !

Puis, en 2016, l’opération s’est grandement accélérée. Les scientifiques ont réalisé de nouvelles études, avec l’aide d’une nouvelle technologie fondée sur l’utilisation de muons. Des muons ? Quèsaco ? « Muon » est le nom donné à une particule élémentaire, de charge négative. Cette petite particule a des propriétés physiques similaires à celles de l’électron, mais est doté d’une masse 207 fois plus grande. Ce qui lui vaut parfois le surnom « d’électron lourd ».

Des « plaques » sensibles aux muons ont ainsi été installées au cœur de la pyramide rhomboïdale (aux faces bombées )du pharaon Snéfrou, à Dahchour, en guise de test. Cette quarantaine de plaques, recouvertes de films réceptifs aux muons, sont restées pendant une quarantaine de jours au cœur du tombeau du souverain égyptien.

Les muons ont la particularité de traverser la matière sans aucun problème. À la manière des rayons X qui traversent le corps humain pour en montrer le squelette, les muons révéleront au grand jour les éventuels couloirs et chambres cachés dans les entrailles de la pyramide. Et les résultats, révélés au public mardi dernier, sont pour le moins encourageants !

pira 1

Schéma des visualisations rendues possibles par les muons

Tel père, tel fils ?

C’est ainsi que l’expérience a permis aux chercheurs, stupéfaits, de découvrir avec beaucoup de précision la structure interne de cette pyramide (construite pour le Pharaon Snéfrou (dont on situe le règne de 2575 à 2551/2550 avant J-C). Mehdi Tayoubi, co-initiateur de la mission Scan Pyramids, a expliqué que les muons ont aidé à visualiser la deuxième chambre de la pyramide, qui es située à environ vingt mètres sous la chambre où étaient installés les pièges à muons.

Cette réussite incite maintenant les archéologues à déposer les détecteurs de muons au sein d’autres grandes pyramides… Et la première en ligne de mire est celle construite par le propre fils de Snéfrou… le pharaon Khéops !

The Pyramid of Khafre or Chefren, Giza Necropolis

Prochaine étape : les pyramides de Gizeh ! © De Agostini – Getty Images

Seule ombre au tableau : le processus est très lent. En plus d’une installation de quarante jours dans l’espace à cartographier, les analyses des résultats capturés par les plaques à muons demandent beaucoup de temps (plusieurs semaines). Mais il faut au moins cela pour réussir à comprendre, enfin,  comment précisément ont été érigées les pyramides d’Égypte et surtout, si la plus grande et plus célèbre de toutes, celle du Pharaon Khéops, renferme encore quelques mystères…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE